.
-

Azincourt

Azincourt est une commune de France, dans le département du  Pas-de-Calais, à 13 kilomètres au Nord-Ouest de St-Pol; environ 290 habitants. Les Français y furent taillés en pièces, sous Charles VI, par Henri V, roi d'Angleterre, le 25 octobre 1415 (La Guerre de Cent Ans).

La bataille d'Azincourt.
Cette bataille s'engagea près d'Azincourt le 25 octobre 1415, entre l'armée d'Henri V, roi d'Angleterre, et celle de Charles VI, gouverné alors par les Armagnacs. L'armée anglaise se dirigeait sur Calais. Mais une armée française, commandée par le connétable Charles d'Albret, Boucicaut et Clignet de Brabant, avait eu le temps de se réunir. Elle attendit les Anglais derrière la Somme que ceux-ci réussirent néanmoins à passer; leur position n'en était cependant pas meilleure, car les Français étaient supérieurs en nombre et cette retraite en pays ennemi devenait fort pénible. Entre Azincourt et Tramecourt, il fut même impossible de reculer davantage, la route étant barrée. Comme jadis Édouard III à Crécy(La Guerre de Cent Ans), et le prince Noir à Poitiers, Henri V, désespéré, essaya de traiter; les Français refusèrent; il ne lui restait donc plus qu'à vaincre ou à mourir. 
-

La Bataille d'Azincourt.
La Bataille d'Azincourt.

Le résultat de la bataille du 25 octobre 1415 fut tout autre que celui attendu par chacun des deux partis. En effet, l'armée française, composée de seigneurs armagnacs et de nobles des Pays-Bas, formant une excellente cavalerie, mais indisciplinée, ne put manoeuvrer dans les terrains défoncés par la pluie, où elle avait eu l'imprudence de prendre position, de sorte que les archers anglais purent la décimer sans peine. La bataille fut complètement perdue et le massacre immense; sept princes restèrent sur le champ de bataille; c'étaient les deux frères du duc de Bourgogne, le connétable d'Albret, le duc d'Alençon et les trois princes de Bar; les ducs de Bourbon et d'Orléans furent faits prisonniers, comme tant d'autres, et ce dernier resta même vingt-cinq ans en Angleterre, enfermé dans la tour de Ponfret.

Pendant l'occupation du territoire français, en 1846, un officier général anglais fit fouiller l'une des trois grandes. fosses où avaient été déposées les 6 000 victimes de la bataille. On en retira, malgré les protestations du sous-préfet de Saint-Pol, un grand nombre d'armes et de pièces de monnaie, qui furent transportées à Londres et formèrent le musée d'Azincourt. Les ossements épars sur le sol furent réinhumés par les soins de la famille de Tramecourt.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.