.
-

Les Bahamas
Commonwealth of The Bahamas

24 15 N, 76 00 W
Les Bahamas sont un État souverain, membre du commonwealth, depuis 1973. Elles sont formées d'un groupe de 20 grandes îles et de plus de 600 petites compris entre 27°35' et 19°55' de latitude Nord, s'étendant du Nord-Ouest au Sud-Est, sur une longueur d'environ 1300 kilomètres, depuis la côte orientale de la presqu'île de Floride (Cap Canaveral), jusqu'à la côte septentrionale de l'île de Haïti.

Considérées dans leur ensemble, les îles Bahamas (ou Îles Lucayes) ont une superficie de 13 940 km². Elles sont baignées : à l'Ouest, par le canal de Floride, ou nouveau canal de Bahama, appelé aussi détroit de Bemini, qui les sépare de la Floride et par où s'échappe le courant du golfe; au Sud, par le vieux canal de Bahama, qui les sépare de l'île de Cuba; au Sud-Est, au Nord-Est et au Nord par l'océan Atlantique. Leurs points extrêmes sont, au Nord-Ouest le banc de Matanilla, au Sud-Est, le banc Natividad.
-

Bahamas : Castaway Cay.
Le lagon de Castaway Cay, aux Bahamas. Source : The World Factbook.

Ces îles reposent sur un plateau sous-marin qui s'élève en pente douce de l'Ouest à l'Est, mais qui, du côté de la haute mer, plonge tout à coup à des profondeurs de 4000 m. C'est de ce côté que les récifs madréporiques, qui entourent le plateau, se développent le plus activement sous l'influence de l'agitation de la mer. Darwin montra en son temps que la formation des bancs de Bahama, comme de tous ceux des Indes occidentales, devaient être attribué à trois causes simultanées, l'accumulation de sédiments combinée avec un mouvement élévatoire et la croissance du corail sur les bords externes. On a pu considérer aussi les bancs de Bahama comme une sorte de delta marin que les dépôts du courant du golfe parviendront sans doute à combler. Les îles, de formation calcaire, émergent généralement de quelques mètres à peine au-dessus du plateau, la plupart, le long du bord externe. Celles que baigne directement l'Océan se développent presque toutes comme un long et étroit ruban : ainsi Eleuthera, Cat Island (où se trouve le point culminant de l'archipel : le mont Alvernia, 63 m), Exuma, Long et Acklin. Celles qui sont situées à l'intérieur ont des proportions plus vastes comme Bahama, Andros, la grande Inagna, ou présentent quelques accidents de terrain minimes comme Nouvelle-Providence.
-

Carte des Bahamas.
Carte des Bahamas. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte détaillée).

Si l'on part du banc de Matanilla au Nord-Ouest, pour se diriger vers le Sud-Est, on trouve les bancs et les îles disposés de la façon suivante :

1° le petit banc de Bahama, qui supporte la grande Bahama, la petite et la grande Abaco (Great Abaco). On peut y rattacher les îles Bemini et les îles Berry, situées dans le canal de Floride. 

2° Séparé du précédent par le canal de Providence, le grand banc de Bahama qui, dans son ensemble, rappelle la forme d'un S ou d'un double crochet. Les îles qui émergent de ce banc sont disposées sur trois lignes parallèles : à l'Ouest les îles Andros; au centre, Harbour Island, Nouvelle-Providence (New Providence), la Grande et la Petite Exuma, et l'île Longue (Long Island); à l'Est, Eleuthera et Cat Island. A ce groupe se rattachent Rum Cay, l'île Conception et l'île Watling, situées plus à l'Est;

3° une série de bancs, d'îles et d'îlots, comprenant, du Nord-Ouest au Sud-Est, Crooked, Acklin, Mariguana, les îles Caïques et les îles Turques (Turks et Caicos), le banc du Mouchoir-Carré, le banc d'Argent, le banc Natividad, enfin, plus au Sud, au débouché du canal du Vent, la Grande et la Petite Inagua.-

Les Bahamas (Great Exume et Long Island) vues de l'espace.
 Vues de l'espace, l'extérmité sud de l'île de Great Exuma et, en haut, la moitié nord
de Long Island. Ces îles sont sur le bord oriental du banc de la Grande Bahama. Image : NASA.

Une des particularités des Bahamas est l'absence de cours d'eau. Les eaux des pluies, à travers les fentes de la roche calcaire, glissent rapidement jusqu'à la mer. On les recueille au passage dans des citernes ou des puits. Mais, par suite des communications souterraines qui existent certainement entre le sol des îles et l'Océan, ces puits sont à maréyage; tide-wells), c.-à-d, que leur niveau s'élève ou s'abaisse sous l'influence de la marée. Il résulte de là que dans les puits trop rapprochés de la mer, les eaux sont saumâtres et imputables; elles ne demeurent douces que dans les puits dont le fond est au-dessus du niveau des plus hautes marées. On doit encore attribuer à des communications souterraines l'existence de salines dues à l'évaporation des eaux de la mer répandues par infiltration à la surface du sol.

