.
-

La découverte du monde > Le ciel > Les constellations
Mythologie et histoire des constellations
La constellation de la Coupe
La constellation de la Coupe, placée au milieu du corps de l'Hydre, est posée sous le Lion et la Vierge, sur le premier repli de l'Hydre (Hyginus, Germanicus), penchant un peu vers la Vierge.

La Coupe dans la mythologie

Dans la Chersonèse voisine de Troie, où était le tombeau de Protésilas, était la ville de Phaguse, où régnait un certain Démiphon. Un fléau désastreux ravagea subitement les campagnes, et en leva beaucoup d'hommes. Démiphon envoya consulter l'oracle  d'Apollon, pour savoir quel remède il pourrait obtenir à ses maux. Il lui fut répondu, que tous les ans il immolât une jeune fille noble aux dieux. Il tirait au sort la victime, sur toutes les familles nobles. Ses filles seules étaient exceptés, jusqu'à ce qu'un noble déclara, qu'il ne souffrirait plus que ses filles encourussent les dangers du sort, si celles du roi ne les partageaient. Le roi, irrité de sa résistance, fit périr sa fille, sans même attendr la décision du sort. Le malheureux père de cette fille, appelé Mastusius, dissimula ces outrages , d'autant plus que sa fille mourait pour sa Cité, et que d'aileurs, le sort aurait pu la condamner à cette mort. Il cacha tellement son ressentiment, qu'il affecta ensuite d'être un vif ami du roi. 

Au bout de quelque temps, lorsque tout paraissait oublié, il annonça le projet d'un grand sacrifice, auquel il invita le roi et sa famille. Le roi envoya devant ses filles , parce qu'il était lui-même occupé par quelques affaires d'administration. Mastusius, profitant de l'absence du roi, égorgea les princesses, et après avoir mêlé leur sang avec du vin dans une coupe, il le donna à boire au père. Celui-ci ayant demandé ses filles, et ayant appris ce qui leur était arrivé, fit jeter dans la mer Mastusius avec sa coupe. La mer, où il fut précipité, en prit le nom de Mastusius; le port celui de Coupe; et la Coupe fut ensuite placée au ciel par les anciens astrologues, pour être un monument qui apprît aux humains, que les grands outrages ne s'oublient jamais, et que tôt ou tard le ressentiment éclate, par quelque grand acte de vengeance.

D'autres font de cette constellation la Coupe d'Icare ou du Bouvier, qui se lève avec elle, et qui passe pour avoir reçu le premier de Dionysos / Bacchus; le vin, et avoir  enseigné aux autres à cultiver la vigne (Hyginus).

Ceux-ci y voient la Coupe de Dionysos lui-même, ou du dieu qui préside aux vendanges, que le lever héliaque de la Coupe précède de peu de jours, et ils lient ce symbole aux fictions religieuses des mystères (Macrobe), et à la théorie secrète, sur les voyages des âmes à travers les sphères et les signes. Ceux-là veulent que ce soit le tonneau, dans lequel Arès fut jeté par OEtus, et Ephialtès (Hyginus).

D'autres enfin lient ce mythe à celui du Corbeau (Hyginus, Germanicus, Eratosthène).

Les autres noms de la Coupe

On nomme cette constellation en Grec Calpê, Crater, Scyphos, Hydria, Aggeion; en Latin, Cratera, Scyphus, Urna, Patera, Calix, Poculum, Poculum Apollinis, Bacchi, Herculis, Demophontis, Poculum Herculi sacrum. 

Les astronome arabes l'appellent Alkes, Aches, Elkis, Alhas, Alkaso, Alchas, la Coupe ou le Vase, Elua lad, Asour, Albatina, de Parina, Coupe; Batiya et Badiya, en persan; en hébreu, Kus, Cos; en arabe, Elphium, Pharmaz, Crater. 

L'année et les présages de la Coupe

Columelle marque un lever du soir de l'Hydre, au sept des calendes de mars, avec changement de vent. C'est au seize de ces mêmes calendes, qu'Ovide place ce lever de l'Hydre, du Corbeau et de la Coupe (Fastes). C'est à cette occasion, qu'il raconte le mythe, dont il est question à la page sur le Corbeau.

Columelle fixe, au treize des calendes d'octobre, le passage du Soleil dans la Balance, au lever héliaque de la Coupe, symbole des vendanges, qui se font a cette époque, et qui se lie aux mystères qui se célébraient à la même époque.

Théon y voit un symbole relatif à la terre d'Egypte, inondée par le Nil. (Ch. Dupuis).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Constellations]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.