.
-

Cyrus le Jeune

Cyrus le Jeune. - L'un des quatre fils de Darius II, Ochus ou l'illégitime (Nothus) et de Parysatis. Il était né en 424 av. J.-C., peu de temps après l'avènement de son père. Il reçut dans sa seizième année le commandement de tous les pays environnant la plaine de Castolis, en Asie Mineure. Parysatis, sa mère, avait voulu procurer la royauté à Cyrus, sous le prétexte qu'il était né le premier après l'avènement au trône de Darius, et Cyrus semble avoir compté sur cette succession. Mais, n'étant pas présent en Perse lors de la mort de son père, le fils aisé monta sur le trône sous le nom d'Artaxerxès II (Mnémon). 

Cyrus rassembla, parmi les auxiliaires des Perses en Asie, une petite armée, et suscita une conspiration pour s'emparer de la couronne. Ses menées furent découvertes. Mais le roi pardonna à son frère, et l'institua de nouveau satrape dans l'Asie Mineure. Malgré cela, Cyrus rassembla une armée assez nombreuse et se mit en marche, sans trahir les projets qu'il préparait. Il partit de Sardes, traversa la Lydie et la Phrygie, rassembla treize mille Grecs de différents pays, et trouva dans la plaine du Caystre la femme du roi de Silicie (Syenesis), Epyaxa, avec laquelle il noua des relations politiques et autres. 

Poursuivant sa marche, il s'allia à différents roitelets, surtout au roi de Cilicie; il eut à réprimer plusieurs mutineries parmi ses troupes et s'approcha à travers l'Arménie et la Mésopotamie. Artaxerxès, ayant été renseigné sur les préparatifs de guerre de son frère, concentra à Écbatane des forces bien supérieures à celles de Cyrus, marcha tout droit contre lui, et le trouva à Cunaxa, dans la plaine de Babylone. Une bataille s'engagea, les troupes grecques défirent l'armée royale, qui, à son tour, fut victorieuse contre les auxiliaires asiatiques.

Cyrus trouva lui-même la mort dans cette bataille, tué, selon une version, par son frère royal (401). Les auxiliaires grecs conduits par Xénophon, après une marche pénible et célèbre sous le nom de la retraite des Dix Mille  (La rivalité d'Athènes et de Sparte), atteignirent enfin la mer Noire. La vie et la guerre de Cyrus, ainsi que la retraite des Grecs, ont été décrites dans le livre de Xénophon intitulé l'Anabase. Cyrus avait, à sa mort, à peine vingt-quatre ans. L'histoire le dépeint comme un homme de haute qualité et d'une grande énergie. (J. Oppert).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.