Histoire de Bahamas. - C'est dans ce groupe que se trouvait l'île Guanahani, où Christophe Colomb aborda lors de son premier voyage et qu'il nomma San-Salvador. On a parfois identifié Guanahani avec l'île Cat, même avec Mariguana; il paraît plus probable, selon l'opinion de Peschel et de la plupart des auteurs actuels, que l'honneur, d'avoir été, la première, découverte par le grand navigateur, revient à l'île Watling. Habités par des Arawaks, à l'arrivée de Colomb et dépeuplées par les Espagnols, les îles Bahamas ne furent colonisées qu'au XVIIe et au XVIIIe siècle. En 1629, les Anglais s'établirent dans la Nouvelle-Providence. La possession de l'archipel leur fut disputée par la France et l'Espagne, qui reconnurent définitivement les droits de l'Angleterre au traité de Versailles (1783).

L'île de la Nouvelle-Providence (New Providence) est restée, grâce à sa position centrale, à son climat, à son relief varié, la plus importante des Bahamas, quoiqu'elle soit une des plus petites. Elle renferme Nassau, capitale politique, commerciale et administrative de tout le groupe. Bon port, protégé par l'île Hog (Caye au Cochon). Pendant la Guerre de Sécession, aux États-Unis, Nassau fut le rendez-vous de tous les navires intéressés dans les approvisionnements de la confédération du Sud; en tous temps son commerce a été très important. Dans les années 1920, pendant la période de la Prohibition au États-Unis, les Bahamas sont devenues une plaque tournante de l'introduction de l'alcool de contrebande aux États-Unis. 

En 1967, un leader noir, Lyndlen Pindling, à la tête du Parti libéral progressiste (PlP), a battu pour la première fois lors d'élections le parti dirigé par des Blancs. Cela a permis aux Bahamas d'accéder à l'indépendance le 10 juillet 1973. Le PlP est resté au pouvoir jusqu'en 1992. Un régime d'alternance s'est installé depuis. En raison de leur position géographique, les Bahamas restent un point important de transbordement pour les drogues illégales, en particulier vers les États-Unis; c'est aussi un point de passage pour les migrants illégaux cherchant à entrer aux États-Unis. 

Les Bahamas abritent 303 800 habitants environ. Plusieurs îles sont inhabitées. Cependant elles jouissent toutes d'un bon climat, leur sol est très propice à toutes les cultures tropicales et elles produisent naturellement l'oranger, le citronnier, la cocotier, le bambou, le boabab. De plus, les eaux des Bahamas sont poissonneuses. Mais ces îles doivent leur prospérité actuelle principalement au développement du tourisme et de ses activités financières offshore. Le tourisme, et le secteur de la construction que celui-ci favorise, représentent approximativement 60% du PIB des Bahamas et occupent à peu près la moitié de la population active. Ces secteurs ont  cependant souffert des contre-coups du ralentissement de l'économie des États-Unis (80% des touristes) après les attentats du 11 septembre 2001. Quant aux services financiers, ils sont le deuxième secteur de l'économie des Bahamas et contribuent à hauteur de 15% de leur PIB. La modification de la réglementation plus contraignante introduite en 2000 a toutefois conduit depuis beaucoup d'entreprises internationales à se retirer des Bahamas. (Jules Gautier).
-
Bahamas : l'île d'Andros.
L'île d'Andros vue de l'espace. La couleur turquoise de l'eau dénote des fonds généralement profonds de moins de 9 m et qui constitue le Banc des Bahamas. La faible circulation des eaux fait que celles-ci sont très chaude, et l'évaporation accentue leur salinité (ce qui pourrait expliquer l'absence de coraux). Tous les sédiments sur le Banc (y compris le matériau qui forme les îles), est du carbonate de calcium (chaux) précipité à partir de l'eau de mer par les animaux et les plantes.

Ce carbonate de calcium, qui se présente sous la forme de cristaux d'aragonite , forme des oolithes  (petits grains sphériques de calcaire). Bien que chimiquement très semblables, les roches résultant de ce processus de précipitation ont une origine très différente de ceux formés à partir des récifs coralliens.

Le bleu profond de la langue océanique qui sépare Andros de la petite île de New Providence signale pour sa part des fonds situés entre 1200 et 1800 m de profondeur. Image : NASA.

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.