.
-

Les Loups
On désigne sous le nom de Loups des Canidés du genre Canis, dont la plupart sont (au même titre que les Chiens) des sous-espèces de l'espèce Canis lupus (Canis lupus arabs, C. l albus, C. l. arctos, C. l.  baileyi, C. l.  communis, C. l.  cubanensis, C. l.  italicus, C. l.  lupaster,  C. l.  lupus,C. l.  nubilus, C. l.  occidentalis, C. l.  pallipes, C. l. hodophilax, C. l.  hattai, etc.); on y ajoute le loup éthiopien (Canis simensis) et, parfois, le Loup rouge  (Canis rufus gregoryi), qui habite l'Amérique du Nord, mais n'est peut-être qu'un hybride du Canis Lupus (Loup stricto sensu) et de Canis Latrans (Coyote); il est devenu extrêmement rare.

Les Loups diffèrent du Chien par des caractères constants. L'aspect de la tête est différent, la forme des os l'est aussi; les Loups ont la cavité de l'oeil obliquement posée, l'orbite inclinée, les yeux étincelants, brillants pendant la nuit, le hurlement au lieu d'aboiement le corps plus fort et moins souple, les membres plus fermes, les mâchoires et les dents plus grosses, le poil plus rude et plus fourré. Ils ont beaucoup de force surtout dans les parties antérieures du corps, dans les muscles du cou et de la mâchoire. Ils portent avec la gueule un mouton, sans le laisser toucher à terre, et courrent en même temps très vite.

Les Loups sont des chasseurs infatigables : ils marchent, courent, rôdent des jours entiers et des nuits, et c'est peut-être de tous les animaux les plus difficiles à forcer à la course. Ils ont les sens très bons, la vision, l'ouie, et surtout l'odorat; il sentent souvent de plus loin qu'il ne voient.

Le Loup commun.
Le Loup coummun ou Loup gris (Canis lupus) comprend des sous-espèces de grande taille, à denture robuste, avant quarante-deux dents comme le Chien domestique, et vivant sur les deux continents. Il a le corps long de 1 m environ, et sa hauteur sur le dos est de 0,65 m à 0,70 m. Son pelage est gris fauve varié de poils noirs en dessus et noirs sur une partie des jambes de devant; sa queue est droite et touffue. Le museau et la queue noirâtres, les oreilles droites et pointues. La voix du Loup est un hurlement qui rappelle celui du Chien.

Cet animal vit parfois solitaire, mais se réunit par meutes ou troupes plus ou moins nombreuses pour aller chasser au loin, lorsque la neige couvre la terre. Il évente le lièvre à la manière du chien de chasse, s'attaque aux chevreuils et aux moutons, et lorsqu'il est affamé, aux chiens, aux chevaux, aux boeufs et peut être une menace pour l'humain lui-même, s'il se trouve dans une situation où la fuite lui est impossible. Mais de façon générale il évite la proximité des humains.

Les "Loups-garous". - On aurait vu, autrefois, des loups suivre les armées, arriver en nombre à des champs de bataille où l'on n'avait enterré que négligemment les corps, les découvrir, les dévorer avec une insatiable avidité, et ces mêmes loups, accoutumés à la chair humaine, se jeter ensuite sur les hommes, attaquer le berger plutôt que le troupeau, dévorer des femmes, emporter des enfants, etc. On a appelé ces mauvais loups, Loups-garous (voyez la Chasse des Loup de Gaston Phoebus), c'est-à-dire "loups dont il faut se garer.". La légende des lycanthropes (homme-loups) qui l'on appelle aussi loups-garous, paraît avoir une origine différente. Mais cette convergences de termes rappelle la place importante qu'occupent les Loups dans notre imaginaire.
La louve porte 63 jours environ, comme la chienne, et met  bas de février en mai, cinq à neuf petits qui naissent les yeux fermés. Au bout de six semaines, ils commencent à sortir avec leur mère qui les défend avec une singulière intrépidité. A six mois, ils changent leurs premières dents et ils quittent enfin le fort maternel à dix ou douze mois. A deux ans, les jeunes loups sont en mesure de se reproduire; cette espèce n'a qu'une portée par an. 

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, on trouvait des Loups toute l'Europe (sauf dans les îles Britanniques où il avait été éradiqué dès le règne de Henri VIII), jusqu'au cercle arctique. Son aire de diffusion y est aujourd'hui  beaucoup plus restreinte : il reste cependant des Loups au Nord-Ouest de l'Espagne (Canis lupus lupus), en Italie (Canis lupus italicus) et dans les régions frontalières voisines de ce pays, notamment dans le Sud-Est de la France (une quarantaine de loups répartis dans huit meutes vivent ainsi dans le parc du Mercantour), dans les Balkans et au Nord-Est de l'Europe. Le Loup est plus commun en Sibérie au nord de l'Altaï et de l'Amour (Canis lupus communis et, dans la toundra, Canis lupus albis). 
-

Loup de l'Inde.
Loup de l'Inde (Canis pallipes).

En Asie méridionale on rencontre deux sous-espèces qui ne diffèrent en réalité du Loup commun que par les proportions de la carnassière qui est beaucoup plus forte chez celui-ci. Il s'agit en premier lieu du  Loup de l'Inde ou Canis pallipes (Sykes), plus petit que le Loup d'Europe, qui habite l'Inde, le Pakistan, l'Iran, la Turquie d'Asie et certaines parties du Proche-Orient (Syrie et Jordanie). Cette sous-espèce est voisine, au Proche-Orient du Loup arabique (Canis lupus arabs), qui vit en Jordanie, dans le Sinaï et au Sud de la péninsule Arabique (Yémen, Oman) et même semble-t-il, le long de la rive occidentale du golfe arabo-persique.

En Amérique du Nord on trouve également plusieurs sous-espèces de Loups, qui vivent surtout au Canada et au Nord-Ouest des Etats-Unis (Alaska) : il s'agit du Loup des Grandes Plaines ou Loup odorant (Canis lupus nubilus [Say]) de l'Est canadien et de la région des Grands Lacs, du Loup arctique (Canis lupus arctos), de l'archipel canadien et du Groenland, et du Loup de la vallée du Mackenzie (Canis lupus occidentalis Richardson), qui peuples les forêts et les toundras de l'Ouest du Canada, ainsi que de l'Alaska. Celui-ci ressemble encore plus que les variétés asiatiques au Loup d'Europe, et atteint une très grande taille comme les Loups du nord de la Russie et de la Sibérie. 

A la liste de ces sous-espèces, on ajoutera encore pour mémoire le Loup égyptien (Canis lupus lupaster [Hemprich et Ehrenberg]), du Nord de l'Egypte et du Nord-Est de la Libye, le Loup de la Caspienne (Canis lupus cubanensis), qui vit entre le Caucase et la rive occidentale de la Mer Caspienne, les Loups du Japon (Canis lupus hodophilax [Temm. et Schleg.], qui se rencontrerait encore dans l'île de Honshû, et Canis Lupus hattai, de l'île d'Hokkaïdo).

Le Loup éthiopien (Canis simensis).
Le Loup éthiopien ou Loup d'Abyssinie (Canis simensis Ruppel) est une espèce bien distincte par ses formes grêles et élancées comme celles du Lévrier. Il habite par petites troupes les hauts plateaux du Simèn et du Wâlo-Gàlà. Une autre espèce (Canis hagenbecki Noaek) serait propre à la Somalie. (E. Trouessart / Ad. F.).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.