.
-

La Navarre

La Navarre, en esp. Navarra, est une communauté autonome (région) d'Espagne, entre la France et les Pyrénées au Nord, l'Aragon à l'Est et la Rioja et l'Ebre au Sud-Ouest, le Pays Basque à l'Ouest; 602 000 habitants (2007). Sol montagneux dans le Nord et s'étendant en plaines fertiles dans la partie qui se rapproche de l'Ebre. Céréales abondantes et bons pâturages, où l'on élève des boeufs, des mulets et des moutons. Capitale : Pampelune.

Le nom de Navarros, donné aux habitants de cette contrée veut dire en langue basque habitants des pays plats. Ils restèrent attachés aux Romains jusqu'au Ve siècle, où ils furent soumis par les Wisigoths. Charlemagne les rangea sous sa domination lorsqu'il l'étendit jusqu'à l'Ebre, en 778. Ils étaient sous la dépendance des rois d'Oviedo lorsque leur premier comte les en affranchit l'an 831. Mais Garcia Ximenès, qu'ils élurent roi en 857 ou 860, était-il petit-fils de Sanche, qui succéda en 830 à son frère Aznar, premier comte indépendant de Navarre, fils de Loup-Sanche, duc de Gascogne et descendant de Caribert, fils de Clotaire Il, roi des Francs? Les historiens sont partagés sur ce point. L'authenticité de la Charte d'Alaon, qui établit la filiation de la postérité de Caribert, est admise par certains auteurs. Mariana l'admet implicitement lorsqu'il dit que Garcia Ximénès  n'était pas du sang des Goths, no era de la sangre de los Godos. Fortunio, fils et successeur de Garcia Ximenès, embrassa la vie monastique après un règne de 25 ans, et laissa le trône à son frère Sanche ler, qui signala son règne par des victoires sur les Maures et par la soumission de la Navarre française. Il sortit du monastère de Leire, où il s'était retiré en 919, et battit en 921 les troupes du calife Abderrahman III, qui avait défait les chrétiens dans le val de Junquera. Garcia II, arrière-petit-fils de Sanche Ier, surnommé le Trembleur, parce que, quoique très brave, il frissonnait involontairement en prenant ses armes, remporta sur les Maures, en 998, avec le roi de Léon et le comte de Castille, la célèbre bataille de Calatañazor. Il mourut en l'an 1000, et eut pour successeur son fils Sanche III, auquel ses exploits lui valurent le surnom de Grand

Sanche III réunit la Castille, dont il avait épousé l'héritière, à la Navarre en 1028. Il mourut en 1035, après avoir partagé ses Etats, l'année précédente, entre ses quatre fils. L'aîné, Garcia III, eut la Navarre; le deuxième, Ferdinand, qui avait épousé la soeur de Bermude III, dernier roi de Léon de la dynastie de Pélage, eut la Castille, qui avait été érigée en royaume en sa faveur en 1033, et y réunit par héritage le trône de Léon en 1037. Le troisième, Gonzalo, eut le royaume de Sobrarbe et Ribagorza. Ramire, fils naturel de Sanche ll, obtint le royaume d'Aragon. Garcia III périt en 1054 dans une bataille contre son frère Ferdinand ler, roi de Castille et de Léon. Sanche IV, fils et successeur de Garcia III, mourut en 1076, victime d'une conspiration tramée contre lui par son frère Ramire. Sanche Ramirez, fils de Ramire ler, roi d'Aragon, réunit alors la Navarre à l'Aragon. Pierre Ier succéda à son père, Sanche Ramirez. comme roi de Navarre et d'Aragon en 1094, remporta plusieurs victoires sur les Maures et mourut en 1104. 

A la mort d'Alphonse Ier, son frère et son successeur, qui ne laissa pas de postérité, la Navarre se sépara de l'Aragon et élut pour roi Garcia IV Ramirez, petit-fils de Ramire, frère de Sanche IV. Le règne de ce prince fut une suite continuelle de guerres avec Raymond-Bérenger, comte de Barcelone, gouverneur du royaume d'Aragon. Sanche VI, dit le Sage, fils et successeur de Garcia IV, soutint aussi de longues guerres contre les souverains d'Aragon et de Castille. Sanche VII, le Fort, succéda à son père Sanche VI en 1194, et conclut la paix avec l'Aragon par la médiation de la Castille en 1209. Il contribua, avec les rois de Castille et d'Aragon, au succès de la bataille de las Navas de Tolosa contre les Maures en 1212, et mourut sans enfants en 1234. Il avait institué Jayme Ier, roi d'Aragon, son héritier; mais la couronne passa par élection à Thibaut le Posthume, comte de Champagne, fils de sa soeur. Celui-ci eut pour successeur son fils Thibaut II, qui épousa, en 1258, Isabelle, fille de saint Louis, accompagna son beau-père dans sa deuxième croisade, et mourut à Trapani en Sicile en 1270. Henri Ier, succéda à son frère Thibaut Il, et eut pour héritière, en 1274, sa fille Jeanne lre, âgée de 3 ans. Blanche d'Artois, mère et tutrice de la jeune reine, fut forcée par les troubles du royaume de se réfugier en France, où elle maria sa fille, en 1284, avec Philippe le Bel, fils aîné du roi Philippe le Hardi

