.
-

La découverte du monde > Le ciel > Les constellations
Mythologie et histoire des constellations
La constellation de l'Autel
L'Autel (Ara) est une constellation de l'hémisphère austral située au-dessous de la queue du Scorpion. Elle renferme huit étoiles principales, dont quatre sont relativement brillantes : les deux les plus au Nord, selon les anciens auteurs, forment le vase qui contient le feu. A l'exemple des dieux, qui jurèrent sur cet autel, avant d'entreprendre la guerre contre les Titans, les mortels avaient pour usage de ne rien entreprendre d'important sans faire auparavant de semblables sacrifices (Hyginus). 

L'Autel dans la mythologie

C'est sur cet Autel, construit par Héphaïstos / Vulcain, que les dieux sacrifièrent et firent leurs serments pour cimenter leur union contre les Titans, qu'ils allaient combattre (Hyginus, Théon); d'autres disent contre Cronos / Saturne, qu'attaquait Zeus / Jupiter (Germanicus, Eratosthène). Après la victoire, ils placèrent dans le ciel l'Autel, pour perpétuer le souvenir de cet événement. Les mortels font usage de l'Autel dans  leurs festins, y sacrifient, lorsqu'ils veulent cimenter une alliance par des serments, et portent dessus, la main, en signe de fraternité. Les devins en font autant lorsqu'ils veulent prédire l'avenir; ils prennent le feu pour témoin de leurs bonnes intentions (Théon).

Les autres noms de l'Autel

Les Anciens donnaient à la constellation de l'Autel plusieurs autres noms : Altare, Thymele, Vesta, Pharus, Sacrarium. etc. On distinguait dans cette constellation une partie, celle du feu, qu'on appelait Prunae (Germanicus). 

Dans la vieille littérature, l'Autel porte aussi les noms de Sacrarius, Pharum (Germanicus), Thuterium, Libanotès (Théon), Thumiaterion (Hipparque, Proclus), Thuribulum, Thymele, Vesta, Estia, Prunae, Templum, Puteus, Focus, Lar, Acerra, Batyllus, Ignitabulum, Ara Thumiamatis, Ara Centauri, Chironis, Thuscê, Thuyscê, Escara, Pyreion, Ara, Altare (Caesius, Bayer, Tables Alphonsines), Pyramné.

Les astronomes arabes l'appellaient Almugarma (Al-Ferghani), Almegrameth (d'après Riccioli).

L'année de l'Autel et ses présages

L'Autel monte à la suite de la queue du Scorpion (Germanicus), et il est le plus austral des signes célestes. Placé entre l'extrémité du Scorpion, et la tête du Loup, il se couche au lever du Bélier (Aratus), et se lève avec le Capricorne, domicile de Cronos qui attaquait Zeus dans cette guerre, où les deux s'armèrent pour ce dernier. On sait que c'est au passage au Bélier, que le dieu lumière reprend son empire; alors l'Autel est au couchant.

On dit aussi que cet Autel est l'ouvrage des Cyclopes (plutôt que par Héphaïstos),et qu'il fut placé dans le ciel par la Nuit pour annoncer aux navigateurs les dangers, qu'ils pouvaient avoir à redouter, et les tempêtes qui se préparaient (Aratus), lorsque le Soleil approchait du Capricorne, époque à laquelle le vent notus amène les orages sur mer (Théon). C'est de la que vient le nom qu'on lui donne aussi de Phare, qui avertit les matelots des contrariétés qu'ils doivent éprouver (Germanicus). D'autres y voient un monument des noces de Pélée (Théon). (Ch. Dupuis).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Constellations]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.