.
-

Cosne

Cosne ou Cosne-Cours-sur-Loire est une commune de France, dans le département de la Nièvre, au confluent de la Loire et du Nohain; population : 11.400 habitants. 

Cosne apparaît pour la première fois dans l'Itinéraire d'Antonin sous le nom de Condate. Dans les statuts par lesquels saint Aunaire, évêque d'Auxerre vers 596, ordonne des prières publiques dans son diocèse, et qu'Héric, chanoine auxerrois du IXe siècle, nous a transmis, Condate est devenu Condida. Au IXe siècle, Héribalde, évêque d'Auxerre, affecta ce domaine à la mense des chanoines de sa cathédrale, donation confirmée par le roi Charles le Chauve le 16 janvier 849; cette villa comprenait alors quarante menses environ, dont un certain nombre tenus en bénéfice de l'évêque d'Auxerre. Au commencement du XIIe siècle, Hugues le Manseau s'empara de Cosne; l'évêque d'Auxerre, Humbert, dut implorer le secours de Guillaume Il, comte de Nevers. Un accord intervenu en 1157 entre Guillaume de Nevers, et l'évêque d'Auxerre régla leurs droits réciproques sur la terre de Cosne. Les Anglais occupèrent Cosne en 1420; deux ans après, le Dauphin vint assiéger la ville; il dut se retirer devant les Anglais et les Bourguignons (La Guerre de Cent Ans). 

Eglise Saint-Aignan, aujourd'hui paroissiale, ancienne église d'un prieuré bénédictin dépendant de la Charité-sur-Loire; édifice du XIIe siècle, remanié aux XVIe et XVIIIe siècles, plan cruciforme avec trois absides voûtées en cul de four ; deux travées du choeur voûtées en berceau; la nef flanquée de bas côtés, reconstruite presque entièrement après un incendie survenu en 1737; clocher-porche; portail dont le cintre est orné d'un bandeau où sont sculptés vingt-cinq sujets : au centre Jésus-Christ dans une auréole et de chaque côté des animaux réels et fantastiques et des personnages. Eglise Saint-Laurent, autrefois collégiale, fondée en 1212, devenue paroissiale de Saint-Jacques depuis la fin du XVe siècle. Chapelle de Notre-Dame de Galle, élevée en 1490 par l'évêque d'Auxerre, Jean Baillet. Près de là, bâtiment du XIIIe siècle. Maisons des XVe et XVIe siècles. Ancien couvent des augustins, du XVIIIe siècle, devenu le siège du tribunal. Ponts suspendus reliant Cosne à la rive gauche de la Loire. 

Les armes de la ville sont : d'azur la trois canards d'argent becqués et membrés d'or. (M. Prou).

Cosne-d'Allier ou Cosne-sur-L'Oeil (Colna) est une commune de France, dans le département de l'Allier, arrondissement de Montluçon, entre l'Oeil et l'Aumance, près du confluent de ces deux rivières; population : 2400 habitants. Assis sur « le grand chemin de France » par Bourges, ce bourg faisait, au Moyen âge, un commerce considérable, et ses foires, alors au nombre de six, étaient fréquentées par de nombreux marchands, venus souvent de très loin. Le duc Louis II avait accordé à ses habitants, en juin 1408, une charte de franchises pour les engager à se clore de murailles.
Cosnes-et-Romain (Koëne, 1293) est une commune de France, dans le département de la Meurthe-et-Moselle; population : 2100 habitants. Autrefois village barrois et siège d'un fief avec haute, moyenne et basse justice, dont le roi était seigneur pour moitié et le seigneur du lieu pour l'autre.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.