.
-

Soudan
Jumhuriyat as-Sudan

15 00 N, 30 00 E
Le Soudan est un Etat d'Afrique, riverain de la Mer Rouge et frontalier avec l'Egypte, la Libye, le Tchad, la Centrafrique, le Soudan du Sud, l'Ethiopie et l'Erythrée. Il est peuplé de 34,2 millions d'habitants (2012), pour une superficie de 1,86 million de km². 

Administrativement, le Soudan se divise en 15 Etats (wilayat)  : 

Les Etats du Soudan

Al Bahr al Ahmar (Mer Rouge)
Al Jazira (Gezira)
Al Khartoum (Khartoum)
Al Qadarif (Gedaref)
An Nil al Abyad (Nil Blanc)
An Nil al Azraq (Nil Bleu)
Ash Shimaliyya (Nord)
Gharb Darfur (Ouest-Darfour)
Janub Darfur (Sud-Darfour)
Janub Kurdufan (Sud-Kordofan)
Kassala 
Nahr an Nil (Nil)
Shimal Darfur (Nord-Darfour)
Shimal Kurdufan (Nord-Kordofan)
Sinnar
Le gouvernement soudanais a annoncé la création de deux nouveaux Etats : Darfour central
et Darfour oriental, mais leur fonctionnement n'est toujours pas effectif en 2012.

La capitale est Khartoum (2 millions d'habitants; 5 millions pour l'agglomération). Les autres villes importantes sont  : Omdurman (1,2 million d'habitants) qui fait partie de l'agglomération de Khartoum, Port Soudan (490 000.habitants), Kassala (402.000 habitants), El Obeid (393.500 hab.).
-

Carte du Soudan.
Carte du Soudan. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).
Histoire du Soudan. - Longtemps appelé Nubie, le Soudan actuel correspond en partie à ce qui était vers 2500-1500 avant J.-C le royaume de Kerma, qui a été par la suite absorbé par l'Egypte (Le Nouvel Empire). Au XIe siècle av. JC, le royaume de Kush a obtenu son indépendance de l'Egypte; il a duré sous diverses formes jusqu'au milieu du IVe siècle de notre ère. Après la chute de Koush, les Nubiens ont formé trois royaumes chrétiens : Nobatia, Makuria et Alodia. Les deux derniers ont duré jusqu'en 1500 environ. Entre les XIVe et XVe siècles, une grande partie du Soudan a été colonisée par des nomades arabes, et entre les XVIe et XIXe siècles, il a subi une islamisation poussée. Suite à l'occupation égyptienne au début du XIXe siècle, les Britanniques ont établi un Soudan anglo-égyptien. (Il s'agissait théoriquement d'un condominium, mais dans les faits le Soudan anglo-égyptien était une colonie britannique).

Les régimes militaires favorisant les gouvernements à orientation islamique ont dominé la politique nationale depuis que le Soudan a obtenu son indépendance de la co-réglementation anglo-égyptienne en 1956. Le règne de 30 ans du président Umar Hassan Ahmad al-Bashir s'est terminé, , après des mois de manifestations à l'échelle nationale, avec un coup de force militaire en avril 2019. En octobre 2021, l'armée soudanaise a déposé le Premier ministre Hamdouk mais l'a réintégré en novembre 2021. Depuis décembre 2021, un organe exécutif civilo-militaire connu sous le nom de Conseil souverain gouverne le Soudan ; le gouvernement de transition a déclaré qu'il avait l'intention d'organiser des élections qui devraient à un gouvernement dirigé par des civils d'ici le début de 2024.

Pendant la majeure partie de la seconde moitié du XXe siècle, le Soudan a connu deux guerres civiles prolongées enracinées dans la domination économique, politique et sociale du Nord de la partie sud du pays, en grande partie non musulmane et non arabe. La première guerre civile a pris fin en 1972, mais une autre a éclaté en 1983. Des pourparlers de paix sérieux ont eu lieu en 2002-2004, et l'accord de paix global Nord/Sud (CPA), signé en janvier 2005, a accordé aux rebelles du Sud une autonomie de six ans, après quoi devait se tenir un référendum sur l'indépendance du Sud-Soudan. Le Soudan du Sud est devenu indépendant le 9 juillet 2011, mais le Soudan et le Soudan du Sud n'ont pas encore pleinement mis en oeuvre les accords de sécurité et économiques relatifs à la normalisation des relations entre les deux pays.

A partir de 2003, le Soudan a aussi été confronté à des conflits au Darfour, au Kordofan méridional et dans la région du Nil Bleu. Ensemble, ces conflits ont déplacé plus de 3 millions de personne ; bien qu'un certain rapatriement ait eu lieu, environ 2,28 millions de personnes déplacées restaient au Soudan en décembre 2020. Le Soudan fait également face à des afflux de réfugiés en provenance des pays voisins, principalement la République centrafricaine, le Tchad, l'Érythrée, l'Éthiopie et le Soudan du Sud. 

La région du nord du Soudan est constituée par les steppes de la Nubie, celle de l'ouest par les massifs du Darfour et, au Sud, les plateaux de Kordofan, celle de l'est par le massif éthiopien. Dans ce cirque de hauteurs et de dunes, la plus grande partie du pays, le Soudan proprement dit, apparaît comme une grande cuvette, soumise au climat tropical et parcourue dans tute sa longueur, du Sud au Notd, par le Nil moyen et quelques-uns de ses affluents (Atbara, Nil bleu, qui prennent leur source en Ethiopie). C'est le domaine de la savane, des hautes herbes semées de quelques bouquets d'arbres, des cultures subordonnées à l'irrigation. En somme, une région qui n'est pas dénuée de ressources, mais qui, pour produire, exige un effort constant.

Les régions du pourtour sont plus rudes encore. La Nubie n'est guère occupée que par des hammadas gréseuses et des dunes de sable. Le Darfour et le Kordofan ne sont pas assez élevés pour combattre sensiblement par l'altitude les influences désertiques, et le type de savane qui y prédomine est plus maigre que celui du Soudan central. Quant à l'étroite échappée du Soudan sur la mer Rouge, elle est, comme tout le reste de cette côte, aride et torride au possible, bordée de récifs coralliens, difficile à mettre en valeur.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004-2022. - Reproduction interdite.