.
-

Les Palmipèdes

On applique en zoologie le terme de Palmipèdes à des oiseaux dont les pieds sont palmés et qui, dans la classification de Cuvier, s'appliquait au sixième ordre des Oiseaux. Le naturaliste  lui donnait les caractères suivants : 
« Pieds faits pour la natation, c.-à-d. implantés à l'arrière du corps, portés sur des tarses courts et comprimés, et palmés entre les doigts. Plumage serré, lustré, imbibé d'un suc huileux, garni près de la peau d'un duvet épais qui les garantit de l'eau. Le cou dépasse souvent la longueur des pieds, etc. » 
Selon le même auteur, l'ordre se subdivise en quatre grandes familles :
1° les Plongeurs ou Brachyptères (Plongeons, Grèbes, Guillemots, Pingouins, Manchots);

 2° les Longipennés ou Grands Voiliers (Pétrels, Albatros, Goélands et Mouettes, Sternes, Becs-en-ciseaux);

 3° les Totipalmes (Pélicans, Cormorans, Frégates, Fous, Anhingas, Paille-en-queue);

 4° les Lamellirostres (Canards, Oies, Cygnes, Harles). 

Les Palmipèdes de Cuvier ne sont pas les seuls qui présentent des pieds palmés : un assez grand nombre d'Echassiers de rivage présentent la même particularité (Flamands, FouIques, etc.), et l'étude de l'ostéologie et de l'embryologie montre que cet ordre est peu naturel. Déjà Ch. Bonaparte l'avait scindé en trois ordres : Gaviae (pour les Totipalmes et les Longipennes); Impennes (pour les Manchots) et Anseres (pour les Lamellirostres qui sont des Praecoces). Ces faits indiquent des origines très divergentes chez les Oiseaux réunis sous le nom de Palmipèdes. 

Dans les classifications ultérieures, notamment dans celle de Fürbridger, qui s'applique à la fois aux formes vivantes et fossiles, les Palmipèdes sont répartis entre les sous-ordres ou familles suivantes : Aptenodytes (Manchots); Anseriformes (Lamellirostres); Podicipiforrnes (Plongeons, Grèbes); Ciconiiforrnes (Flamands); Steganopodes (ou Totipalmes); Tubinares (Pétrels); Charadriiformes (Mouettes, Sternes); Alcidae (Pingouins et Guillemots). 

Certaines formes placées parmi les Palmipèdes, en raison de leurs pattes courtes et de leur long cou (Heliornis, par ex.), seront ensuite rangés, du fait de leur ostéologie, parmi les Rapides (Echassiers). D'autres, classées parmi les Echassiers se rapprochent des Palmipèdes : tels sont les Flamands, qui par leur bec sont de véritables lamellirostres. 

Dans une classification qui n'est qu'une modification de celle de Fürbringer, les anciens Palmipèdes sont répartis entre les six ordres suivants : Steganopodes (placés entre les Rapaces elles Hérons), Gaviae, Tubinares, Pygopodes (Plongeons, Grèbes, Pingouins), lmpennes (Manchots), et Anseres). Au total, la situation est suffisamment confuse pour expliquer que l'on ait ensuite préféré renoncé à faire des Palmipèdes un élément de la systématique des Oiseaux. (E. Trouessart).
-

Fou à pieds bleus des Galapagos.
Un Fou à pieds bleus (Sula nebouxii) des Galapagos. Source : The World Factbook.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.