.
-

Les solfatares

Une solfatare est une zone des gaz volcaniques chauds (en particulier de dioxyde du soufre, SO2), s'√©chappent du sol , par des fissures et d'ouvertures. Elles se forment g√©n√©ralement √† proximit√© des volcans actifs ou dans des zones g√©othermiques o√Ļ le magma ou les fluides g√©othermiques chauds interagissent avec les roches sulfur√©es.  Ces terrains pr√©sentent g√©n√©ralement un environnement hostile, avec des temp√©ratures √©lev√©es, des √©manations de gaz toxiques et des conditions acides. La v√©g√©tation a du mal √† se d√©velopper dans ces zones en raison des conditions extr√™mes, ce qui donne souvent aux solfatares un aspect d√©nud√© et lunaire.

La soufri√®re bien connue de Pouzzoles, pr√®s de Naples, offre, en Europe, le meilleur exemple d'un volcan aujourd'hui r√©duit √† la condition de solfatare. C'est un ancien crat√®re qui, depuis 1198, date de sa derni√®re √©ruption, n'a cess√© d'√©mettre, au milieu des champs Phl√©gr√©ens, ce m√©lange de vapeur d'eau et d'hydrog√®ne sulfur√© dont l'industrie a pu tirer un si grand . parti, aussi bien comme exploitation du soufre que pour des usages thermaux. Vulcano  offre √† son tour un autre type de solfatare, capable de fournir dans son crat√®re central des fumerolles tr√®s chaudes, chlorhydrosulfureuses, accompagn√©es de toutes sortes de produits cristallins o√Ļ dominent le soufre, l'acide borique et l'alun, tandis que sur les pentes du volcan s'√©chelonnent, √† des temp√©ratures progressivement d√©croissantes, des d√©gagements plus lents de gaz sulfureux de plus en plus riches en acide carbonique, jusqu'au moment o√Ļ, sur le bord de la mer, ce dernier subsiste seul avec de la vapeur d'eau. Ainsi persistent jusqu'√† la fin les relations √©troites de la composition des √©manations volatiles avec leur temp√©rature.

Quant aux plus grandes solfatares connues, c'est naturellement dans les r√©gions o√Ļ l'activit√© volcanique s'est manifest√©e avec le plus d'intensit√© qu'il faut venir les chercher. Elles abondent en Islande, √† ce point que leur nombre, dans le seul massif volcanique d'Herlingarsfjell, se chiffre par milliers. Dans le groupe des √ģles de la Sonde, elles deviennent immenses et des plus actives; ainsi, √† Java, on remarque, sous le nom de Pepandajang, qui veut dire ¬ę Forge ¬Ľ, un immense volcan tirant sa qualification actuelle de ce fait que dans son crat√®re le sifflement des fumerolles s'associe aux explosions des fontaines gazeuses. pour produire des bruits stridents simulant le fracas d'une usine en marche. Il en est de m√™me d'ailleurs au Mexique pour le fameux Popocatepetl. Aussi comme r√©sultat, cette ¬ę montagne fumante ¬Ľ, apr√®s avoir livr√© √† Cortez, apr√®s la prise de Mexico, le soufre n√©cessaire √† la fabrication de la poudre qui lui manquait, peut encore en livrer annuellement d'immenses quantit√©s.

Plus curieuses ensuite sont celles qui, au Chili, s'étagent sur les flancs des grands volcans de la Cordillère andine, aujourd'hui inactifs, et la plupart réduits à cette condition de solfatares; car, au lieu de s'y présenter, comme d'habitude, dans le cratère principal, c'est un glacier qui, le plus souvent, remplit cet office, tandis que l'activité solfatarienne s'y transporte sur le trajet de grandes crevasses latérales ouvertes sur les pentes, voire tout à fait à la base du volcan. Leur apparition se traduit par des explosions de gaz et de vapeurs, accompagnées de projections de gros blocs résultant de la brusque rupture du sol trachytique; d'abondants dégagements de fumerolles sulfureuses suivent de près cette phase paroxysmale, mais leur existence est éphémère, carr ces solfatares, qui ne représentent cette fois qu'une tentative avortée du réveil du volcan, sont bien vite épuisées. (Ch. V.)

.


Les mots de la matière
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2023. - Reproduction interdite.