.
-

Beffroi

Beffroi. - Nom que l'on donnait au Moyen âge à des tours de bois mobiles, que l'on employait dans les sièges; on s'en servait pour approcher les murailles et les saper à couvert. Ce mot est d'origine germanique. Bercvrit en moyen haut-allemand signifie tour de défense; il est composé du mot berc, tour, et du radical vrit ou fred, conserver. C'est aussi le nom qu'on donna et qu'on donne encore à un ouvrage de charpente placé dans une tour et destiné à soutenir les cloches. De là cette appellation s'étendit à la tour qui renfermait la cloche communale. 

C'est surtout dans le nord de la France, en Flandre et en Artois que les beffrois communaux furent en usage. Les plus anciens beffrois consistaient en une tour carrée, surmontée d'un comble en charpente, couvert d'ardoises ou de lames de plomb; l'étage supérieur était percé de fenêtres et servait au logement des guetteurs. Ceux-ci étaient chargés de signaler de son de cloche les heures de travail, le lever du soleil, le couvre-feu, la réunion des assemblées communales, et aussi de signaler les incendies, et d'appeler les bourgeois aux armes. Au XIVe siècle on établit des horloges dans les beffrois; un gros cadran placé à l'extérieur de la tour indiquait l'heure aux passants. Le beffroi devint l'emblème de l'indépendance communale. La suppression d'une commune entraînait la suppression de la cloche. 
-

Beffroi d'Amiens.
Le beffroi d'Amiens

Ainsi en 1322 Charles IV interdit à la ville de Laon d'avoir à l'avenir ni beffroi ni cloche. Philippe VI confirma cette ordonnance; toutefois il laissa aux bourgeois deux cloches placées en la tour de la Porte-Martel, pour sonner  le point du jour et le couvre-feu et pour faine assembler le guet. Souvent les beffrois ont été établis au-dessus  d'une porte comme à Auxerre, Avallon, Saint-Antonin et Bordeaux

Dans quelques villes la cloche communale était établie dans une des tours de l'église, comme à Metz, Soissons et Saint-Quentin. L'un des plus anciens beffrois de France encore existant est celui de Charroux, qui date de la première moitié du XIIIe siècle. Mentionnons encore parmi les plus remarquables ceux de Gand, de  Tournai, de Béthune, d'Evreux et de Beaune. Le beffroi d'Auxerre a perdu au XIXe siècle siècle son élégante flèche de charpente et de plomb, dont la construction remontait au XVe siècle. Celui d'Amiens a été défiguré : sa base seule présente des traces de construction du XIIIe siècle. (Maurice Prou).
-

Beffroi de Rue.
Le beffroi de Rue. Photos : © Serge Jodra, 2008 - 2010.
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.