.
-

Charles II, roi d'Espagne et de Naples, fils de Philippe IV, né en 1661, était d'une complexion si débile qu'il ne put marcher et parler qu'à 5 ans. Il fut proclamé roi en 1665, sous la tutelle de sa mère Anne d'Autriche

La destinée de ce prince faible fut d'être sans cesse gouverné : il le fut d'abord par sa mère, puis par don Juan d'Autriche, son frère naturel; par sa femme, Louise d'Orléans, et enfin par ses ministres. Ayant eu l'imprudence d'entrer dans la coalition contre Louis XIV, il se vit enlever la Franche-Comté et plusieurs provinces des Pays-Bas (1678). N'ayant pas d'enfants, quoiqu'il eût été marié deux fois, il vit à trois reprises les puissances européennes régler sans lui le partage de ses États (1668, 1698, 1700) : dans son indignation, il fit, en 1700, un testament par lequel il déclarait héritier de toute la monarchie espagnole Philippe de France, duc d'Anjou et petit-fils de Louis XIV; on sait quelle guerre excita ce testament, contre lequel protesta la maison d'Autriche. Il mourut peu après, le 1er novembre. 

En lui finit la branche aînée de la maison d'Autriche, qui régnait en Espagne depuis deux siècles. Sous ce règne, l'Espagne, plongée dans un désordre extrême, perdit le reste de considération dont elle jouissait en Europe.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.