.
-

Irlande
Eire et Irlande du Nord

53 00 N, 8 00 W
L'Irlande (angl. Ireland;Erin ou Ile verte; lat. Hibernia) est l'une des îles Britanniques. Elle est partagée entre deux Etats : la République d'Irlande ou Eire, qui en occupe la plus grande partie et est divisée en 26 comtés, et le Royaume-Uni, qui  possède une portion au Nord-Est de l'île, l'Irlande du Nord (partie de l'Ulster).
-
Irlande : Dingle.
Une rue de Dingle, dans le Kerry.

L'île est bordée par l'océan Atlantique, à l'Est par le canal Saint-Georges, la mer Irlande et le canal du Nord qui la séparent de la Grande-Bretagne; sa plus grande longueur méridionale est de 350 km; sa plus grande et sa plus petite largeur sont de 275 et de 170 km; 84.252 km², dont 70,280 km² pour la République d'Irlande, dont la population est de 4,2 millions d'habitants (2009), et la capitale Dublin (Baile Atha Cliath, en gaélique). Autres grandes villes : Cork (Corcaigh), Limerick (Luimneach), et Galway  (Gaillimh). Belfast est la capitale de l'Irlande du Nord.

Les 26 comtés de l'Eire

Carlow
Cavan
Clare
Cork
Donegal
Dublin
Galway
Kerry
Kildare
Kilkenny
Laois
Leitrim
Limerick
Longford
Louth
Mayo
Meath
Monaghan
Offaly
Roscommon
Sligo
Tipperary
Waterford
Westmeath
Wexford
Wicklow

La ligne de côtes de l'Eire mesure environ 1448 km de longueur; auxquels s'ajoutent environ 200 km pour l'Ulster. Les principales échancrures sur les côtes Est et Sud sont : les loughs  de Foyle, de Belfast, de Stranford (en Ulster) et de Carlingford, entre l'Irlande du Nord et l'Eire; les baies de Dundalk et de Drogheda; celle de Dublin; celle de Vexford, de Waterford et de Youglial ; le magnifique port de Cork; et les rades de Kinsale et de Skibbereen. Au Sud-Ouest et au Nord la côte est découpée en bandes étroites et en fragments accidentés par des firths et des bras de mer formant des baies nombreuses et des ports : baies de Bantry et de Kenmare, port de Valentia, baies de Dingle et de Tralee, estuaire du Shannon, baies de Galway, de Clew, de Killala, de Sligo et de Donegal et Lough Swilly. 

Les côtes sur ce côté sont dominées par des falaises escarpées. Sur la côte Nord, en Irlande du Nord (Ulster), s'élèvent les célèbres colonnades appelées chaussée des Géants; 196 îles sont dispersées le long des côtes. 

Carte de l'Irlande.
Carte de la République d'Irlande
Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

La surface de l'île est divisée en un bassin central et en masses montagneuses bordant la côte. La plaine centrale est diversifiée par de riches plateaux ondulés et par des étendues de marais stériles. Les collines et les montagnes les plus élevées sont couvertes de bruyères jusqu'à leur sommet. Le pays renferme peu de forêts. Il n'y a pas de chaînes de montagnes, excepté le Slieve Bloom et le Devil's Bit, qui forment une courbe irrégulière d'environ 45 km à travers le Munster et le Leinster. Partout ailleurs, les montagnes forment des masses isolées près de la côte. Le pic le plus élevé est  Carrauntoohil (1041 m), au Sud-Ouest de Killarney.

En Irlande du Nord, une éruption volcanique, qui eut lieu en mai 1788 sur la montagne de Knocklade (Antrim), répandit une coulée de lave de 60 m de large pendant 39 heures et détruisit le village de Ballyowen.-

Carte géologique de l'Irlande.
La géologie de l'Irlande.

Les principaux gisements de charbon se trouvent au centre de l'île, ils produisent du charbon d'une qualité inférieure. Le lit le plus riche est celui de Kilkenny.  Le minerai de cuivre, une des richesses minières de l'Irlande, se trouve surtout dans les comtés de Wicklow, de Waterford, de Cork et de Tipperary. Le plomb est plus abondant que le cuivre. Les mines de charbon sont fiches en fer; l'argent se trouve avec le minerai de plomb. Il y a deux espèces de bogs (terres marécageuses, dont l'humus provient de la décomposition de mousses), le rouge ou fibreux composé principalement de sphagnum palustre ou mousse des bogs, et le bog noir qui a une profondeur de 8 a 33 m.

