.
-

Le Havre
Le Havre est une ville et port de France (Seine-Maritime), sur la rive droite de la Seine, à son embouchure dans la Manche, à 213 kilomètres au Nord-Ouest de Paris; 190 900 habitants. La ville, qui a subit d'importantes destructions lors des bombardements de la Seconde guerre mondiale et reconstruite ensuite, a perdu de son ancien cachet : elle est dominée par le cap de la Hève et par le coteau d'Ingouville, qui s'élève au-dessus d'elle en amphithtre. 

Le Havre est le lieu d'origine de Mme de Scudéry, de Mme La Fayette,de Dicquemare, de Bernardin de Saint-Pierre, de Casimir Delavigne, d'Ancelot

La ville est toute moderne. Au XVe siècle on voyait sur son emplacement deux tours, que les Anglais prirent sous Charles VII. Mais en tant que ville, elle peut fournir la charte de François Ier comme son acte de naissance. Fondé en 1517 par ce monarque, Le Havre fut appelé Ville Françoise de Grâce, Françoise-ville ou même Franciscopolis, mais cela ne dura qu'un temps. François ler voulut que la ville qui portait son nom prit ses armes avec la devise Nutrisco et extinguo.

Plus tard on donna à cette ville le nom de Havre de Grâce, à cause d'une petite chapelle édifiée au commencement du XVIe siècle, dédiée à Notre-Dame de Grâce et située au bord d'une crique habitée par des pêcheurs. Pendant la Révolution on la nomma Havre-Marat; mais elle perdit tous ses titres et conserva celui de Havre. Les nombreux privilèges que François ler accorda à cette ville naissante accrurent considérablement le nombre de ses habitants; mais une triste destinée était réservée à ces derniers.

Le 15 janvier 1525,jour de la Saint-Maur, il survint une terrible tempête; la mer, déborda; plusieurs maisons furent renversées, et nombre d'habitants périrent; on nomma cette crue d'eau la male marée. En 1533, on construisit au Havre un énorme vaisseau de plus de 2000 tonneaux qui fut nommé la Grande Nau Françoise; ne pouvant sortir du port, il échoua et ses débris servirent à construire beaucoup de maisons dans le quartier Saint-François. 

Le 6 juillet 1545, le fondateur du Havre visita cette ville et se rendit au cap de La Hève pour voir sortir sa flotte armée contre l'Angleterre

En 1562, les calvinistes, exaspérés par le massacre de Wassy, s'emparèrent de la grosse tour et des fortifications du Havre. Charles IX, alors âgé de treize ans, mais secondé par le connétable de Montmorency et le maréchal Cossé de Brissac, vint en personne reprendre la place. Henri III visita cette ville en 1576, avec la reine Louise de Vaudémont. 

Après l'assassinat du dernier des Valois par Jacques Clément, André de Villars, gouverneur du Havre, entra dans la Ligue, et, quand la paix fut signée avec Henri IV, il lui vendit le Havre et Rouen pour 3,447,800 livres. 

Le 16 mars 1599 un drame célèbre se passa au Havre : un lieutenant du gouverneur Villars, nommé Goujon, voulut faire enfermer dans la tour François ler, on ne sait pour quel motif, trois jeunes gentilshommes, fils de l'avocat Raoullin. Les trois frères résistèrent, et, après avoir tué plusieurs soldats, tombèrent eux-mêmes percés de coups d'épée. 

En 1603, Henri IV visita Le Havre et accorda une rente annuelle de 1500 livres pour l'achèvement de l'église Notre-Dame.

Le 28 juillet 1694, la flotte de Guillaume III, roi d'Angleterre, qui avait brûlé Dieppe, vint bombarder Le Havre; les habitants eurent soin de porter dans les marais la paille de leurs lits; une bombe dirigée de ce côté l'enflamma; les Anglais, trompés par cette lueur, dirigèrent leur tir à cet endroit; ce stratagème sauva la ville, car il n'y eut que sept maisons brûlées et quelques-unes endommagées. 

Sous Louis XIV, le Havre devint le siège de la Compagnie des Indes. 

En 1741, lorsque la guerre fut déclarée à l'Angleterre, on vit sortir du port du Havre le premier navire armé en course que la France ait eu. 

Le 19 septembre 1749, Louis XV, accompagné de Mme de Pompadour, vint au Havre; ils furent reçus par le duc Hippolyte de Saint-Aignan, gouverneur de cette ville; à cette occasion, des fêtes magnifiques eurent lieu. 

Du 4 au 7 juillet 1759, les Anglais bombardèrent Le Havre une seconde fois; ils endommagèrent plus de cent maisons et détruisirent deux bateaux. Les dégâts s'élevèrent à 532,000 livres.

Le 27 juin 1786, Louis XVI, revenant de Cherbourg, passa par Le Havre et s'occupa de faire agrandir la ville et le port

En 1852, la ville, devenue insuffisante pour sa population, fut encore agrandie par la suppression des fossés et par l'annexion des faubourgs n'Ingouville, de Graville et de Sanvic. (L. Braquehais).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008 - 2016. - Reproduction interdite.