.
-

Anne de Bretagne

Fille et héritière du duc de Bretagne François II , et de Marguerite de Foix, Anne de Bretagne a été duchesse de Bretagne et reine de France. Elle est  née à Nantes le 26 janvier 1477, morte au château de Blois, le 9 janvier 1514. Elle succéda à son père le 9 septembre 1488, elle régna d'abord sous la tutelle du maréchal de Rieux, et de grands troubles signalèrent cent sa minorité. Alain sire d'Albret, appuyé par de Rieux, prétendait l'épouser; Jean de Rohan réclamait le duché pour lui-même et la main d'Anne et de sa soeur Isabeau pour ses deux fils. Anne se retira à Redon, puis à Rennes, sous la protection de Dunois. De Rieux s'empara de Nantes, et les deux partis appelèrent l'étranger. Henri VIl et Charles VIII ne songèrent qu'à attiser la discorde; Ferdinand le catholique et Maximilien d'Autriche envoyèrent quelques secours à la duchesse.
-
Anne de Bretagne.
Anne de Bretagne.

Grâce à cet appui, Anne opéra sa réconciliation avec de Rieux aux Etats de Vannes, et, reconnaissante envers le roi des Romains qui avait pris sa défense, elle l'épousa par procureur le 16 décembre 1489. Mais ce mariage ruinait toutes les espérances d'Alain d'Albret qui se retourna aussitôt du côté de la France. La prise de Nantes par Alain (19 mars 1489), le siège de Rennes par la Trémoille (juillet) déterminèrent la duchesse à traiter avec Charles VIII, et bientôt à l'épouser, comme le voulaient les Etats de Vannes. La cérémonie eut lieu à Langeais le mardi 6 décembre 1494, et la Bretagne fut alors réellement réunie à la France. Des quatre enfants issus de cette union, aucun ne vécut longtemps, et Charles VIII mourut sans laisser d'héritier (7 avril 1498). 

Anne mena grand deuil, mais n'oublia ni son duché, ni ses intérêts : elle s'empressa de faire acte de souveraineté en Bretagne (9 avril) et ne rentra à Rennes (28 septembre) qu'après avoir arrêté son mariage avec Louis XII pour le jour où il aurait obtenu son divorce avec Jeanne de France. Le contrat fut signé le 7 janvier 1499, et fut comme la contre-partie de celui de 1492. La duchesse-reine ne songea plus des lors qu'à sauvegarder l'indépendance de la Bretagne, et à marier ses filles Claude et Renée à des princes d'Autriche. Le 22 septembre 1504, elle fit conclure à lois un traité qui assurait à Charles d'Autriche, fils de Philippe le Beau, la main de Claude de France, avec la Bretagne, la Bourgogne, le comté de Blois, Asti, Milan et Gênes
-

Anne de Bretagne.
Statue d'Anne de Bretagne (Basilique Saint-Denis).

Elle dut, il est vrai, se rendre ensuite au voeu des états généraux et fiancer Claude au comte François d'Angoulême (24 mai 1506), mais elle continua à se montrer favorable autant qu'elle le put à l'Autriche et à l'Espagne son alliée. Elle désapprouva hautement la guerre contre le pape, elle fut la première à parler de paix après la funeste expédition de Navarre (fin 1512), et obtint de Ferdinand le Catholique la trêve d'Orthez (1er avril 1543). Elle espérait marier sa fille Renée à l'infant don Ferdinand, frère de Charles d'Autriche, quand la mort la surprit au milieu de ses négociations

La reine Anne a laissé en Bretagne les souvenirs les plus vivants et les plus populaires. Les Bretons aiment à rappeler sa beauté, sa magnificence vraiment royale, les beaux travaux exécutés par ses ordres à Tours, à Nantes, au Folgoët près de Lesneven, à Quimperlé; la faveur qu'elle accordait aux chroniqueurs Alain Bouchard et Pierre Lebaud, au poète Meschinot. (Desdevises du Dezert).



Collectif, Anne de Bretagne, une histoire un mythe, Somogy, éditions d'Art, 2007. - Figure emblématique de la Bretagne et personnage incontournable de l'histoire de France dont elle fut deux fois la reine, Anne, duchesse de Bretagne, reste cependant largement méconnue, tant le mythe a souvent brouillé la réalité historique de ce personnage complexe et fascinant. Plutôt que d'occulter cette dimension, un prestigieux collectif d'historiens a pris le parti de brosser un double portrait de la dernière duchesse de Bretagne et d'éclairer tout à la fois le détail de sa vie et les mécanismes qui ont abouti à la création de sa légende. Une plongée passionnante dans l'Histoire. (couv.).

Sophie Cassagnes Brouquet, Un manuscrit d'Anne de Bretagne, Ed. Ouest-France, 2007.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.