.
-

Les Bourbon

On distingue trois maisons de Bourbon, qui tirèrent leur nom de Bourbon-l'Archambault leur résidence, et du Bourbonnais qui formait leur domaine; elles sont unies entre elles par les femmes. 

La première maison est issue d'Aimar ou Adhémar, sire de Bourbon, qui vivait vers 913, et dont les généalogistes font remonter l'origine jusqu'à Childebrand,  frère cadet de Charles-Martel. Cette maison s'éteignit en 1218, dans la personne d'Archambault VIII, qui ne laissa qu'une fille, Mahaut de Bourbon

La deuxième maison a pour chef Guy, sire de Dampierre, qui épousa en 1197 Mahaut, héritière de Bourbon, et fut père d'Archambault IX.

La troisième a pour chef un prince capétien, Robert de Clermont, 3e fils de Saint Louis, qui épousa en 1272 Béatrix de Bourbon, héritière par sa mère de la deuxième maison; c'est de cette dernière maison que descend la famille qui depuis Henri IV a régné sur la France. Ces seigneurs ne portèrent d'abord que le titre de sires de Bourbon; Louis I, fils de Robert, l'échangea en 1327 contre celui de duc et pair. Voici la généalogie de cette famille : Robert de Clermont, 6e fils de Saint Louis et frère de Philippe le Hardi né vers 1256, marié en 1272 à Béatrix, héritière de Bourbon reconnu sire de Bourbon en 1283, mort en 1318; Louis I, fils de Robert et de Béatrix, né en 1279; sire de Bourbon en 1310, fait duc et pair en 1327, mort en 1341. Celui-ci eut deux fils : Pierre, sire de Bourbon, et Jacques, comte de la Marche, qui furent la tige de 2 branches dont voici la suite :

Branche aînée. 

Pierre I; fils aîné de Louis I, né en 1311, tué en 1356 à la bataille de Poitiers : Jeanne, sa fille, épousa Charles V

Louis Il, né en 1337, mort en 1410: il joua un rôle important sous Charles VI;

Jean Il, né en 1381, fait prisonnier à la bataille d'Azincourt, mort à Londres en 1434, après 18 ans de captivité;

Charles I, né en 1401, mort en 1456 : il conspira contre Charles VII;

Jean III, né en 1426, mort en 1488 sans postérité : il fut l'âme de la ligue du Bien-Public sous Louis XI, et prétendit à la régence après la mort du roi;

Pierre II, frère du précédent, né en 1439, mort en 1503, connu sous le nom de sire de Beaujeu; il épousa Anne, fille de Louis XI, et fut chargé de la régence avec sa femme après la mort du roi. Il ne laissa qu'une fille, Susanne de Bourbon, qui épousa son cousin Charles, c. de Montpensier, plus connu sous le nom de connétable de Bourbon, né en 1489, mort en 1527, en qui finit la branche aînée.

Branche cadette. 
Jacques, comte de La Marche, 3e fils de Louis I, connétable, né vers 1314, pris à la bataille de Poitiers, tué en 1361 en combattant les Grandes Compagnies qui infestaient le royaume (La Criminalité au Moyen Âge);

Jean I, né vers 1331, mort en 1393 : il devint comte de Vendôme par mariage;

Louis II, né vers 1376, pris à la bataille d'Azincourt, en 1415, mort en 1446; 

Jean II, né en 1429, mort en 1478 : il devint par mariage seigneur de la Roche-sur-Yon (appelée ensuite Bourbon-Vendée), et eut deux fils dont l'aîné, François (1470-1495), porta le nom de Bourbon, et dont le 2e prit le titre de La Roche-Aymon;

Charles, né en 1489, mort en 1537 : le comté de Vendôme fut érigé pour lui en duché par François Ier, en récompense de ses services; il devint chef de toute la maison de Bourbon par la mort du connétable de Bourbon, en 1527, qui ne laissait pas d'héritier;

Antoine de Bourbon, né en 1518, mort en 1562 : il devint roi de Navarre par son mariage avec Jeanne d'Albret, et fut père de Henri IV; il avait pour frères Louis, prince de Condé, et Charles, cardinal de Bourbon; 

Henri de Bourbon, connu sous le nom de Henri IV, tige des Bourbons qui ont régné en France, en Espagne, à Naples, et à Parme.
Bourbons de France. Henri IV eut pour fils Louis XIII. Celui-ci laissa deux enfants : Louis XIV, chef de la branche aînée qui régna en France jusqu'en 1830 (sauf le temps de la République et de l'Empire), et Philippe d'Orléans, chef de la branche cadette. 

La branche aînée se continua : 
1° par Louis XV, arrière-petit-fils de Louis XIV

2° par Louis XVI, petit fils de Louis XV, et par ses frères Louis XVIII et Charles X; ce dernier fut père du duc de Berry, qui a laissé un fils posthume, le duc de Bordeaux.

Pour la branche cadette, voir la page  sur l'Orléanais.

Bourbons d'Espagne.
Cette branche est issue de Philippe duc d'Anjou, 2e fils du grand Condé, et petit-fils de Louis XIV, qui fut placé en 1701 sur le trône d'Espagne, sous le nom de Philippe V; elle s'y continua par Ferdinand VI, Charles III, Charles IV, Ferdinand VII, Isabelle, fille de ce dernier, Alphonse XII, fils d'Isabelle, Alphonse XIII, fils d'Alphonse XII et, l'actuel roi d'Espagne, Juan Carlos Ier, petit fils d'Alphonse XIII.

Bourbons des Deux-Siciles
Cette branche commença en 1738, avec Charles, fils de Philippe V, roi d'Espagne, qui prit à Naples le nom de Charles VII, et qui, appelé par la mort de son frère Ferdinand, au trône d'Espagne où il régna sous le nom de Charles III, plaça en 1759 sur le trône de Naples son fils Ferdinand, dont les descendants régnèrent jusqu'à la constitution de l'unité italienne. Ce sont Ferdinand I, 1759-1825, François I, 1825-1830, Ferdinand II, 1830-1859, François II, après 1859.

Bourbons de Parme.
Les Bourbons de Parme sont une maison ducale formée en 1748 par l'infant Philippe, un des fils de Philippe V, roi dEspagne, se compose de Philippe, Ferdinand, Louis, déposé en 1802, Charles-Louis, d'abord duc de Lucques, appelé à Parme en 1847, Ferdinand-Joseph , assassiné en 1854, Robert I, mineur, expulsé en 1859.

A la famille des Bourbons se rattachent en outre les branches de Condé et de Conti, aujourd'hui éteintes.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.