.
-

Cherbourg

Cherbourg, Caesaris burgus, peut-être le Coriallum des Anciens, Carusbur au Xe siècle, st une ville et port de France, dans le département de la Manche, sur une baie de la Manche, à l'embouchure de la Divette, à environ 340 kilomètres au Nord-Ouest de Paris; 25 400 habitants. Port militaire et un port marchand. La construction de son port actuel date de 1808; la digue, faite de main d'homme, a été commencée par Louis XVI en 1784 et n'a été terminée qu'en 1853. 

Parmi les personnages célèbres nés à Cherbourg, il faut citer : le prédicateur Beauvais (1731-1790); l'amiral Troude (1760-1825), et Mirbel, miniaturiste (17991849).

Armoiries.
Les armes de Cherbourg sont : d'azur, à la fasce d'argent, chargée de trois molettes de sable et accompagnée de trois besants d'or, deux en chef, un en pointe.

Histoire de Cherbourg.
La ville de Cherbourg, d'origine gauloise, passa sous la domination romaine et y resta cinq cents ans, jusqu'à ce que Clovis en fit l'acquisition, en 497. La domination franque y dura jusqu'en 912, où Rollon se fit céder la Neustrie par Charles le Simple. Durant cette période, Cherbourg fut exposée aux incursions des Vikings (IXe siècle), et fut désolée par la peste et la famine. Lorsque Guillaume le Conquérant fut devenu roi d'Angleterre, en 1066, Cherbourg se trouva à la fois placé sous la domination normande et anglaise. La ville fut agrandie à cette époque.

Etienne de Blois, qui se fit couronner roi d'Angleterre, descendit en Normandie, où il mit le siège devant Cherbourg (1139) : la ville ne se rendit qu'après une longue résistance. Elle recueillit quelques années après la reine Mathilde. Philippe-Auguste s'étant emparé de toute la Normandie, Cherbourg devint ville française (1203), et fut entourée de murailles (1300). Les Anglais en firent, mais sans succès, le siège, en 1346. 

Jean le Bon céda cette ville en 1351, à Charles le Mauvais, roi de Navarre, pour la lui reprendre deux ans plus tard et la lui remettre ensuite, en 1357. Charles le Mauvais ayant rompu aveu le roi de France, vendit Cherbourg aux Anglais; c'est en vain que Du Guesclin en fit le siège (1378). En 1394, Richard II rendit cette ville à la France, qui la céda, en 1397, au fils de Charles le Mauvais, puis la lui acheta en 1404. Henri V fit assiéger Cherbourg, qui ne se rendit que par la trahison de son gouverneur, d'Angennes (1418). 

Cherbourg revint enfin, et d'une manière définitive, à la France, sous Charles VII, en 1450, le siège en ayant été fait par Richemont, et les Anglais ayant capitulé. Cherbourg eut encore à subir de grandes épidémies, en 1504, 1517 et 1554. Cette ville fut en butte aux attaques des protestants en 1562 et années suivantes, mais Matignon sut les repousser (Les Guerres de religion). D'autres pestes éclatèrent en 1594, 1621, 1623, 1626. 

Vauban, en 1688, avait commencé de nouvelles fortifications, lorsqu'un ordre mal inspiré de Louis XIV les fit détruire avec les anciennes et avec le château même. Jacques II, en cette année, chassé de ses Etats, débarqua à Cherbourg. Les Anglais, en 1758, firent une descente et livrèrent Cherbourg au pillage et à l'incendie. 

En 1790, Cherbourg devint un chef–lieu de district, puis le 17 février 1800, descendit au rang de chef–lieu de canton; mais un décret impérial du 19 juillet 1811 en fit un chef-lieu d'arrondissement. 

En 1830, Charles X s'embarqua dans ce port pour l'exil. Louis-Philippe y vint en 1833 et ordonna divers établissements dans la ville. C'est à Cherbourg qu'eut lieu le retour des cendres de Napoléon (1840). En août 1880, eut lieu le voyage à Cherbourg du président Grévy, accompagné des présidents des deux Chambres, Gambetta et Léon Say. (C. Delavaud).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2016. - Reproduction interdite.