.
-

Les Ombellifères
Les Ombellifères sont une famille de plantes-phanérogames/ dicotylédones/ dialypétales, qui renferme le Persil, la Carotte, le Cerfeuil, etc., et a pour caractère essentiel la disposition de ses fleurs en ombelles, ce qui lui a valu son nom. Elle ne renferme guère que des plantes herbacées. Elle est d'ailleurs très homogène et il nous suffira d'étudier une de ces espèces, la Carotte, par exemple.
-

Rameau de Carotte
(inflorescence en ombelle composée).

Les feuilles de la Carotte sont très profondément découpées, alternes et engainantes à leur base, ainsi que cela s'observe d'ailleurs chez la plupart des Ombellifères.

Les fleurs sont toujours petites, blanches et disposées en ombelles composées avec une première couronne de bractées ou involucre à la base des rayons principaux de l'ombelle, et une autre couronne plus petite ou involucelle à la base de chaque ombelle secondaire. Ajoutons d'ailleurs que l'existence de ces bractées n'est pas générale chez toutes les Ombellifères; elles manquent totalement chez certaines espèces (Fenouil); d'autres ont seulement soit un involucre, soit des involucelles.


Fleur de Carotte (Daucus Carota).

Le calice est formé de cinq sépales très petits; il paraît même manquer chez certaines Ombellifères.


Fleur de Grande Ciguë (Conium maculatum).

La corolle est également formée de cinq pièces souvent repliées en dedans et alternant avec cinq étamines.

L'ovaire est très nettement infère comme chez les Pomacées, et c'est là un des caractères essentiels de la famille des ombellifères. Il est formé par deux carpelles limitant deux loges distinctes, dont chacune contient un ovule inverse ou anatrope; les deux styles sont libres et visibles au centre de la fleur.


Coupe d'un fruit (diakène)
montrant les sections des canaux
sécréteurs.

A maturité, les deux carpelles deviennent un fruit sec sous forme de deux akènes qui sont d'abord accolés l'un à l'autre, mais qui se séparent bientôt tout en restant fixés à l'extrémité d'un pédoncule commun bifurqué. Un tel fruit est appelé diakène.


Fruit d'Anis (diakène).

Les graines renferment un albumen.

Ajoutons enfin que les Ombellifères renferment dans tout leur appareil végétatif des canaux sécréteurs qui se retrouvent même dans les graines, et qui élaborent des essences ou huiles essentielles dont plusieurs sont recherchées par la pharmacie et la parfumerie.

Quelques Ombellifères

Les Ombellifères comprennent environ 1500 espèces, presque toutes herbacées, et vivant pour la plupart dans l'hémisphère boréal. Les principales sont :

1° La Carotte (Daucus carola), dont nous venons de voir les caractères;l'espèce sauvage ou Carotte commune une est très répandue dans les prairies où elle constitue un excellent fourrage; l'espèce cultivée possède une racine renflée et gorgée de sucre qui la rend alimentaire.

2°  Le Panais (Pasticana sativa), à fleurs jaunes, dont la racine renflée est également alimentaire.

3° Le Persil (Petroselinum sativum) et le Cerfeuil (Cerefolium salivum) dont les feuilles sont employées en cuisine.

4° Le Céleri (Apium graveolens), dont les racines tuberculeuses et les feuilles sont alimentaires, cuites ou crues.

5° Le Fenouil (Anethum foeniculurn) et l'Anis (Pimpinella anisum), qui sont cultivés dans les régions méditerranéennes pour en extraire une huile essentielle jaunâtre contenue surtout dans les fruits et utilisée en parfumerie; tout l'appareil végétatif du Fenouil est même alimentaire.


Fruit de Fenouil (diakène).

6° L a Ciguë, qui est assez commune le long des chemins, sur les décombres et qui est extrêmement vénéneuse. On distingue la grande Ciguë (Conium maculatum) qui possède des taches violacées sur la tige; la petite Ciguë (Oethusa cynapium) qui ressemble beaucoup au Persil et la Ciguë vireuse (Cicuta virosa) qui pousse dans les terres humides. 

7° Enfin, l'Angélique (Archangelica officinalis), qui doit sort nom à son odeur très agréable et a ses propriétés médicinales. Une espèce, l'Angélique sauvage, qui vit en Espagne, atteint 2 mètres et possède pour la tannerie des propriétés analogues à celles de l'écorce du chêne.


Angélique (Archangelica officinalis).
Inflorescence en ombelles composées.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.