Principaux cours d'eau : Shannon, Blackwater, Suir, Nore, Barrow, Slaney, Boyne, Bann, Foyle, qui marque la frontière occidentale de l'Irlande du Nord, et Liffey, la rivière de Dublin. Nombreux lacs : Lough Corrib; Lough Mask, lac Conn, lacs de Kilarney et, en Ulster Lough Neagh et les deux Loughs Erne.

Le climat est doux et uniforme. A Dublin la température moyenne annuelle est d'environ 10 °C.); celle de l'hiver est de 3,60 °C; celle du printemps et de l'automne 10 °C et celle de l'été 16 °C.). Une humidité perpétuelle favorise la végétation et entretient la fraîcheur des pâturages. Un quart du territoire est couvert de rochers stériles, d'eau, de marais et de hors; le sol arable, d'une qualité médiocre, forme un autre quart, et le reste est une terre végétale riche et profonde, recouvrant généralement un sous-sol calcaire. 
-

Carte de l'Irlande.
Carte de l'Irlande
(cliquer sur l'image pour l'élargir à l'ensemble 
des îles Britanniques, Atlas Vidal-Lablache).

Les montagnes sont susceptibles d'être cultivées à une grande hauteur et leurs sommets, sauf quelques exceptions, forment des pâturages en été. Par rapport au sol et au climat, l'Irlande est un pays pastoral. Dans les comtés du nord, les exploitations agricoles sont généralement petites; elles donnent des pommes de terre, de l'avoine, etc. Dans la partie nord du Fermanagh, elles sont plus grandes, la culture y est meilleure, le blé y croît en grande quantité, bien que l'avoine y soit la principale récolte, ainsi que dans les comtés formant le Nord-Ouest de l'Irlande; l'orge croît près du bord de la mer. Dans les comtés du Sud-Ouest, on s'occupe davantage de l'élevage du bétail. Dans le comté de Tipperary, on cultive le blé. Le pays manque de bois; on trouve dans les bogs le chêne, le sapin, l'if, le houx et le bouleau.
-

Irlande : falaises de Moher.
Les falaises de Moher, dans le comté de Clare. Photos : The World Factbook.

Le poisson est très abondant, particulièrement le saumon, le brochet, l'anguille et la truite. Il y a des grenouilles, mais pas de crapauds, ni de serpents. La flore de l'Irlande comprend l'arbutus unedo, le long des lacs de Killarney; des espèces de saxifrages et de fougères sur les montagnes de Kerry; de rares plantes alpines dans le Connemara (Galway), dans la montagne de Benbulben (Sligo), et des espèces particulières d'algues sur différentes parties de la côte.



Yvon Le Corre, Carnet d'Irlande, Le Chasse marée, 2007. - Un somptueux « carnet de voyage » en Irlande, qui fit date dès sa première édition, en 1987! Carnet d’Irlande, précurseur des albums modernes de carnets de voyage, demeure une révélation pour nombre de lecteurs… et en particulier d’artistes!

En 1982, Yvon Le Corre se balade en Irlande, son carnet de croquis pour seul compagnon. Il file vers la côte Ouest. Il y dessine les chantiers navals, les voiliers spécifiques, les pubs… Puis c’est le voyage ébloui aux îles d’Aran, la « valse des curraghs » ces drôles d’embarcations faites de toiles cousues, les murs de pierre, les visages, les paysages chavirés par des lumières changeantes… Aquarelle, encre de Chine, crayon noir ou de couleur : tout est bon pour coucher sur le papier et dans l’instant la magie du lieu, l’assortir de commentaires tendres et poétiques.

Les dessins d’Yvon Le Corre se reconnaissent au premier coup d’oeil; son écriture rebelle et fantasque ajoute à la beauté de l’oeuvre. Car chaque page de son carnet est une oeuvre à part entière-: l’artiste parvient à se renouveler sans cesse, nous faisant partager son émerveillement. (couv). 

 
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.