.
-

Blastoderme

Blastoderme (biologie, embryologie), du grec blastos = germe et derma = peau, membrane. - Membrane formée par les cellules auxquels le vitellus donne naissance en se segmentant, et aux dépens de laquelle se forment le corps de l'embryon et ses annexes.

Après la fécondation de l'oeuf, au moment où débute la segmentation, les cellules de nouvelle formation se disposent dans un cercle régulier et, par suite de leur juxtaposition, donnent naissance à des sortes de lames dont l'ensemble se montre comme une membrane composée. Cette membrane est désignée sous le nom de  blastoderme; ces lames constitutives sont les feuillets blastodermiques, au nombre de trois : le feuillet externe ou ectoderme, le feuillet interne ou endoderme, et le feuillet moyen ou mésoderme
-

Formation du blastoderme.

Formation du blastoderme. - A, oeuf alécithe (sans vitellus), segmentation égale (amphioxus);
- B. oeuf panlécithe (avec vitellus reparti dans  tout I'oeuf), segmentation inégale (grenouille);
- C. oeuf télolécithe (avec vitellus), segmentation partielle (poule).
- D, oeuf  secondairement alécithe (mammifère) ; 1. 2. 3. Segmentation de l'oeuf; 
4. Blastula avec sa cavité de segmentation; 5, 6.  Segmentation de la gastrula
7. Coupe de l'embryon blastoderme complet à trois feuillets; fe. feuillet externe;
fi. feuillet interne: fm, feuillet moyen divisé en deux lames : l'une cutanée ou somatique,
l'autre intestinale ou splanchnique.

Pour bien faire comprendre l'origine de ces feuillets, il faudrait passer en revue les stades successifs de l'oeuf : alécithe, panlécithe et télolécithe, depuis le début de sa segmentation en blastodermes jusqu'à la formation de la blastula, étudier la transformation de cette dernière en gastrula, et diversifier ces deux formations dans la série animale. On se contentera ici de mentionner les divers éléments anatomiques des tissus auxquels donne naissance chaque feuillet blastodermique.

Le feuillet externe ou ectoderme (épiblaste, ectoblaste) donne naissance à l'épiderme et à ses dérivés superficiels (ongles, poils), et profonds (glandes sébacées et sudoripares); de lui proviennent également les éléments de l'axe nerveux cérébro-spinal, et les éléments essentiels des organes des sens (rétine, épithélium acoustique, olfactif, etc.). 

Le feuillet interne ou endoderme (hypoblaste, endoblaste) donne naissance à l'épithélium du tube digestif et à toutes les glandes annexées à ce tube (glandes de Lieberkuhn, de Brunner, stomacales), ainsi qu'au pancréas, au foie et même au poumon, qui, par son mode de production, représente une glande dérivée de la portion pharyngienne de l'endoderme. 

Le feuillet moyen ou mésoderme (mésoblaste) donne naissance à des dérivés plus compliqués et plus nombreux, formés de deux lames séparées par la cavité coelomique ou pleuro-péritonéale : l'une, la lame somatique, produit tous les tissus formant l'épaisseur de la paroi du tronc; l'autre, la lame splanchnique, produit le tissu conjonctif, la masse des muscles lisses, etc. 

Quant à la cavité coelomique, qui reste à l'état d'épithélium, elle deviendra l'épithélium des cavités pleurale et péritonéale ; et, séreuse thoracique et abdominale, elle donnera le rein et les glandes sexuelles. En résumé, le mésoderme est l'origine des éléments anatomiques essentiels de l'appareil génito-urinaire. (NLI).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.