.
-

Le ciel de la Terre
 L'observation des astres
-
La lumière dans l'atmosphère
Les couleurs du Ciel 
la réfraction atmosphérique

La scintillation, l'arc-en-ciel
les halosles mirages
la foudre, les feux follets

La lumière zodiacale
Les étoiles filantes

La sphère céleste
   Les constellations
   Le repérage des astres
 

La distance des astres

La Terre en mouvement

   Les jours et les nuits
   L'année et les saisons
   La précession de équinoxes
   La précession solaire
   La nutation
   Le mouvement des pôles

L'observation du Système solaire
    Les phénomènes mutuels
      Eclipses, occultations, passages
           Eclipses de Lune et de Soleil
           Passages de Vénus et Mercure
      Les marées
      Les éclipses

     L'observation des planètes

L'observation de l'univers sidéral
      Etoiles, nébuleuses galaxies 

Le terme de ciel désigne de façon assez vague, et résolument géocentrique et anthropocentrique, l'espace qui se situe au-dessus de nos têtes. Dans ce sens général, le ciel correspond donc à toute l'étendue, qui est entre la Terre que nous habitons et les régions les plus éloignées de l'univers. Si l'on veut être plus précis, on pourra diviser le ciel en deux parties : l'atmosphère ou ciel aérien, qui est occupé par l'air et qui est le siège, notamment, des phénomènes météorologiques, et le ciel situé au-delà de l'atmosphère, qui est le ciel astronomique, et dans lequel on rencontrera tous les astres possibles et imaginables. 
Les religions, enfin, évoquent un ciel sacré, souvent plus abstrait, mais qui a pu dans certains cas représenter un véritable territoire concret. C'était par exemple le cas du ciel empyrée, envisagé au Moyen Âge.
Le thème de cette section sera : "le ciel à ma fenêtre". On n'abordera, en premier lieu, que les phénomènes atmosphériques que l'on rangeait autrefois dans la cétégorie des météores lumineux, au sens large, et qui sont en général des phénomènes  locaux (arc-en-ciel, étoiles filantes, foudre, mirages, etc.). Le ciel sera ensuite considéré sous l'aspect astronomique, mais ici encore à partir du point de vue local, celui qui nous place au centre d'une sphère, et l'on mettra donc l'accent sur l'observation des astres avec le moyens de tout un chacun, autrement dit à travers le regard  de l'astronomie de loisir. Encore faudra-t-il pour cela commencer par étudier les phénomènes célestes les plus élémentaires, qui sont comme l'alphabet de l'astronomie : l'alternance des jours et des nuits, et celle des saisons, les éclipses, etc.). 
-
L'horizon et le zénith.
L'horizon est-il le cercle où le ciel rencontre la Terre ou une simple la limite de la vue? Le zénith
est-il un point dans le ciel ou une direction qui n'a de sens que pour l'observatrice?
.


[La Terre][Cartotheque][Constellations]
[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.