.
-

Moulins

Moulins est une commune de France, dans le département de l'Allier, sur la rive droite de l'Allier; population : 21.900 habitants.

Histoire.
Au commencement du XIVe siècle, Moulins n'était encore qu'un village de meuniers dépendant d'Yseure, où se trouvaient les moulins banaux des ducs de Bourbon. Ceux-ci, vers 1340, y firent construire un château, en 1368 ils y ajoutèrent une église collégiale, et y firent des séjours de plus en plus fréquents et prolongés, si bien qu'à la fin du XVe siècle la ville nouvelle se substitua peu à peu aux autres résidences et à la vieille capitale du duché, Bourbon-l'Archambault. Au XVIe siècle, la ville devenue prospère se sépara d'Yseure. Réunie au domaine après la mort du connétable de Bourbon, il s'y tint en janvier 1566 une assemblée de notables dans laquelle, sur l'initiative du chancelier Michel de l'Hôpital, fut promulguée une grande et célèbre ordonnance pour la réformation de la justice qui resta la loi organique de la justice du royaume jusqu'à la Révolution. Au milieu du XVIIe siècle, Moulins devint le chef-lieu d'une généralité comprenant les élections de Moulins, de Château-Chinon, de Gannat, de Guéret, de Montluçon et de Nevers. L'évéché de Moulins, créé en 1790, fut supprimé en 1802 et rétabli en 1822.

Monuments.
L'ancienne église collégiale de Notre-Dame, devenue cathédrale, est un édifice gothique construit de 1465 à 1507, formant aujourd'hui le choeur de l'église avec déambulatoire et chapelles rayonnantes, auquel on a ajouté une longue nef de style gothique primitif dont la façade est flanquée de deux clochers surmontés de flèches en pierre. Le choeur a conservé de beaux vitraux des XVe et XVIe siècles où figurent les portraits de membres de la maison ducale de Bourbon. 

On remarque, encastrée dans un des murs, une pierre tombale du XVIe siècle où est sculpté en relief un cadavre rongé par les vers, d'une facture très réaliste. Derrière le maître-autel se trouve un Saint-Sépulcre de la Renaissance. Un triptyque, attribué, non sans vraisemblance, à Ghirlandajo, représente l'Assomption et l'Annonciation

Eglise Saint-Pierre de style gothique flamboyant. Eglise du Sacré-Coeur, moderne, de style gothique rayonnant. 

Le lycée occupe le couvent de la Visitation fondé par Mme de Chantal; la chapelle, du XVIIIe siècle, renferme le magnifique mausolée de marbre noir et blanc (mon. hist.) élevé par la princesse des Ursins à la mémoire de son mari, Henri, duc de Montmorency. Il se compose de quatre colonnes supportant un entablement surmonté d'un fronton en avant duquel un socle supporte le sarcophage sur lequel se trouvent les statues du duc et de sa femme. Une urne entourée d'une guirlande supportée par des génies ailés occupe une niche au-dessus de ces statues. Quatre autres statues encadrent le mausolée. Les artistes auteurs de ce monument sont : Regnaudin, Thibaut, Poisson et François Anguier. De l'ancien château des ducs de Bourbon ne subsiste qu'une grosse tour carrée du XIVe siècle, connue sous le nom de la Mal-Coiffée, quelques pans de mur et un pavillon Renaissance. 

Tour carrée de l'Horloge du XVe siècle avec couronnement du XVIIe siècle. Le palais de justice et le musée occupent les bâtiments de l'ancien collège des Jésuites. Maisons des XVe et XVIe siècles. Beau pont sur l'Allier divisé en deux bras construit de 1750 à 1763. (GE).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.