.
-

Epithélium (anatomie, zoologie). - On donne le nom d'épithélium à des membranes constituées par des cellules soudées par un ciment, très généralement dépourvues de vaisseaux et revêtant le tégument externe (peau), le tégument interne (muqueuse du tube digestif), l'arbre respiratoire, les canaux et acini de toutes les glandes, les cavités vasculaires et séreuses. Les trois feuillets du blastoderme participent à la formation des épithéliums. L'épithélium est constitué tantôt par une couche simple de cellules réunies entre elles par un ciment, tantôt par plusieurs assises de cellules. Le premier porte le nom d'épithélium simple; le second celui d'épithélium stratifié. 

La cellule épithéliale est de deux espèces, aplatie et écailleuse, cellule pavimenteuse, haute et étroite, cellule cylindrique. Cette dernière peut acquérir des cils vibratiles, d'où une troisième catégorie de cellules épithéliales, la cellule cylindrique à cils vibratiles. On trouve un épithélium pavimenteux simple dans les alvéoles pulmonaires, sur la choroïde, sur les séreuses et les cavités vasculaires (endothélium); un épithélium pavimenteux stratifié dans l'épiderme, la conjonctive oculaire, la muqueuse bucco-pharyngienne, le vagin, la vessie; un épithélium cylindrique simple sur la muqueuse du tube digestif, les conduits hépatiques et pancréatiques, certains points des voies génitales; un épithélium cylindrique stratifié dans le larynx, la trachée et les grosses bronches; l'épithélium cilié se voit dans les voies laryngo-bronchiques, les fosses nasales, les oviductes et l'utérus, l'épididyme, et chez le foetus les cavités centrales de la moelle et du cerveau.

Les épithéliums, comme tous les autres tissus, s'usent et disparaissent. Ils ont donc besoin d'être renouvelés. Cette rénovation se fait par segmentation kariokynétique des cellules épithéliales déjà existantes. Dans les épithéliums stratifiés, ce sont les couches profondes qui se divisent et prolifèrent. La couche de nouvelle formation est ainsi graduellement poussée vers la surface où, à son tour, après un certain usage, elle mue et tombe.

Dans les endothéliums, on rencontre çà et là des sortes de nids de cellules qui sont des centres de régénération. Les épithéliums jouent un rôle majeur dans la formation et le fonctionnement de l'organisme des animaux. Tous les tissus, tous les éléments figurés du sang et des humeurs dérivent en effet des feuillets du blastoderme qui ne sont que des membranes épithéliales. Ici les épithéliums se différencient corrélativement à leur spécialisation fonctionnelle en organes de soutènement (écailles, poils, ongles, cornes, dents, corde dorsale); là en organes glandulaires (épithélium des glandes); ailleurs en organes moteurs (épithéliums ciliés, cellules myo-épithéliales des coelentérés, muscles squelettiques provenant des myoblastes ou épithélium des plaques musculaires), ou sensitifs et sensoriels (neuro-épithéliums d'où dérive le système nerveux, la rétine, etc.). (Ch. Debierre).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.