.
-

Principe. - Ce mot est un des plus employés du vocabulaire philosophique. Il vient du mot latin principium qui a tout à la fois, comme le mot grec archè, le sens de commencement et de commandement, et il retient de son étymologie une double relation avec les idées de priorité et de supériorité, le principe étant à la fois ce qui précède et ce qui régit les choses qu'on lui rapporte.

Il a deux sens principaux, le premier objectif, ontologique ou métaphysique, le second subjectif, logique ou psychologique. Ce sont ces deux points de vue que l'on désignait dans l'École sous les noms de Principium essendi et de Principium cognoscendi. Dans le premier sens, un principe, c'est une réalité, être, chose ou fait, de laquelle dépendent et dérivent d'autres réalités en plus ou moins grand nombre, et c'est en ce sens, par exemple, que l'on pourra lire que Dieu est appelé le principe du monde, ou que l'âme sera dite dite le principe des faits d'intelligence, de sensibilité et de volonté, etc. Le mot « principe » ainsi compris est voisin par le sens du mot « cause » dont Aristote l'a rapproché dans sa célèbre définition de la métaphysique « science des premiers principes et des premières causes ».

Dans le second sens, un principe est une vérité, une proposition générale, de laquelle dépendent et dérivent d'autres vérités ou propositions en plus ou moins grand nombre, sur lesquelles s'appuie la démonstration (Raisonnement, Syllogisme); et c'est en ce sens que l'on parle en psychologie des principes directeurs de la connaissance ou principes a priori de la pensée, tels que les principes de contradiction, de raison suffisante, de causalité, de finalité, etc.; et cela doit s'entendre, et du fait lui-même, et de la connaissance que nous en avons. ).; et qu'on distingue en logique dans tout raisonnement le principe et la conséquence

En ce second sens, le mot « principe» a pour équivalents les mots « axiome » ou « majeure », selon qu'il s'agit des principes de toute pensée en général ou du principe d'un raisonnement particulier. De quelque façon d'ailleurs qu'on entende le mot, l'étude critique des principes ressortit nécessairement à la métaphysique ou du moins à la philosophie générale, et sur ce point Herbert Spencer, qui donne à son plus important ouvrage le titre de First Principles, reste d'accord avec Aristote (Raison). (E. Boirac).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.