.
-

Définition

Définition (du latin definire, limiter, circonscrire) est un terme de logique désignant l'opération de la méthode dont le but est d'éclaircir et de préciser une notion, et souvent aussi la proposition dans laquelle est exprimé le résultat de cette opération. Le procédé de la définition consiste à distinguer le genre qu'on définit des genres voisins avec lesquels on pourrait le confondre, de sorte que si l'on appelle essence ce qui constitue un genre, ce qui le fait être et nommer (comme avoir trois côtés et trois angles est l'essence du triangle), on peut dire encore que "la définition a pour but de faire connaître l'essence du défini."

Pour y parvenir, il faut en énoncer les attributs principaux, que, pour cette raison, l'on nomme essentiels, et résoudre ainsi l'idée complexe dans ses éléments plus simples, l'idée obscure, peu familière à l'esprit, dans ses éléments mieux connus. Deux de ces attributs suffisent, pourvu qu'ils soient choisis de manière à faire connaître, l'un le genre prochain et l'autre la différence propre. Soit la définition d'un genre géométrique, le carré, par exemple : on devra énoncer, d'une part, le genre immédiatement supérieur (ce qu'on entend par genre prochain ), le rectangle; et, de l'autre, l'attribut qui distingue le carré de tous les autres rectangles, la différence propre, avoir les côtés égaux. En définissant par le genre prochain et par la différence propre, on satisfait au principe qui veut « que la définition convienne à tout le défini et rien qu'au défini. » 

II convient ensuite de faire des définitions courtes et claires, et que la définition soit plus claire que le défini. En énonçant les caractères essentiels du défini, la définition en développe la compréhension : de là on dit encore que "la définition est une proposition dont l'attribut développe la compréhension du sujet." L'épreuve la plus décisive qu'on puisse faire subir à une définition est de la substituer effectivement ou mentalement au défini. Les définitions forment une classe importante (si elles ne sont les seules) des propositions dites réciproques, c.-à-d. dont l'attribut ne fait que reproduire exactement la notion du sujet.

Ces principes et ces remarques s'appliquent également aux définitions a priori, dont la géométrie nous offre le type, et aux définitions a posteriori, qui résultent de l'expérience généralisée, et dont on fait continuellement usage dans les sciences physiques et naturelles.

Les logiciens distinguent les définitions de choses, qui ont pour but d'en faire connaître la nature et l'essence véritable, des définitions de noms, qui portent uniquement sur le sens à donner aux mots. Cette distinction est plus apparente que réelle : celui qui définit un mot, sous ce mot place une idée, et sous cette idée une chose, dont il croit faire connaître la nature. D'ailleurs, les définitions de noms et les définitions de choses tendent également à ôter du discours et de la pensée toute équivoque. C'est pour cela que, dans l'exposition des doctrines et surtout dans la discussion, il importe de fixer par des définitions le sens des mots qu'on emploie et la valeur des idées sur lesquelles on opère. 

En rhétorique, la définition est un des Lieux communs intrinsèques, Le philosophe se contente d'exprimer clairement la nature de la chose qu'il veut définir, et emploie dans sa définition le moins de mots possible : l'orateur, au contraire, explique la nature et les propriétés de la chose, il en décrit tous les aspects, et il dispose les idées de manière à former un tableau qui fasse impression sur l'esprit et l'imagination de ses auditeurs. La définition oratoire sert ainsi à embellir les sujets les plus arides, et jette sur eux de la variété et de l'intérêt. (B-E.).



En bibliothèque - Aristote, Derniers analytiques, 1. Il, et Topiques, 1. VI; Pascal, De l'Esprit géométrique; Logique de Port-Royal, 1re partie, ch. 12 -14 et IIe partie, ch. 16 et 17.
.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.