.
-

La découverte du monde > Le ciel > Les constellations
Mythologie et histoire des constellations
La constellation de la Balance
La Balance (Libra) est à la fois le onzième signe du zodiaque et une constellation située entre celle de la Vierge et celle du Scorpion. La constellation de la Balance compte sept étoiles principales (une cinquantaine sont visibles à l'oeil nu); Deux étoiles, Alpha, la plus lumineuse située sur l'écliptique même, et Bêta, un peu au-dessus, forment les plateaux de la Balance. Les astrologues indiquent le signe de la Balance par le caractère . La Balance étant le symbole de la justice et des partages égaux, son nom a été naturellement emprunté pour désigner la région que le soleil traverse lorsqu'il partage le temps en jours et en nuits d'égale durée.  Les Egyptiens avaient consacré, on ne sait pourquoi, la Balance et le Scorpion au dieu du mal, Typhon, qui, non content de cet hommage astronomique, se faisait moins innocemment immoler des hommes roux.

Les anciennes représentations de la Balance

La Balance fut placée souvent entre les serres du Scorpion, qui de son vaste corps paraît couvrir deux signes. Le premier de ces signes, porte le nom de Magnae Chelae (Hyginus), ou des grandes serres du Scorpion (Eratosthène), et de Balance (Hyginus, Stoffler); car il a eu ces deux noms. Virgile, dans ses Géorgiques, les emploie tous deux, ainsi qu'Eratosthène. Hipparque se sert du mot Zugon ou Balance. On mettait souvent aussi cette Balance entre les mains, de la Vierge, sous les pieds de laquelle elle est placée, et qu'elle semblait tenir suspendue.

D'autres fois on mettait une figure humaine dans ce signe, et elle paraissait soutenir une Balance (Manilius). C'est pour cela, que le Centaure, voisin de la Balance , et la Vierge céleste, prirent le nom d'Astres Justes. Car Chiron était autant recommandable par sa justice, que Thémis (Hyginus). Cicéron donne aussi le nom de Balance à ce signe.

Les autres noms de la Balance

Voici les divers noms qu'on a donnés à la constellation de la Balance : les astronomes arabes l'appellent Al - Mizan, Mizan, Mizin, Midsanon; les Chaldéens, Mesathre; les Syriens, Mésatho; les Perses, Terazu; les Turcs, Mizan, Tartagiek Alati; les Indiens, Tarazou, Tolam; les Hébreux, Madzenim, Momazané, Miznaim; les Grecs, Zugos, Stathmos, Litra, Stater, Mochos, Chêlai; les Latins, Jugum , Libra.

Les plateaux de la Balance s'appellent chez les Arabes : Vazneganubi et Zuben El-Genubi, c'est le plateau austral; Vazne Schemali ou Zubeni Eschemali, c'est le plateau boréal (Riccioli); on les appelle Al-Zubanân.

Ulugh Beg appelle le plateau austral  Al-Kiffa Al-Genubia, et le plateau boréal : Al-Kiffa al-Schemalia. On les appelle en général Al-Kiffatân. Mizan ou Almizan, ou Zubane, forme la seizième station de la Lune. Al-Gafrê, placé près le plat droit ou près Mizan-al-iemin, en est la quinzième (Al-Ferghani). Ce signe est le lieu du domicile d'Aphrodite / Vénus, de l'exaltation de Cronos / Saturne, le siège de Héphaïstos / Vulcain, dans la distribution des signes, entre les douze grands dieux; il est affecté, à l'élément de l'air.

L'année de la Balance

Columelle marque, au quatre des ides d'avril, le commencement du coucher de la Balance, au lever du Soleil, avec indication de tempête; aux ides, le coucher total, avec froid. Ovide place, au sept de ces mêmes ides, le coucher cosmique de la Balance (Fastes), à la suite du coucher d'Orion. Il marque, au treize des calendes d'octobre, le passage du Soleil, dans la Balance, et le lever héliaque de la Coupe. Théon fixe l'équinoxe au vingt-cinq du mois Thot, sous la Balance.

La Balance et la précession des équinoxes.
Au temps d'Hipparque (IIe siècle av. J.-C.), un signe quelconque du zodiaque et la constellation du même nom correspondaient assez exactement : il était alors indifférent de dire que, le jour de l'équinoxe d'automne, le soleil entrait dans le signe ou dans la constellation de la Balance. Mais, en raison de la précession des équinoxes, c'est-à-dire du mouvement qui transporte le point équinoxial d'orient en occident d'une quantité égale à environ 50 secondes par an, ce n'est plus dans la constellation de la Balance qu'a lieu l'équinoxe d'automne.

.


[Histoire culturelle][Biographies][Constellations]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.