.
-

La découverte du monde > Le ciel > Les constellations
Mythologie et histoire des constellations
La constellation du Centaure
Le Centaure  (Centaurus) est un une constellation australe, située au dessous de la Vierge et de la Balance, près du Scorpion (Théon, Aratus). Les étoiles Alpha et Bêta sont d'un éclat supérieur à celui de la plupart des étoiles de première magnitude; Alpha est double.

Sur les anciennes cartes, le Centaure se compose de la tête et de la partie supérieure de l'homme, unie au corps du cheval. Il semble appuyer ses pieds sur le cercle antarctique (Hyginus), et son épaule sur le tropique d'hiver. Sa tête touche la queue de l'Hydre. Il tient de la main droite un animal renversé. Ses jambes sont séparées du reste du corps par la Voie Lactée. Il regarde le Levant.

Le Centaure dans la mythologie

Ce Centaure est Chiron , fils de Cronos / Saturne, dont la planète a son exaltation dans la Balance et de la nymphe Phillyra (Hyginus). On raconte que Cronos, cherchant Zeus /Jupiter en Thrace (Germanicus), se changea en cheval, et coucha avec Philyra, fille de l'Océan, dont il eut le Centaure Chiron, inventeur de la médecine. Philyra, sa mère fut changée en tilleul. Chiron habita le mont Pélion. Il fut le plus juste des hommes. Sa position sous la Balance, symbole de la Justice, lui a fait donner ce caractère (Théon) de sagesse et le justice. Il apprit la médecine à Asclépios, / Esculape placé dans le Serpentaire (Ophiuchus), et l'astronomie à Héraclès / Hercule, placé au-dessus du même Serpentaire. Ces deux constellations accompagnent ou suivent en partie, dans leur lever, le Centaure. Il apprit aussi à Achille à jouer de la harpe, ou de l'instrument, qui suit le lever du Centaure, la Lyre céleste. Héraclès alla loger chez ce Centaure. Une de ses flèches, trempée dans le sang de l'Hydre, dont la queue touche la tête du Centaure, étant tombée du carquois du héros, blessa au pied le Centaure. Il mourut de cette blessure, et Zeus le plaça dans le ciel.

Le Centaure est en face de l'Autel, Sacrarium, sur lequel il paraît sacrifier. Quelques-uns pensent qu'il tient dans la main gauche sa javeline et un lièvre; et de la droite une bête, appelée Thêrion; et Byrsa, une outre pleine de vin, près l'autel où il sacrifie. Sa piété et sa justice le firent mettre au rang des dieux. Certaines traditions ajoutent, que le Centaure Chiron, examinant les flèches, dont s'était servi Héraclès pour tuer les Centaures, étonné de leur petitesse, avait essayé de tendre l'arc; et que la flèche étant échappée de sa main, était tombée sur son pied et l'avait blessé mortellement. Zeus, touché de ses malheurs, le plaça dans le ciel, avec l'animal qu'il paraît sacrifier sur un autel.

Cette histoire est aussi rapportée par Ovide, qui nous raconte l'arrivée d'Héraclès chez le Centaure, qui examine ses flèches teintes du sang de l'Hydre dont une lui perça le pied (Ovide, Fastes). Eratosthène ajoute ces circonstances, qu'Héraclès  ayant été loger chez le Centaure par un mouvement d'amour, et qu'uni à lui dans son antre, il avait honoré Pan; qu'il avait pour lui unee considération distinguée; que non seulement il n'avait pas cherché à le tuer avec les autres Centaures; mais qu'il l'avait écouté avec beaucoup d'attention; et que ce n'était que par hasard qu'une flèche échapée du carquois d'Héraclès , lui avait percé le pied, et fait la blessure dont il était mort. Sa piété lui mérita d'être placé dans le ciel, près de I'auteI, où il sacrifie, et qui est encore un monument de sa piété. Au lieu d'une victime qu'il immole, d'autres mettent dans sa maim une outre de vin qui lui sert à faire des libations aux dieux : il la tient de la main droite, et il tient de la gauche un thyrse. Il n'est personne qui, se rappelant que Chiron ou le Centaure correspond à l'automne, et aux vendanges ne saisisse le but des deux attributs qui lui ont été donnés, l'outre le thyrse. 

Quelques auteurs (Hyginus) prétendent, que ce Centaure n'est pas Chiron, mais Pholus, savant dans l'art des augures, et fui vient sacrifier une victime sur l'autel. On prétend, que l'animal qu'il immole est un symbole de la chasse (Théon); et l'autel, un monument des noces de Pelée, dont il éleva le fils, Achille , auquel il apprit la médecine, ainsi qu'à Jason.

Les noms et les étoiles du Centaure

Ulugh-Beg distingue deux étoiles sur la branche de vigne du Centaure, ou Kadib kern : à l'extrémité du pied du Cheval est Rigil Kentaurus.

Les Arabes lui ont conservé le nom grec Kentaurus. Ils lui mettent à la main droite flagellum, ou un bouclier (Al-Ferghani). L'étoile brillante du ventre se nomme Betn; celle du pied, Hadâr; celle de la main gauche, Wezen. On les nomme toutes deux, Muhtalpheim, Juratas. Toutes les étoiles du Centaure et de la bête, qu'il tient, sont désignées sous le nom de Al shamârich, Spadices. On nomme aussi le Centaure, Albezze et Albize, Asmeat, en Arabe.

Ses autres noms sont (Caesius) : Semivir, Acris Venator, Pelenor, Chiron, Phillyrides, Pelethronius, Pholos, Mino-Taurus, Ursus Equo commissus; car souvent on le peignit ainsi (Scaliger). Portans Leonem, Medius Homo et medius Equus, Thyrsilochus (Proclus), Phér , Semifer (Bayer), Bellua, Hippotès (Aratus), Homo tenens pateram, seu craterem (Tables Alphonsines). Quelques auteurs,l'appellent Typhon, au lien de Chiron. Ceci ne concorde pas avec sa réputation de justice.

Hipparque lui donne aussi un thyrse. Bayer le reprécente avec le thyrse, et une bouteille devin en main; c'est, sans doute, d'après la peinture qu'en fait Germanicus César.

L'année et les présages du Centaure

Le Centaure se couche entièrement , quand le Verseau et les Poissons sont levés. Il se lève héliaquement avec le Scorpion et le Sagittaire.

Columelle fixe l'apparition totale du Centaure, au cinq des nones de mai, avec annonce de tempête. Ovide le met au cinq. Au trois des nones, la même constellation amène la pluie : au neuf des calendes d'octobre (Gosselin), le lever du matin du Centaure indique la tempête; et quelque fois la pluie. Au huit des calendes d'octobre, au sept et au six, il fixe l'équinoxe d'automne, avec annonce de pluie; enfin au huit des calendes de novembre, le Centaure achève de se lever totalement le matin, avec annonce de tempête. (Ch. Dupuis).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Constellations]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.