.
-

L'île de Madère

32.7° N, 16.9° W
Madère (en portugais Madeira) est une île de l'océan Atlantique, formant le centre d'un petit groupe qui ne comprend en outre que la petite île Porto Santo, et trois rochers inhabités appelés Las Desertas. Ces îles appartiennent au Portugal, dont elles constituent une région autonome. Dans leur ensemble, elles n'ont que 825 km²; mais, avec 246 000 habitants, leur population est très dense. Madère est à 545 km du point de la côte le plus rapproché. Cette île a de l'Ouest à l'Est 55 km de longueur sur une largeur de 24 km. 
-
Une vue de Madère.
Une vue de Madère.
Un place tranquille et une église, à Madère.
Une rue... Images : The World Factbook.

L'île est traversée dans sa longueur par une chaîne de montagnes dont la hauteur moyenne est de 1200 m; le point culminant atteint 1860 m. L'île est de formation volcanique et coupée de vallées profondes; les basaltes et trachytes forment le sous-sol. Les îles de ce groupe représentent les sommets de volcans plongeant profondément dans la mer; Madère est entourée de fonds de plus de 4000 m.  Il n'y a plus aujourd'hui aucun indice d'activité volcanique dans l'île. Du côté de l'Est, la chaîne s'abaisse et l'île s'amincit; l'extrémité de l'île est formée par une presqu'île déchiquetée que termine la falaise de Sao Lourenço. La capitale est Funchal.

Histoire de Madère. - Madère a pu être connue jadis des Phéniciens, Quoi qu'il en soit, elle était déjà découverte au commencement du XIVe siècle, car elle est mentionnée par des cartes italiennes très anciennes, notamment par un portulan de 1351. En 1419, une tempête jeta deux Portugais, Jean Gonzalès et Martin Vaz, sur la petite île qu'ils appelèrent par reconnaissance Porto Santo. Dès l'année suivante; les Portugais s'établirent à Madère. L'île passa aux Espagnols, ainsi que le Portugal, de 1580 à 1640. L'Angleterre l'occupa en 1801 et l'île fit ensuite retour au Portugal.
Le climat de Madère est d'une douceur exceptionnelle; la température moyenne annuelle est autour de 18,80 °C. L'égalité remarquable du climat vient de la situation maritime de l'île et de l'équilibre annuel des vents. Pendant la saison des chaleurs, c.-à-d. de février à septembre, prédominent les vents alizés qui soufflent du Nord-Est; en hiver, ce sont les vents d'Ouest qui se font sentir. 

La faune originaire de l'archipel était très pauvre en espèces. Il n'y a pas de mammifères indigènes. On y compte une trentaine d'espèces d'oiseaux. Les coléoptères y sont en nombre considérable. Par sa faune maritime, Madère se rapproche de la région européenne. 

La flore de ces îles est variée et a une grande analogie avec celle de l'Europe méridionale; cependant une centaine de végétaux sont propres à Madère, et un certain nombre ne se rencontre en dehors du groupe qu'aux Canaries et aux Açores. L'île est encore assez boisée, mais elle l'était beaucoup plus autrefois; les magnifiques forêts qui s'y trouvaient ont été détruites par le feu. Les productions minérales de l'île sont de peu d'importance. 

Les deux principaux produits cultivés dans l'île sont la vigne (vin de Madère) et la canne à sucre. Les premiers plants de vigne y furent importés de Chypre ou de Crète. C'est vers le XVIe siècle qu'on commença à cultiver activement la vigne à Madère.  (G. Regelsperger).



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.