.
-

Eratosthène

Eratosthène est un savant grec, à la fois géomètre, astronome, géographe, philosophe, grammairien et poète, était né, à Cyrène vers l'an 276 av, J.-C. Elève de Callimaque, à Alexandrie, il a également fréquenté et cotoyé à Athènes les disciples de Platon (Arcésilas, Ariston). De retour à Alexandrie, il y sera le successeur d'Aristarque. et dirigera également la bibliothèque sous Ptolémée Evergète. Ayant perdu la vue, il se laissa, dit-on, mourir de faim à l'âge de 82 ans (194). Eratosthène sut, le premier mesurer un degré du méridien et évaluer la grandeur de la Terre
Ayant remarqué que, le jour du solstice d'été, un puits de Syène était éclairé jusqu'au fond, Ératosthène évalua la distance zénithale du Soleil ce même jour à Alexandrie, et en déduisit la valeur de l'angle compris entre les zéniths de ces deux villes; au moyen de cet élément et de la distance de Syène à Alexandrie, il parvint a fixer la longueur de la circonférence terrestre (qu'il estima à 250 000 stades), par une méthode à la fois astronomique et géométrique.(Hoefer, 1873).
Il fit construire, pour le placer dans le portique de l'École d'Alexandrie, un appareil, nommé armillaire, qui servit alors et dans la suite à faire des observations astronomiques. Il démontra l'inclinaison de l'écliptique sur l'équateur et fixa cette inclinaison à 23° 51'.

Il laissa une carte générale qui fut longtemps l'unique base de la géographie : il y donnait à l'arc du méridien compris entre les deux tropiques 47° 42'; vingt siècles après lui, l'Académie des sciences de Paris retrouvait à très peu près la même mesure (47° 40'). Comme mathématicien, il inventa une méthode, dite crible d'Eratosthène, pour connaître par exclusion tous les nombres premiers, résolut le problème de la duplication du cube, et imagina le mésolabe, instrument propre à connaître les moyennes proportionnelles. En histoire, il continua les recherches de Manéthon sur l'Égypte ancienne, et dressa une chronologie des rois thébains. Il avait composé une description de la Grèce, un précis des conquêtes d'Alexandre, et avait même écrit sur la Vieille comédie attique.



Edition ancienne - Il ne reste de lui que quelques fragments, publiés par Carl Seidel Gœttingue, 1798, grec-latin, et d'une manière plus complète par Gott. Bernhardy, sous le titre d'Eratosthenica, Berlin, 1822.

En librairie - Eratosthène, Le Ciel, mythes et histoires des constellations (prés.Pascal Charvet, Arnaud Zucker, et al.), Nil Editions, 1998 (il s'agit d'une édition des Catastérismes, accompagnée de cartes et de commentaires étendus).

Germaine Aujac, Eratosthène de Cyrène, le pionnier de la géographie, Comité des travaux historiques et scientifiques, 2001. 

- Eratosthène, Les Catastérismes.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.