.
-

Les actinides
Les actinides sont une s√©rie de quinze √©l√©ments chimiques du tableau p√©riodique, allant de l'actinium (√©l√©ment 89) au lawrencium (√©l√©ment 103). Ce sont tous des m√©taux, et ils sont caract√©ris√©s par leur configuration √©lectronique particuli√®re, qui les place dans la septi√®me p√©riode du tableau p√©riodique, tout comme les lanthanides. Les actinides sont souvent associ√©s √† des applications nucl√©aires en raison de leurs propri√©t√©s radioactives. Certains des actinides les plus connus sont l'uranium et le plutonium, qui sont utilis√©s comme combustibles dans les r√©acteurs nucl√©aires, ainsi que le thorium, qui est √©galement utilis√© dans certaines technologies nucl√©aires. Les actinides sont g√©n√©ralement tr√®s r√©actifs chimiquement. Ils ont tendance √† former des compos√©s avec des oxydations variables. 

Actinium (Ac).
L'actinium porte le numéro atomique 89. Il a été découvert dans la pechblende par A. Debierre en 1900. C'est un métal argenté, réactif chimiquement. Il est utilisé dans la recherche scientifique et médicale en raison de sa radioactivité.
 

Actinium (Ac)
Numéro atomique
Masse atomique (uma)
Point d'√©bullition (¬įC)*
Point de fusion (¬įC)
Masse volumique (g/cm3)*
Structure électronique*
Degrés d'oxydation
89
227
-*
1050
-*
(Rn)6d17s2
3
 

Thorium (Th).
Le thorium a pour num√©ro atomique 90 et pour masse atomique 232. C'est un m√©tal radioactif gris√Ętre, assez r√©actif et mou √† l'√©tat pur, extrait de la thorite et des sables monazites. Il fond √† une temp√©rature sup√©rieure √† 1700 ¬įC et a pour densit√© 11. Il se combine √† l'oxyg√®ne, √† l'azote, au carbone. Le thorium est √©tudi√© comme alternative potentielle √† l'uranium dans les r√©acteurs nucl√©aires. Il est utilis√© dans certains alliages m√©talliques.
-

Thorium (Th)
Numéro atomique
Masse atomique
Point d'√©bullition (¬įC)*
Point de fusion (¬įC)
Masse volumique (g/cm3)*
Structure électronique*
Degrés d'oxydation
90
232,038
3850*
1750
11,7*
(Rn)6d27s2
4
 

Protactinium (Pa).
Le protactinum a une apparence m√©tallique gris-argent√©. Son num√©ro atomique est 91; et sa masse atomique:  231,036. Le protactinium a √©t√© d√©couvert en 1913 par Kasimir Fajans et Frederick Soddy.  Il est radioactif et relativement rare dans la cro√Ľte terrestre. Il est g√©n√©ralement obtenu √† partir de minerais d'uranium. La demi-vie de l'isotope (protactinium-231) est de de 32 760 ans.
-

Protactinium (Pa)
Numéro atomique
Masse atomique
Point d'√©bullition (¬įC)*
Point de fusion (¬įC)
Masse volumique (g/cm3)*
Structure électronique*
Degrés d'oxydation
91
231,036
-*
1230
15,4*
(Rn)5f26d17s2
5, 4
 

Uranium (U).
L'uranium a pour num√©ro atomique 92 et pour masse atomique 238,03. Il s'agit d'un m√©tal radioactif argent√©-gris√Ętre et relativement mou et mall√©able. Il est assez dense, avec une masse volumique √©lev√©e. L'uranium poss√®de √©galement une faible conductivit√© √©lectrique et thermique. Il est facilement oxyd√© au contact de l'air, formant une fine couche d'oxyde √† sa surface. L'uranium poss√®de plusieurs isotopes naturels, dont les plus abondants sont l'uranium-238, l'uranium-235 et l'uranium-234. L'uranium-235 est important car il est fissile, ce qui signifie qu'il peut soutenir une r√©action nucl√©aire en cha√ģne. On le rencontre principalement dans  la pechblende, un mineral o√Ļ il est associ√© au radium. L'uranium est utilis√© comme combustible dans les r√©acteurs nucl√©aires pour produire de l'√©lectricit√©. Il est √©galement utilis√© dans la fabrication d'armes nucl√©aires.
-

