.
-

O
Objectif, subjectif
Objet
Oblique
Observation
Obtus
Obtusangle
Ochlocratie
Occasionalisme
Occultes (propriétés)*
Océanographie
Octaèdre
Octogone
Ohio (groupe de l')
Oligarchie
Ontologie
ontologisme
Onze
Opération
opérationalisme
Opinion
Opposé
Opposition
Optimisme
Optique
Orbite*
Ordonnée
Ordre
Ordre (sc. nat.).
Organicisme
Origine
Orthocentre
Orthogonal
Oscillation
Ostracisme
Oughtred (règle d')
Ovale
Ovologie
Oxford (école de)
En logique classique, les propositions particulières négatives, telles que : quelques oiseaux ne sont pas capables de voler; il y a des gens qui ne sont jamais contents de leur sort, etc., se symbolisent, en logique formelle, par la voyelle O, comme l'indiquent les deux vers traditionnels :
Asserit A, negal: E, verum generaliter ambo.
Asserit I, negat O, sed particulariter ambo.
Les propriétés principales des propositions O sont les suivantes : 
1° elles ne peuvent se convertir ni simplement, comme E et I, ni par accident comme A ; on les convertit par une opération appelée contraposition qui consiste à ajouter la négation devant le sujet et l'attribut. Soit par exemple la proposition : Quelque B n'est pas C; elle devient par contraposition : Quelque non-B n'est pas non-C, et en cet état se convertit simplement: Quelque non-C n'est pas non-B ou, ce qui revient au même, Quelque non-C est B. On pourrait donc dire, sans avoir recours à la théorie de la contraposition (qui semble avoir été imaginée par Boèce), qu'il suffit pour convertir O de la transformer en I en faisant retomber la négation du verbe sur l'attribut et de convertir ensuite simplement la proposition I ainsi obtenue. Exemple : Quelque B n'est pas C = Quelque B est non-C = Quelque non-C est B. 

2° Au point de vue de l'opposition, O est la subalterne de E, la subcontraire de I et la contradictoire de A : elle est vraie, si E est vrai; mais sa fausseté entraîne celle de E; si elle est fausse, I est fausse; mais elle peut être vraie en même temps que I; enfin, si elle est vraie, A est fausse, et si elle est fausse, A est vraie. 

3° Enfin O est la conclusion de huit modes du syllogisme sur 19; Ferio (1re° fig.), Festino, Baroco (2e fig.) Felapton, Ferison, Bocardo (3e fig.), Fesapo, Fresison (4e fig.). (E. Boirac).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2014. - Reproduction interdite.