.
-

L'appareil génital

On désigne sous le nom d'appareil génital ou appareil reproducteur l'ensemble des organes qui contribuent à la reproduction. Dans le dans le règne animal, la reproduction peut être sexuée ou non. Dans le cas de la reproduction sexuée proprement dite, le phénomène essentiel est la fusion de deux éléments histologiques différents, l'ovule et le spermatozoïde, qui donnent naissance à l'oeuf, et qui sont produits par dos organes spéciaux, testicules, pour les mâles, et ovaires, pour les femelles. En général, ces organes se rencontrent séparément chez les individus, mâles ou femelles, qui sont dits unisexués. Toutefois, les ovaires et les testicules étant des organes homologues, une même glande peut se différencier simultanément en follicules du type mâle et en follicules du type femelle. L'individu dont les glandes génitales présentent cette double différenciation est hermaphrodite. L'appareil génital est alors le même pour tous les individus de la même espèce. 

Organes génitaux mâles.
Chez les Mammifères, et spécialement chez les Humains, les organes reproducteurs, sauf anomalie, diffèrent en fonction du sexe. On ne donnera ici que de brèves indications sur ces organes qui, réunis, constituent l'appareil génital, renvoyant aux articles qui leurs sont consacrés pour des informations supplémentaires :
Les organes génitaux de des mâles comprennent les testicules, les voies spermatiques et l'urètre, la verge (ou pénis), diverses glandes (prostate, glandes de Cowper).Les testicules restent à l'intérieur de l'abdomen chez les Monotrèmes, les Cétacés, les Siréniens, les Phoques, beaucoup d'Edentés, les Damans et les Eléphants. Dans les autres groupes, les testicules descendent, à l'époque du rut, par le canal inguinal et forment une saillie sous la peau du ventre (Rongeurs, Insectivores, Chiroptères) ou bien restent constamment en dehors de l'abdomen, suspendus dans une poche appelée scrotum. Chez les Marsupiaux, ce scrotum est en avant du pénis et non en arrière comme chez les autres Mammifères. Le pénis, formé par les deux corps caverneux que termine le gland et par le corps spongieux qui entoure le canal de l'urètre, est ordinairement bien développé, sauf chez certains Edentés où il est dépourvu de corps caverneux. Chez les Marsupiaux le gland est souvent bifide. Un os du pénis se développe quelquefois chez les Onguiculés, notamment chez les Carnivores (Ours).
-

Organes génitaux de l'homme.
Organes génitaux de l'homme. - Le bassin est coupé sur la ligne médiane et ouvert du côté droit. -1. Colonne vertébrale. - 2. Fin du gros intestin. - 3. Vessie. - 4. Uretère. - 5 et 6. Conduits déférents. - 7. Une des vésicules séminales s'abouchant avec le conduit déférent du même côté pour former le - 8. conduit éjaculateur. - 9. Prostate. - 10. Portion intra-pelvienne du canal de l'urètre. - 11. Aponévrose moyenne du périnée. - 12. Une des glandes de Cooper. - 13. Canal de l'urètre. - 14. Bulbe de l'urètre. - 15. Gland. - 16. Cloison du dartos : le testicule droit et ses enveloppes sont enlevés. - 17. Peau de la verge. - 18. Prépuce. - 18. Frein de la verge. - 19. Corps caverneux coupé de manière à laisser voir à la fois sa membrane, son tissu et son artère. - 20. Cloison du corps caverneux.

Organes génitaux femelles.
Les organes génitaux des femelles comprennent les ovaires les trompes utérines (trompes de Fallope); l'utérus, le vagin et la vulve, ainsi que divers organes annexes (clitoris, glandes de Bartholin). Les ovaires, de forme ovale, sont renfermés dans l'abdomen, descendant rarement dans la cavité pelvienne; les oviductes, munis de chaque côté d'une ouverture abdominale en forme d'entonnoir frangé (trompe de Fallope), aboutissent à un renflement unique appelé utérus où l'oeuf se fixe, chez les Mammifères supérieurs, jusqu'à ce que le foetus ait acquis tout son développement; il est ensuite expulsé par le vagin qui se confond d'ordinaire avec le canal uro-génital où aboutit également le canal de l'urètre. Chez les Monotrèmes, dont les organes génitaux sont construits sur le type de ceux des Oiseaux, les oviductes restent séparés dans toute leur longueur, sans former d'utérus. Chez les Marsupiaux, ils se réunissent seulement à la partie inférieure du vagin; mais beaucoup de Mammifères présentent un utérus bicorne ou à deux lobes, comme un reste de la division primitive. Chez les Monotrèmes, les Marsupiaux et même chez certains Rongeurs et Insectivores (Taupe), le canal uro-génital forme un cloaque plus ou moins long, confonde avec l'ouverture anale dans un même repli de la peau.
-

Organes génitaux de la femme.
Organes génitaux de la femme. Le bassin est divisé en deux moitiés latérales : on a conservé la moitié gauche. La vessie, le canal de l'urètre, le vagin et le rectum sont ouverts. - 1. Vessie. - 2. Ouraque. - 3. Ligament antérieur de la vessie. - 4. Canal de l'urètre. - 5. Rectum. - 6. Lacunes de l'extrémité inférieure du rectum. - 7. Trompe. - 8. Ovaire. - 9. Utérus : on voit le péritoine l'envelopper et se porter ensuite sur la vessie et sur le rectum. - 10. Vagin. - 11 et 12. Colonnes antérieure et postérieure du vagin. - 13. Clitoris.

Ajoutons que les vaisseaux sanguins et les nerfs qui parcourent la région uro-génitale jouent également un rôle essentiel dans la fonction de reproduction.

Chez les Annélides et quelques Mollusques, les oeufs sont parfois rejetés par des orifices rénaux et même par une simple déhiscence des parois de la glande en contact avec la peau. Parfois, sur le trajet de l'oviducte, on voit se développer une poche d'incubation, l'utérus, et plus rarement encore une poche copulatrice, qui sort à emmagasiner le sperme, comme chez l'abeille

Chez certains insectes, on rencontre enfin des appareils spéciaux (tarière, oviscapte) qui servent à enfouir les oeufs ou à faciliter la ponte.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.