Uranium (U)
Numéro atomique
Masse atomique
Point d'√©bullition (¬įC)*
Point de fusion (¬įC)
Masse volumique (g/cm3)*
Structure électronique*
Degrés d'oxydation
92
238,04
3818*
1132
19,07*
(Rn)5f36d17s2
6, 5, 4, 3
 
-
Neptunium (Np).
Le neptunium a pour num√©ro atomique 93 et pour masse atomique  237. C'est un m√©tal radioactif argent√© qui se ternit lorsqu'il est expos√© √† l'air. L'isotope le plus stable, le neptunium-237, a une demi-vie d'environ 2,14 millions d'ann√©es. Il a √©t√© synth√©tis√© pour la premi√®re fois en 1940 par Edwin McMillan et Philip Abelson √† l'Universit√© de Californie √† Berkeley. Il est principalement utilis√© dans la recherche scientifique et pour la production de plutonium dans les r√©acteurs nucl√©aires.
-
Neptunium (Np)
Numéro atomique
Masse atomique
Point d'√©bullition (¬įC)*
Point de fusion (¬įC)
Masse volumique (g/cm3)*
Structure électronique*
Degrés d'oxydation
93
237
-
637*
19,5*
(Rn)5f46d17s2
6, 5, 4, 3
 
-
Plutonium (Pu).
Le plutonium est un √©l√©ment chimique artificiel de num√©ro atomique 94 et de masse atomique 144. D√©couvert en 1940 par Glenn Seaborg, Edwin McMillan, Joseph Kennedy et Arthur Wahl , le plutonium est produit artificiellement par irradiation de l'uranium-238 dans un r√©acteur nucl√©aire, poss√®de de nombreux isotopes; les plus courants sont le plutonium-239 (demi-vie d'environ 24.110 ans), qui est fissile, et donc capable de soutenir une r√©action en cha√ģne de fission nucl√©aire, le plutonium-240 (demi-vie  d'environ 6560 ans) et le plutonium-241 (demi-vie d'environ 14,4 ans). La demi-vie du plutonium-244 est, quant √† elle, d'environ 80,8 millions d'ann√©es. Le plutonium est  utilis√© comme combustible nucl√©aire et dans la fabrication d'armes nucl√©aires.

Américium (Am).
L'am√©ricium a √©t√© synth√©tis√© pour la premi√®re fois en 1944 √† l'Universit√© de Chicago par Glenn T. Seaborg, Ralph A. James et Leon O. Morgan). Num√©ro atomique : 95. Densit√© : 13,67. Il peut exister sous plusieurs isotopes, les plus stables √©tant l'am√©ricium-241 (¬≤‚Āī¬ĻAm), qui a une demi-vie d'environ 432,2 ans, et l'am√©ricium-243 (¬≤‚Āī¬≥Am), qui a une demi-vie d'environ 7370 ans. Cet √©l√©ment est solide √† temp√©rature ambiante et poss√®de des propri√©t√©s chimiques et physiques similaires √† celles des autres actinides. Emetteur de rayonnement alpha, il est utilis√© dans les d√©tecteurs de fum√©e et comme source de neutrons en spectrom√©trie.

Curium (Cm).
Le curium a été syntétisé pour la première fois en 1945. Numéro atomique 96; masse atomique : 247. Il est artificiellement produit dans les réacteurs nucléaires et est principalement utilisé dans la recherche scientifique et pour la production d'autres éléments transuraniens.

