.
-

Anne d'Autriche

Anne d'Autriche est une reine de France, née le 22 septembre 1601, morte à Paris le 20 janvier 1666. Elle était fille de Philippe III, roi d'Espagne, et de Marguerite d'Autriche. A treize ans, elle fut amenée à Bordeaux pour épouser Louis XIII (24 novembre 1615), dont elle eut par la suite deux fils, Louis (XIV), né en 1638, et Philippe de France, duc d'Anjou, puis d'Orléans, né en 1640. Délaissée par le roi, elle se montra d'une frivolité dont profitèrent habilement Marie de Médicis et Richelieu pour ne lui laisser aucune influence. Imprudente avec Buckingham, elle se laissa compromettre dans les cabales et les intrigues. Sa participation, en 1626, à la conspiration de Chalais, la correspondance secrète qu'elle entretint avec son frère Philippe IV et qui fut découverte, le rôle qu'elle se laissa attribuer dans la conspiration de Cinq-Mars, la livrèrent à Richelieu qui pouvait la perdre et qui se contenta de se faire livrer par elle le traité secret des conspirateurs avec le roi d'Espagne (1642). 

Régente de France après la mort de Louis XIII (1643), elle nomma Mazarin premier ministre. On sait quel empire il exerça sur son esprit. On a beaucoup discuté la question de savoir si elle contracta avec lui un mariage secret. Les troubles de la Fronde eurent en partie pour cause l'attachement qu'elle lui témoignait. Rentrée à Paris en 1652, elle ne tarda pas à l'y rappeler. Après la mort de Mazarin, elle fut tenue complètement à l'écart des affaires par Louis XIV et dès lors consacra le reste de sa vie aux pratiques pieuses; ce fut alors qu'elle fit construire la belle église du Val-de-Grâce

La plupart des contemporains ont porté sur cette reine un jugement sévère que les historiens modernes n'ont pas infirmé. Si le portrait peu flatteur qu'en a tracé le cardinal de Retz est excessif et visiblement inspiré par la haine et l'envie, il résulte néanmoins de l'ensemble des témoignages que, plus attachée aux intérêts de l'Espagne qu'à ceux de la France pendant le règne de Louis XIII, elle demeura justement suspecte lorsque les circonstances mirent dans ses mains le gouvernement de la France. (GE).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.