Jeanne fonda à Paris, en 1304, le Collège de Navarre. La Navarre demeura réunie à la France de 1284 à 1328. Jeanne II, fille de Louis le Hutin, hérita du royaume de Navarre, comme petite-fille de Jeanne Ire, en 1528, à la mort de Charles IV, roi de France et de Navarre, qui ne laissait pas de postérité mâle. Elle avait épousé Philippe, comte d'Evreux, petit-fils de Philippe le Hardi, qui mourut dans une campagne contre les Maures en 1545. Jeanne Il eut pour successeur, en 1349, son fils Charles II, surnommé le Mauvais. Charles III, dit le Noble, succéda à son père Charles Il en 1386, et s'efforça, pendant son long règne, d'effacer  le souvenir des cruautés de son père. Il eut pour successeur, en 1425, Jean II, deuxième fils de Ferdinand, roi d'Aragon, mari de sa fille Blanche. Le règne de ce prince ambitieux fut troublé par des discordes continuelles avec son fils don Carlos, prince de Viana, célèbre par ses brillantes qualités, mort victime de la cruauté de sa marâtre, Jeanne, en 1461, et avec sa fille Blanche, qui fut empoisonnée en 1464 par sa soeur Eléonore, mariée au comte de Foix. Eléonore mourut en 1479, l'année où elle avait succédé à son père Jean II. Son petit-fils, François-Phébus de Foix, auquel elle avait laissé le trône, mourut en 1483, et le légua à sa soeur Catherine, qui épousa Jean d'Albret en 1484. 

La couronne de Navarre fut disputée à Catherine par Jean, vicomte de Narbonne, son oncle, et par Gaston, fils de cet oncle. Ferdinand le Catholique, roi de Castille et d'Aragon, s'empara de la Navarre et la réunit à la Castille en 1512. Henri Il, fils de Jean d'Albret et de Catherine de Foix, leur succéda en 1516 dans ce qui leur restait de la Navarre au Nord des Pyrénées. Il laissa en 1555 ce débris de la couronne de Navarre à sa fille Jeanne d'Albret, mariée en 1548 à Antoine de Bourbon, qui abjura le protestantisme pour revenir à la communion catholique, dans laquelle il mourut, en 1562. d'une blessure reçue au siège de Rouen. Jeanne d'Albret, calviniste ardente, força ses sujets, sous peine d'amende, d'assister au prêche, et fut l'appui des protestants de France. Elle mourut en 1572 à Paris, et son fils, Henri de Bourbon, prit le titre de roi de Navarre, auquel il ajouta en 1589, celui de roi de France. Louis XIII réunit la Navarre au Nord des Pyrénées à la couronne de France par un édit de 1620.

Souverains de la Navarre

Maison de Navarre

Garcia Ximenès, 857 ou 860
Fortunio, dit le Moine, 880
Sanche I, 905
Garcia I, 926
Sanche II, dit Abarca, 970
Garcia Il, dit le Trembleur, 994
Sanche III, dit le Grand, 1000
Garcia III, 1035
Sanche IV, 1054

Rois d'Aragon et de Navarre

Sanche V Ramirez, 1076
Pierre Ier, 1094
Alphonse I, le Batailleur, 1104
 
 

Rois de Navarre

Garcia IV Ramirez, 1134
Sanche VI, le Sage, 1150
Sanche VII, le Fort, 1194

Maison de Champagne

Thibaut l, le Posthume, 1254
Thibaut II, 1255
Henri I, dit le Gros, 1270
Jeanne I, 1274-1304 ou 1305

Rois de France et de Navarre

Philippe le Bel avec Jeanne I, 1284 
Louis le Hutin 1304 ou 1305
Philippe le Long, 1316
Charles IV (I en Navarre), 1322

Rois de Navarre

Jeanne II et Philippe d'Evreux, 1328
Charles Il, le Mauvais, 1349
Chartes III, le Noble, 1380
Jean Il et Blanche de Navarre, 1425
Eléonore, 1479
François-Phébus de Foix,1479
Catherine et Jean d'Albret, 1483
Henri II, 1516
Jeanne III d'Albret et Antoine de Bourbon,1555
Henri III (Henri IV de France en 1589), 1572 

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.