.
-

Grimaldi

Grimaldi. - Famille illustre de Gênes, une des quatre de la haute noblesse de cette république, qui règne depuis l'an 980 la seigneurie (plus tard principauté) de Monaco. Elle était, avec celle des Fiesque, à la tête du parti guelfe. Les Grimaldi ont occupé pendant plusieurs siècles les premières dignités de Gênes. Ils acquirent des fiefs considérables dans le royaume de Naples et en France, où ils possédèrent le duché de Valentinois. La ligne masculine s'est éteinte en 1731 en la personne du prince Antoine de Grimaldi; mais Louise Hippolyte de Grimaldi, duchesse de Valentinois, héritière d'Antoine, en épousant en 1715 François de Matignon, comte de Thorigny, lui imposa la condition de conserver le nom et les armes de Grimaldi.
Renier ou Raimond Grimaldi, né à Gênes au XIIIe siècle, amiral de France sous Philippe le Bel, battit et dissipa en 1304 la flotte du comte Gui de Flandre, sur les côtes de la Zélande, et fit le comte prisonnier. 

Antoine, amiral génois, vengea en 1332 les outrages que les Catalans avaient fait essuyer à son pays en 1331; désola les côtes d'Espagne, fut mis en 1353 à la tête des forces navales de la république pour combattre l'amiral vénitien Nicolas Pisani, mais éprouva, à la Loiera, un échec qui mit Gênes à deux doigts de sa perte, et la réduisit à se donner à Jean Visconti, seigneur de Milan.

Jean, amiral génois, remporta en 1431 sur le Pô, près de Crémone, une victoire signalée sur Nicolas Trévisan, amiral vénitien. 

Dominique, cardinal, archevêque et vice-légat d'Avignon, assista au combat de Lépante en 1571 en qualité de surveillant des galères de l'Église, et y fit preuve d'intrépidité. Il ne se signala pas moins par son ardeur à poursuivre les hérétiques, qu'il expulsa entière ment de son diocèse.

Grimaldi (Jean François). - Peintre, graveur et architecte italien, né en 1606 à Bologne d'où son surnom de Bolognèse, mort en 1680, adopta les principes des Carrache et de l'Albane et produisit entre autres chefs-d'oeuvres, Mercure et Argus (au musée de Berlin). Attiré en France par le cardinal Mazarin, il peignit quelques fresques au Louvre. Il fut ensuite employé par Innocent Xà orner de fresques le palais du Vaticanet le Quirinal à Rome. Son dessin est d'une remarquable correction; il a beaucoup de légèreté dans la touche et de vérité dans le coloris.
Grimaldi (Francesco Maria). - Physicien et astronome jésuite, né le 2 avril 1618 à Bologne, mort le 28 décembre 1663 dans la même ville. Grimaldi s'est surtout consacré à l'optique. Il a ainsi été d'abord le découvreur de la diffraction, à laquelle il donne ce nom, et des interférences (bien que ces phénomènes n'aient pas été convenablement interprétés avant Young et Fresnel). Il concluait de ses expériences le caractère immatériel de la lumière. Ses recherches sont consignées dans son ouvrage : Physicomathesis de lumine, coloribus, et iride, aliisque annexis (Bologne, 1665), paru après sa mort.

En astronomie, Grimaldi a été, entre 1640 et 1650, l'assistant de Riccioli. Il a travaillé avec lui à l'étude de la chute des corps, ainsi qu'à la mesure du méridien terrestre. Mais il s'est surtout signalé par ses observations de la Lune et, toujours avec Riccioli, a réalisé une carte de notre satellite où apparaît le principe de la nomenclature lunaire toujours en usage : noms de philosophes et d'astronomes aux diverses formations. Cette nomenclature se superposant à celle d'Hévélius, plus sommaire, où l'on retrouvait seulement les noms de mers et de montagnes terrestres.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.