.
-

Histoire de l'Asie Mineure

Les Romains ont donné le nom d'Asie-Mineure (Asia Minor, auj. Anatolie), à la presqu'île la plus occidentale de l'Asie, pour la distinguer du continent, qui s'appelait Asie-Majeure, Asia Major. Elle était bornée à l'Est par l'Arménie et la Syrie; au Nord par la mer Noire; à l'Ouest par la mer Egée, et au Sud par la Méditerranée. L'Asie-Mineure est traversée par plusieurs chaînes de montagnes détachées du Taurus et du Caucase; elle est arrosée par le Méandre, l'Hermus, le Sangarius, l'Halys, et l'Iris. 

On y distinguait 11 contrées principales : à l'Ouest, la Mysie, la Lydie, la Carie, la Lycie; au Nord, la Bithynie, la Paphlagonie, le Pont; au Sud, la Pamphylie, la Pisidie et la Cilicie; au centre, la Phrygie et la Cappadoce

Tout le rivage occidental était occupé par les colonies grecques : les Éoliens au Nord, les Ioniens au centre, en Lydie, les Doriens au Sud, y avaient fondé des villes qui le disputaient, pour la richesse, la civilisation et la puissance, à celles de la Grèce : telles étaient Ephèse, Phocée, Milet, Smyrne, Halicarnasse, Lampsaque et Cnide. Les autres villes importantes étaient : dans la Mysie et la Bithynie, Troie, Pergame, Pruse, Cyzique, Amasie, Sinope, Nicée, Nicomédie, Chalcédoine; dans la Phrygie, Ancyre, Apamée et Laodicée; dans la Cappadoce, Césarée, Sébaste; dans les province du Sud, Stratonice, Telmesse, Tarse et Séleucie

Les îles principales qui en dépendaient sont celles de Lesbos, Chios, Cos, Samos, Rhodes, sur la côte occidentale, Chypre au Sud; toutes ces îles furent occupées et colonisées par les Grecs. L'Asie-Mineure a été connue de toute antiquité. Elle a vu fleurir les empires Hittite (XXIe au XIIIe s. av. J.-C) et de Lydie (du Xe au VIe), les colonies grecques d'Ionie, d'Eolie et de Doride, puis les royaumes de Bithynie, de Paphlagonie, de Pont et de Cappadoce, qui, après avoir été longtemps indépendants, furent tous réunis à l'empire du roi de Perse (548 av. J.-C). Sous la domination persane, l'Asie-Mieure forma quelquefois une seule satrapie et comme une espèce apanage, notamment sous Artaxerxès Mnémon (404-401), qui la donna à son frère Cyrus le Jeune

Conquise par Alexandre, elle échut après sa mort à Antigone; et après la mort de ce dernier, elle passa sous le joug des Seldjoukides; néanmoins, il s'y forma bientôt plusieurs royaumes indépendants Pont, Cappadoce, Bithynie, Pergame, Galatie, Paphlagonie, etc. Ces royaumes subsistèrent jusqu'à la conquête de l'Asie-Mineure par les Romains, qui y pénétrèrent pour la première fois l'an 189 av. J.-C., et ne la soumirent tout entière qu'au Ier siècle de notre ère. Au IVe siècle, lors du partage de l'empire, l'Asie-Mineure, comprise dans l'empire d'Orient, forma le diocèse d'Asie et la plus grande partie des diocèses de pont et d'Orient (Asie ancienne).

Les califes en conquirent une partie au VIIe siècle; les Turcs Seldjoukides s'y établirent au XIe, et fondèrent l'empire de Roum ou d'Iconium (Konyah), ne laissant aux empereurs grecs qu'un tiers du pays. Après 1204, l'Asie grecque forma les deux empires de Nicée et de Trébizonde. A la chute des Seldjoukides, 10 petites principautés s'établirent sur leurs débris. Enfin de 1381 à 1387, Amurat l, fils d'Osman, soumit toute l'Asie-Mineure, qui désormais sera intégrée à l'empire ottoman, avant de contituer la plus grande partie de la république turque.



Laurence Cavalier, Jacques Des Courtils, Civilisations oubliées de l'Anatolie antique, PU Bordeaux, 2010.
2867816106
Ce livre, publié à l'occasion de l'exposition " Civilisations oubliées de l'Anatolie antique " présentée au Musée d'Aquitaine de Bordeaux, offre sous une forme claire et concise un tableau des principales civilisations de l'Anatolie depuis l'époque néolithique jusqu'à l'Empire romain. L'accent est mis sur les peuples indigènes qui sont mal connus du public faute de bibliographie en langue française. Hittites, Phrygiens et Lyciens ont pourtant laissé une histoire et des vestiges archéologiques exceptionnels ici mis en valeur par une riche iconographie commentée par des spécialistes. (couv.).
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.