.
-

Essence (du latin esse, être). - En philosophie, on appelle essence d'un être l'ensemble des qualités sans lesquelles cet être ne peut exister. L'essence est donc invariable et s'oppose ainsi aux accidents qui sont variables. Ainsi, l'essence d'un triangle est d'avoir trois angles et trois côtés; l'essence d'un triangle rectangle est d'avoir un angle droit. De la même façon, la formule H2O exprime l'essence chimique de l'eau : cette eau peut être en grande ou en petite quantité, avoir telle ou telle forme, se vaporiser, se solidifier en glace, demeurer liquide, son essence reste la même; elle est toujours H2O; sa quantité, sa forme, ses divers états, liquide, solide ou gazeux, sont des accidents. 

Et cependant l'eau ne saurait exister sans avoir quelques-uns de ces accidents. Il faut, par exemple, qu'elle soit liquide, solide ou gazeuse. Par conséquent, l'existence doit se distinguer soigneusement de l'essence. 

L'essence est une conception de l'esprit, une abstraction; l'existence confère la réalité et comprend, outre l'essence, un certain nombre d'accidents indispensables pour que l'être soit réel. C'est donc par une analyse idéale, par une abstraction, que l'on arrive à distinguer, dans l'être, essence des accidents. 

L'essence doit encore se distinguer de la substance, bien que beaucoup de philosophes négligent cette distinction. L'essence n'exprime en effet que la loi selon laquelle les attributs invariables sont unis, c. -à-d. une abstraction, tandis que la substance exprime la réalité profonde où cette loi se réalise avec une disposition, une propension à réaliser les accidents. Ainsi H2O, qui exprime l'essence chimique de l'eau, n'exprime pas sa substance, qui est en outre une puissance, une force déterminée à être tantôt liquide, tantôt solide, tantôt gazeuse, et qui ne quitte un de ses états que sous l'impulsion de circonstances extérieures. (G. F.).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.