.
-

La Toscane

Toscane, Tuscia et Etruria chez les Anciens, région de l'Italie centrale; env. 200 kilomètres sur 160; capitale : Florence; autres villes importantes : Pise, Arezzo, Sienne. Montagnes au centre et à l'Est (Apennins); nombreuses rivières (Ombrone, Arno, Tibre, etc.); canaux, plusieurs lacs; le long de la côte, de Piombino à Orbitello, se trouvent les marais insalubres appelés les Maremmes. Climat varié, mais généralement très doux. Sol très fertile et bien cultivé : grains, légumes, fruits du midi et belles fleurs, qui ont valu à ce pays le surnom de Jardin de l'Italie; bons vins, huile, pâte d'Italie; bétail, etc. Mercure, cinabre, alun, vitriol, soufre, houille, sel, marbres estimés, surtout ceux de Carrare. Industrie assez active; pêche de thons et de sardines; grand commerce. 
-
Panorama de Florence.
 Florence et l'Arno sur une ancienne photographie

Le nom de Toscane vient de Tusci, ancien nom des Étrusques (pour l'histoire primitive de ce pays Etrurie). Au IVe  s. de J.-C., l'ancienne Étrurie devint, sous le nom de Tuscie, une province du diocèse d'Italie, et plus tard du diocèse de Rome. Sous la domination lombarde, elle forma plusieurs duchés, dont le plus important fut celui de Spolète. Après Charlemagne, la Tuscie devint un margraviat ou marquisat indépendant (qui subsista de 828 à 1115). Au Xe s., les marquis de Tuscie jouissaient de beaucoup d'influence à Rome et avaient une part essentielle à la nomination des papes. La grande-comtesse Mathilde, en qui finit la maison des marquis de Tuscie, ayant légué une grande partie de ses domaines au Saint-Siège, les papes finirent par posséder la Tuscie méridionale; le reste prit peu à peu le nom de Toscane. 

Bientôt les villes de cette contrée, Pise, Florence, Sienne, Lucques, Pistoie, etc.), devinrent de riches et puissantes républiques. Pise en était la première aux XIe et XIIe siècles; mais au XIIIe elle fut dominée par Florence, qui la soumit en 1405, et ajouta à ses conquêtes Pistoie (1301), Volterra (1361), Arezzo (1384). En 1407, il ne restait plus en Toscane que trois Etats indépendants, Florence, Lucques, Sienne : Florence (où les Médicis dominèrent depuis 1421) était de beaucoup le plus puissant. L'invasion de Charles VIII (1404) chassa momentanément de Florence les Médicis, et fit révolter Pise contre sa rivale. Pise ne fut soumise qu'en 1509, et les Médicis ne rentrèrent à Florence qu'en 1513. En 1531 fut érigé par Charles-Quint, en faveur d'Alexandre Médicis, le duché de Florence ou de Toscane, qui en 1569 prit le titre de grand-duché. Enfin Sienne, prise par Charles-Quint en 1555, fut en 1557 donnée par Philippe Il à Cosme de Médicis (en échange de Piombino). A l'extinction des Médicis (1737), le grand-duché fut donné à la maison de Lorraine, qui bientôt après devint nouvelle maison d'Autriche, et qui en conserva néanmoins la possession. En 1790 Il forma un État particulier, régi par une ligne cadette de la maison de Lorraine-Autriche.
-

Vignobles en Toscane.
Paysage de vignobles, en Toscane. Image : The World Factbook.

Occupé en 1796 par Bonaparte, la grand-duché de Toscane fut, en 1801, érigé en Royaume d'Étrurie pour des princes issus du dernier duc de Parme. En 1807, ce royaume fut réuni à l'empire français, où il forma les 3 départements de l'Arno, de l'Ombrone et de la Méditerranée. En 1809, Napoléon nomma Grande-duchesse de Toscane sa soeur Elisa Baciocchi, qui y resta jusqu'en 1814. A cette époque, la Toscane revint à la maison d'Autriche, et forma de nouveau un grand-duché, dans lequel l'archiduc Ferdinand d'Autriche fut réintégré. Le duché de Lucques y fut réuni en 1847. En 1848, le grand-duc fut forcé par la révolution de fuir de ses États : il y rentra l'année suivante avec le secours de l'Autriche; mais en 1859, dès le début de la guerre d'Italie, il se vit de nouveau contraint de s'éloigner il se réfugia à Vienne, et ses États furent, en vertu du voeu national, réunis au royaume d'Italie en 1860.

Souverains de la Toscane

1° Marquis de Tuscie

Boniface I, 828
Adalbert I, 845
Adalbert II, 890
Gui, 917
Lambert, 929
Boson, 931
Humbert, 936
Hugues le Grand, 961
Adalbert III, 1001
Régnier, 1014
Boniface Il, 1027
Frédéric, 1052
Béatrix, 1054
Mathilde, 1076-1115 

Du XIIe au XVe s., plusieurs républiques indépendantes.
 
 

2° Les Médicis à Florence,
sans titre perpétuel

Jean le Banquier, gonfalonier, 1421 Cosme le Magnifique, 1429 
Pierre I, 1464 
Laurent et Julien, 1469
Laurent seul, 1478 
Pierre II, 1492-1494 
Julien Il et Laurent II 1513-1519

3° Les Médicis, ducs

Alexandre I, duc, 1531 
Cosme I, duc, 1531; grand-duc, 1569 François I Marie, 1574 
Ferdinand I, 1587 
Cosme II, 1608
Ferdinand II, 1621 Cosme III, 1670 
Jean-Gaston, 1723-1737

4° Maison de Lorraine-Autriche.

François II, 1737 (empereur en 1745). Léopold, 1765 (empereur en 1790). Ferdinand III, 1790-1801

5° Rois d'Étrurie. 

Louis I de Parme, 1801
Louis II, 1803-1807 

6° Réunion à la France. 

Elisa, grand-duchesse de Toscane, 1809-1814 

7° Maison d'Autriche

Ferdinand III, pour la 2e fois, 1814
Léopold II, 1824 (abdique en 1859). Ferdinand IV, 1859-1860

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

©Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.