.
-

Cimetière du Père-Lachaise, à Paris. -  Ce cimetière, le plus grand de Paris, situé dans le XXe arrondissement (Ménilmontant) sur une hauteur, occupe en partie l'emplacement d'un domaine qui, était d'abord connu sous le nom de Champ-Lévêque et appartenait au chapitre de la cathédrale de Paris. Après avoir appartenu, au XVIe siècle, à un négociant qui s'y était fait construire la Folie-Régnault, il fut acheté par les Jésuites de la rue Saint-Antoine en 1626. L'endroit  et prend le nom de Mont-Louis sous Louis XIV, qui y fait construire une résidence somptueuse pour son confesseur, le Père François Lachaise (ou La Chaise). D'où le nom de« Terres du Père-Lachaise » donné au domaine et qui a prévalu jusqu'à nos jours.

Sous la Convention, on songe à faire de ces terres, confisquées par l'État, un lieu de sépulture. Mais les événements ne permettent pas d'exécuter le projet. Napoléon Ier le reprend; il confie à l'architecte Brongniart le soin d'opérer les transformations nécessaires - ouverture de larges allées, mais aussi conservation de belles parties des jardins (3000 arbres). - et, le 21 mai 1804, Frochot, préfet de la Seine, qui avait acheté l'année précédente, pour la ville de Paris, cette propriété de 17 hectares, procède à l'ouverture de la nouvelle nécropole, appelée officiellement cimetière de l'Est.
-

Cimetière du Père-Lachaise.
Vue du cimetière du Père-Lachaise en 1815, par Pierre Courvoisier.

Par suite d'agrandissements successifs, notamment en 1848, la superficie totale du cimetière est aujourd'hui de 43 hectares. Il a ses rues et ses avenues comme une véritable cité, et on l'appelle en effet la Cité des MortsJusqu'en 1824, Le Père-Lachaise était le seul des cimetières de Paris qui fût affecté à des concessions perpétuelles. Ce cimetière ne comprend pas moins de 97 divisions. C'est auprès de la dernière division que se trouve placé le Mur des fédérés de 1871. On y remarque encore un cimetière israélite et un cimetière musulman. La chapelle catholique qui y subsiste est rattachée à la paroisse Saint-Germain de Charonne. Une division entière, la 87e, a été réservée au service municipal de la crémation; le monument crématoire, qui en occupe le centre, a été commencé en 1887. Beaucoup de tombeaux sont des oeuvres d'art qui font de ce cimetière véritablement un musée. Un magnifique monument, le monument aux Morts, est dû à Bartholomé.
-

Cimetière du Père-Lachaise :  tombe d'Héloïse et Abélard.
Le tombeau d'Héloïse et Abélard au Père-Lachaise, par Pierre Courvoisier.

Plus de 700 000 personnes ont été enterrées dans ce cimetière. Il faut au moins citer, parmi tous les morts célèbres qui ont leurs tombeaux au Père-Lachaise, Héloïse et Abélard, La Fontaine et Molière, Beaumarchais, Bernardin de Saint-Pierre, Balzac, Béranger, Musset et Michelet, Ney, Davout, Masséna et Kellermann, Sieyès, Casimir Périer, Thiers et Félix Faure, Lavoisier, Laplace, Bichat, Cuvier, Geoffroy-Saint-Hilaire, Gay-Lussac, Arago, Monge et Claude Bernard, David, Prudhon, Géricault, Delacroix et Doré, Grétry, Méhul, Boieldieu, Hérold, Chopin, Rossini et Bizet, Talma, David d'Angers, Ballu, Mlles Clairon, Mars et Rachel; et aussi : Colette,  Proust, Guillaume Apollinaire, Jim Morrison, Miguel Angel Asturias, Alphonse Daudet, Sarah Bernhardt, le baron Haussmann, Maurice Thorez, Paul Eluard, Oscar Wilde, Modigliani, Corot, Isadora Duncan, Edith Piaf,  etc.  (M. B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2008. - Reproduction interdite.