.
-

Toulon
Toulon, Telo Martius ou Telonis Portus, est une ville de France, chef-lieu du département du Var, avec un port militaire très important, sur une magnifique rade de la Méditerranée, au pied du mont Pharon, à 80 kilomètres au Sud-Ouest de Draguignan; 144 000 habitants. On remarque l'arsenal maritime; l'hôtel de ville, la place du Champ-de-Bataille avec l'hôtel de la préfecture maritime, les fontaines publiques, et le lazaret au fond de la rade. Le port est divisé en port militaire et port marchands. 

Histoire de Toulon.
On dit que les Phéniciens, au IXe ou Xe siècle avant notre ère, auraient fondé là une teinturerie de pourpre. Toujours est-il que les Romains la nommèrent Telo Martius (comme Narbonne, Narbo Martius) à cause de cette industrie et parce que Mars représentait la couleur rouge. 

Les Sarrasins et autres pirates du Moyen âge la saccagèrent à maintes reprises; mais elle jouit, assez longtemps, ainsi qu'Arles et Marseille, d'une autonomie presque complète. 

Saint Louis commença de la fortifier et Henri IV fonda l'arsenal. Elle fut prise par Charles-Quint. Richelieu surtout en comprit l'importance militaire, mais ce fut Vauban qui la développa. En 1707, le comte de Grignan (gendre de Mme de Sévigné), alors gouverneur de Provence, força les impériaux du prince Eugène et la flotte anglaise à lever le siège de la place. La peste de 1721 y fit de nombreuses victimes. 

La Révolution y débuta par des troubles et massacres, à la suite desquels les royalistes livrèrent la ville aux Anglais; mise hors la loi par la Convention et privée de son nom, changé en celui de « Port de la Montagne » (1793), Toulon fut assiégé et pris par le général Dugommier, grâce aux mesures dues au génie du jeune commandant d'artillerie Bonaparte, qui vit poindre à ce siège l'aurore de sa fortune. 

La Convention voulait raser la ville; mais sa situation militaire la sauva, et par la suite la plupart de gouvernements n'ont cessé d'en accroître la force par de nouveaux et dispendieux ouvrages.

Lors du Concordat, l'évêché de Toulon fut supprimé et réuni à celui de Fréjus. Le bagne, qui y avait été établi en 1682, a été supprimé en 1873. (E.-A. Martel).

C'est du port de Toulonque partirent les expéditions d'Égypte en 1798, de Morée,en 1827, d'Alger en 1830, de Crimée en 1853 et, 1854, et une partie de l'armée envoyée en Italie en 1859. 



André-Jean Tardy, Histoire de Toulon, de Telo à Amphitria, La Nerthe, 2007. 
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2016. - Reproduction interdite.