Berkélium (Bk).
Le berk√©lium a √©t√© d√©couvert en 1950  par une √©quipe dirig√©e par Albert Ghiorso de l'Universit√© de Californie, √† Berkeley, en bombardant des noyaux d'Am√©ricium avec des noyaux d'h√©lium. Tr√®s peu de berk√©lium a √©t√© produit et isol√© en raison de ses propri√©t√©s hautement radioactives. Num√©ro atomique : 97; masse atomique : 247.

Californium (Cf).
Le californium, de num√©ro atomique  98 et de masse atomique 251, est un m√©tal argent√©, hautement radioactif. Il est principalement utilis√© comme source de neutrons en spectrom√©trie et dans la recherche m√©dicale.

Einsteinium (Es).
L'einsteinium, synth√©tis√© pour la premi√®re fois en 1955, a pour num√©ro atomique 99 et pour msse atomique  252. C'est un m√©tal argent√©, artificiellement produit dans les r√©acteurs nucl√©aires. Il est principalement utilis√© dans la recherche scientifique pour √©tudier les propri√©t√©s des √©l√©ments transuraniens.

Fermium (Fm).
Le fermium, découvert en 1952, a pour numéro atomique 100 et pour masse atomique: 257. C'est un élément radioactif produit artificiellement en bombardant des isotopes d'uranium ou de plutonium avec des neutrons dans des réacteurs nucléaires. En raison de sa radioactivité élevée et de sa courte durée de vie, les échantillons de fermium sont extrêmement rares et difficiles à obtenir. C'est un métal argenté, principalement utilisé dans la recherche scientifique pour étudier les propriétés des éléments transuraniens.

Mendelevium (Md).
Le mend√©l√©vium, de num√©ro atomique 101, a √©t√© synth√©tis√© pour la premi√®re fois en 1955 par une √©quipe de scientifiques au Lawrence Berkeley National Laboratory en Californie, aux √Čtats-Unis. Il tire son nom du chimiste Dmitri Mendeleiev, c√©l√®bre pour avoir cr√©√© le tableau p√©riodique des √©l√©ments. C'est un m√©tal radioactif et tr√®s instable, ce qui rend difficile l'√©tude d√©taill√©e de ses propri√©t√©s. Il est artificiellement produit dans les r√©acteurs nucl√©aires et est principalement utilis√© dans la recherche scientifique pour √©tudier les propri√©t√©s des √©l√©ments transuraniens.

Nobelium (No).
Le nobelium a le num√©ro atomique 102 et a pour masse atomique  259,1. Les isotopes du nob√©lium ont des demi-vies tr√®s courtes, g√©n√©ralement de l'ordre de quelques minutes ou moins, se d√©sint√©grant ensuite en isotopes plus l√©gers par √©mission de particules alpha. Il sont artificiellement produits dans les r√©acteurs nucl√©aires. Cet √©l√©ment est principalement utilis√©  √©galement dans la recherche scientifique pour √©tudier les propri√©t√©s des √©l√©ments transuraniens.

Lawrencium (Lr).
Le lawrencium, de num√©ro atomique 103 et de masse atomique: 262, a √©t√© synth√©tis√© pour la premi√®re fois en 1961 √† l'Universit√© de Californie √† Berkeley. Il a √©t√© nomm√© en l'honneur du physicien am√©ricain Ernest O. Lawrence, qui a jou√© un r√īle majeur dans le d√©veloppement du cyclotron. En raison de sa courte demi-vie et de sa radioactivit√© √©lev√©e, le lawrencium est extr√™mement difficile √† √©tudier et ses propri√©t√©s chimiques et physiques ne sont pas bien connues. Comme les pr√©c√©dents, il est principalement utilis√© dans la recherche scientifique pour √©tudier les propri√©t√©s des √©l√©ments transuraniens.

.


[Dictionnaire de Cosmographie][Table de Mendeleev][Minťraux]
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2024. - Reproduction interdite.