.
-

Cuba
Republica de Cuba

21 30 N, 80 00 W
Cuba est la plus grande île des Grandes Antilles. Elle est séparée de la Floride et des Lucayes, au Nord, par le golfe du Mexique et le canal de Bahama; au Sud de la Jamaïque et d'Haïti par la mer des Antilles et le canal du Vent; à l'Ouest du Mexique et du Guatemala par le canal de Yucatan et le golfe d'Honduras. C'est une île de forme longitudinale, de1150 kilomètres de l'Est à l'Ouest et environ 170 km dans sa plus grande largeur; 11, 3 millions d'habitants; capitale : La Havane.

Cuba est formée par une chaîne de montagnes prenant naissance au cap Maysi et se divisant en plusieurs branches. Les principaux points culminants sont: le pic de Matanzas (394 m), celui de Guayabon (780 m), les Lomas de San-Juan (666 m), la Sierra de Tarquino (2800 m). Les côtes sont généralement plates et d'un accès difficile; cependant on y trouve plusieurs bons ports, parmi lesquels on cite, au Nord, celui de la Havane, un des meilleurs du monde, ainsi que ceux, au Sud, de Santiago de Cuba et de Guantanamo, abrités par des baies excellentes. Le principal cours d'eau est le Canqui, dans la partie Sud de l'île; les autres, très nombreux sont de peu d'étendue (Rio-Cauto, Rio-de-Guines, l'Ay ou Rio-dos-Negros, etc.). 

Le climat de Cuba est très chaud; sol excellent et d'une grande fertilité près des côtes. Canne à sucre , tabac, maïs, millet, vigne, caféier, cotonnier, cocotier, bananier, cassier, cacaotier, indigotier, arbre à pain, oranger,  palmier, chêne; sapin. Vastes forêts. Les richesses minérales ont jadis été exploitées par des compagnies américaines et anglaises; mines d'argent et de cuivre, houille, carrières  de marbre et de jaspe. Productions de sucre, rhum, café, cire , tabac, etc. L'embargo des Etats-Unis, ajouté à la disparition de l'Union soviétique qui, pendant les première décennies du régime castriste soutenait son économie, ont considérablement apauvri Cuba, qui aujourd'hui tente de s'ouvrir au tourisme et aux investissements étrangers.


Carte de Cuba. Source : The World Factbook. (Cliquer sur l'image pour afficher une carte détaillée).


Pierre Alibert (photos), Jean Baudot (textes), Les belles Américaines de Cuba, Les Créations du Pélican, 2005.
-

Rutilants témoins de La Havane prérévolutionnaire, les belles américaines, les carros americanos comme les appellent affectueusement les Cubains, constituent un véritable musée roulant, unique au monde. Vestiges de l'époque la plus fastueuse de l'industrie automobile yankee, ces "belles américaines" tropicalisées font partie du charme unique de Cuba, cocktail unique de soleil, de musique et d'architecture coloniale. L'ouvrage Les belles américaines de Cuba va vous permettre de rencontrer ces véhicules hors du commun qui, du mariage... à l'enterrement, en passant par la fête et la plage, rythment toujours la vie quotidienne des Cubains. Vous pourrez aussi pénétrer les arcanes de ces invraisemblables ateliers où des mécaniciens de génie maintiennent en vie moteurs et carrosseries datant, pour les plus anciens, des années 40! C'est à cette savoureuse découverte, à mi-chemin entre histoire et culture contemporaine, que vous invitent Les belles Américaines de Cuba. Avec Les belles américaines de Cuba, offrez-vous une traversée de La Havane en décapotable, cheveux au vent. Allumez un bon cigare et direction la plage! Retour vers le passé, émotion garantie! (couv.).

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2006. - Reproduction interdite.