.
-

La Terre > Les parties de la Terre > les mers et les océans
La mer de Caraïbes
Mer des Antilles
On désigne par le nom de mer des Caraïbes ou par celui de mer des Antilles, la portion de l'océan Atlantique comprise entre les grandes et les petites Antilles, au nord et à l'est, la côte de l'Amérique méridionale au sud, la côte de Darien, du Costa-Rica, des Mosquitos, du Honduras et du Yucatan à l'ouest. Sa plus grande étendue de l'est à l'ouest, depuis les îles du Vent jusqu'au Yucatan, est d'environ 2750 km, et sa plus  largeur du nord au sud, varie entre 890 et (entre Cuba et Panama) 1300 km environ. Elle a des profondeurs qui peuvent atteindre les 4200 m.

Elle forme à sa côte méridionale le golfe de Venezuela ou de Maracaïbo, qui communique avec le lac du même nom; dans sa partie la plus enfoncée vers le sud, le golfe de Darien ou d'Uraba; et au nord-ouest, le golfe du Honduras. Deux chaînes de montagnes l'environnent, l'une continentale, l'autre insulaire : la première se forme des monts de Venezuela, de Darien et du Guatemala; la seconde, de ceux des grandes et des petites Antilles. Vers leurs extrémités, ces deux chaînes se rapprochent : d'un côté, le cap Saint-Antoine (San Antonio), le plus occidental de Cuba, s'avance vers le cap Catoche, extrémité orientale du Yucatan, et ne laisse entre la mer des Caraïbes et le golfe du Mexique qu'un passage dont la largeur est à peine de 225 km (détroit du Yucatan); de l'autre, les îles de la Trinité à Anguilla, opposent leurs masses aux flots de l'océan Atlantique.

Les eaux de cet Océan, emportées par un courant général d'Est en Ouest, se précipitent à travers seize détroits principaux, et sont entraînées par un mouvement plus ou moins rapide vers le golfe du Mexique. En comparant la plus grande extension de la mer des Caraïbes à l'étendue des ouvertures par lesquelles elle reçoit ses eaux et qui n'est que de 450 km, on trouve qu'elle acquiert, entre Cuba et l'isthme de Panama, une largeur triple de celle de l'ensemble de tous les canaux affluents, et que, de l'est à l'ouest, entre la Martinique et le Yucatan, sa longueur est sextuple de l'étendue en largeur de ces mêmes canaux. 

Le passage par lequel l'immense masse d'eau de cette mer doit entrer dans le golfe du Mexique, forme une issue moindre de moitié que l'étendue des détroits, et sa largeur est cinq fois moins grande que celle du courant dans sa plus vaste expansion. Mais pendant la plus grande partie de l'année, les vents d'Est dominant sur l'Atlantique, accélèrent le courant de la mer des Caraïbes, qui gît dans une direction semblable à la leur, et il semble que la vitesse plus ou moins grande de ce courant peut compenser le rétrécissement auquel il est soumis dans les détroits des Antilles et dans celui du Yucatan. 

Ce canal présente, des deux côtés, le phénomène de sources sous-marines d'eau douce. Elles s'élancent avec tant de force le long de la côte méridionale de Cuba, que l'approche de ces parages est dangereuse pour les petites embarcations, à cause des lames très élevées qui se croisent en clapotant. Les navires y sont venus quelquefois y prendre, au milieu de la mer, une provision d'eau douce. Plus on puise profondément, plus l'eau a de douceur. On y trouve des lamantins.

Les eaux de la mer des Caraïbes sont ordinairement si transparentes, qu'on y distingue les poissons et les coraux à 100 m de profondeur. Cette transparence est troublée, dans la saison de l'hivernage, par des coups de vent et quelquefois par des ouragans. Les îles de la Trinité et Tobago et de la Barbade sont, par leur position à l'est, exemptes de ce dernier fléau.

La mer des Antilles est une des plus fréquentées du globe; sa navigation exige des précautions aux approches de quelques-unes des îles, et de divers points de là côte, soit à cause des écueils, soit à cause des courants, dont la vitesse et la direction varient suivant les parages. Ce courant est si violent sur la côte méridionale, que l'on ne peut aller directement de Carthagène à Cumana. Arrêté dans sa marche vers l'ouest par le continent, il change sa course et se porte au nord, en suivant les sinuosités de la côte jusqu'à ce qu'il entre dans le golfe du Mexique. (D.)

Carte de la Mer des Caraïbes.
Carte de la Mer des Caraïbes. - La mer des Caraïbes contient deux fosses profondes, l'une peu étendue au Sud, l'autre, la fosse de Bartlett, qui s'étend sur 1430 km de longueur entre Haïti et le fond du golfe de Honduras, avec une profondeur maxima de 6269 m, au Sud de l'île du Grand-Cayman. Les passages principaux qui font communiquer la mer des Caraïbes et l'Atlantique sont : le passage du Vent, entre Cuba et Haïti, qui a une profondeur maxima de 8517 m, mais dont le fond est très irrégulier; le passage de Mona, entre Haïti et Porto Rico, qui n'a que 475 m de profondeur; ce plateau sous-marin relie également entre elles toute la chaîne des Petites Antilles, mais il est coupé, entre Saint-Thomas et Sainte-Croix, par un sillon de 4500 m de profondeur. (Cliquez sur la carte pour afficher une carte muette grand format).



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.