.
-

La tyrannie

D'une manière générale, les Grecs donnaient le nom de tyrans (turannoi) aux chefs d'Etats ou de cités qui tenaient leur pouvoir, non de l'hérédité ou du jeu normal des institutions, mais d'un acte de violence, et qui l'exerçaient sans limite ni responsabilité.

Deux périodes doivent être distinguées dans l'histoire de la tyrannie en Grèce.

La première de ces périodes correspond à peu près au VIIe et au VIe siècle av. J.-C. Les tyrans de cette époque furent presque partout, dans la Grèce propre et dans les colonies, des chefs populaires qui mirent fin à la puissance de l'oligarchie : soutenus par la foule, qui souffrait depuis longtemps du despotisme et de l'avidité des familles riches, ils s'emparèrent du pouvoir par surprise : tels furent Cypselus à Corinthe. Théagène à Mégare, Orthagoras et Clisthènes à Sicyone, Pisistrate à Athènes, Polycrate à Samos, Phalaris à Agrigente, Gélon à Syracuse.

Ces tyrans furent presque tous « des hommes doués de qualités brillantes, qui furent estimés de leurs contemporains, non seulement parce qu'ils pratiquèrent une politique modérée, mais aussi parce qu'ils firent preuve d'un véritable dévouement au bien public, d'un zèle éclairé pour l'ordre et les bonnes moeurs, et parce que souvent ils encouragèrent vivement les lettres et les arts » (Schoemann). 
Plus tard, au IVe, siècle, d'autres tyrans soumirent à leur autorité certaines villes de la Grèce et surtout de la Sicile; ils profitèrent de l'anarchie dans laquelle était tombé le gouvernement de ces villes; leur pouvoir s'appuyait le plus souvent sur des armées ou des bandes de mercenaires; tels furent Jason de Phères en Thessalie, Denys de Syracuse, et, au IIIe siècle. Nabis de Sparte. Ces tyrans furent souvent des despotes odieux et cruels : de là vint le sens général que le mot tyrannos; prit alors dans la langue grecque et dont a hérité le mot français tyran. (J. Toutain).
.


[Histoire culturelle][Biographies][Sociétés et cultures]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.