.
-

Turkménistan

40 00 N, 60 00 E
Le Turkménistan est un Etat d'Asie Centrale,  bordé à l'Ouest par la Mer Caspienne et enclavé entre le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, l'Afghanistan et l'Iran. D'une superficie de 488.100 km², le pays est peuplé de 5 millions d'habitants et est divisé pour son administration en une ville indépendante, la capitale Ashgabat et 5 provinces (welayatlar)  : Ahal Welayaty (chef-lieu : Anew),  Balkan Welayaty (ch.-l. : Balkanabat), Dashoguz Welayaty, Lebap Welayaty (ch.-l. : Türkmenabat), Mary Welayaty.

Ashgabat compte 727.000 habitants. Les autres villes importantes sont : Türkmenabat (235.000 hab.), Dasoguz (167.000 hab.), Mary (115.000 hab.).

--
Carte du Turkménistan.
Carte du Turkménistan. Source : The World Factbook. (Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

 
Histoire du Turkménistan. - Le Turkménistan actuel couvre un territoire qui a été au carrefour des civilisations pendant des siècles. La région était gouvernée dans l'Antiquité par divers empires perses et a été conquise par Alexandre le Grand, les armées musulmanes, les Mongols, les guerriers turcs et finalement les Russes. 

À l'époque médiévale, Merv (située dans l'actuelle province de Mary) était l'une des grandes villes du monde musulman et une étape importante sur la route de la soie. Annexés par la Russie à la fin du XIXe siècle, les territoires turkmènes ont ensuite occupé une place prépondérante dans la résistance anti-bolchevique en Asie centrale. En 1924, le Turkménistan est devenu une république soviétique; il a accédé à l'indépendance lors de la dissolution de l'URSS en 1991. 

Le président à vie Saparmyrat Nyyazow est décédé en décembre 2006, et Gurbanguly Berdimuhamedow, vice-président de Nyyazow, est devenu le nouveau président du pays. Berdimuhamedow a remporté la première élection présidentielle multi-candidat du Turkménistan en février 2007, puis de nouveau en 2012 et en 2017 avec, chaque fois, plus de 97 % des voix, lors d'élections largement considérées comme antidémocratiques.

Le Turkménistan a recherché de nouveaux marchés d'exportation pour ses vastes réserves d'hydrocarbures et de gaz naturel, qui n'ont pas encore été pleinement exploitées. Fin 2021, le Turkménistan exportait la majorité de son gaz vers la Chine et de plus petites quantités de gaz vers la Russie. La dépendance du Turkménistan aux exportations de gaz a rendu l'économie vulnérable aux fluctuations du marché mondial de l'énergie, et les difficultés économiques depuis la chute des prix de l'énergie en 2014 ont conduit de nombreux Turkméènes à émigrer, principalement vers la Turquie.


Un marché couvert à Ashgabat, au Turkmenistan. Source : The CIA World Factbook.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.