.
-

Portique (du latin porticus). - Galerie couverte, soutenue par des colonnes, des piliers ou des arcades. On donne aussi le nom de Portique à toute disposition de colonnes dégagées en forme de prostyle ou de péristyle. Chez les Anciens, les Portiques furent fort en usage : il y en avait autour des grands temples, des théâtres, des stades, des gymnases, des marchés. 

A Athènes, l'Académie, le Lycée, le Cynosarge avaient des portiques; c'était sous le Poecile que se rassemblaient les disciples de Zénon, d'où leur est venu le nom de Stoïciens (du grec stoa = portique). Dans l'ancienne Rome, on remarqua les Portiques de Livie, d'Octavie, de Philippe, de Pompée, les Septa Julia de Lépide, les Septa Agrippiana d'Agrippa, l'Hécatonstylon, etc. On voyait aussi des portiques autour des cours intérieures des riches habitations. Les cloîtres du Moyen Âge étaient de véritables portiques. 

Au nombre des constructions modernes on peut citer les portiques de la place Saint-Marc à Venise, la vaste enceinte de la cour du Vatican à deux rangs de portiques par Bramante, la cour des Loges du même palais construite sur les dessins de Raphaël, et enfin, à Paris, les galeries de la Place des Vosges, de la cour des Invalides, du Palais-Royal, des rues Castiglione, de Rivoli, des Colonnes, etc. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.