.
-

Lunéville (Lienatis villa, 1034; Lunarisvilla, 1035). - Ville du département de la Meurthe-et-Moselle, au confluent de la Meurthe et de la Vezouse, sur le chemin de fer de Paris à Strasbourg avec embranchements sur Saint-Dié et sur Gerbéviller; 20.200 habitants. Autrefois il y avait à Lunéville une abbaye dite de Saint-Remy, fondée au commencement du XIe siècle; une maison des templiers transformée en commanderie de Malte, ruinée en 1587 par les troupes protestantes sous la conduite du duc de Bouillon; une maison de carmes déchaussés et un couvent de capucins. La plupart de ces établissements religieux furent vendus sous la Révolution comme propriétés nationales. 

Parmi les monuments, on citera : l'Eglise Saint-Jacques, construite (1730-1745) sur les plans de Boffrand avec fresques de Girardet et tableau de Van Schuppen; église Saint-Maur (1849-1854); le château bâti au commencement du XVIIIe siècle par le duc Léopold, agrandi par le roi Stanislas, avec façade sur la promenade du Bosquet; sur la place Léopold, l'hôtel de ville, devant lequel on a érigé un monument à la mémoire des habitants des arrondissements de Lunéville et de Sarrebourg morts pendant la guerre de 1870-1871; sur la place des Carmes, statue de l'abbé Grégoire par Bailly, érigée en 1885. Lunéville a du aussi saréputation aux manufactures de faïence qui yon été implantées de longue date..

Lunéville, originairement siège d'un comté qui parait avoir existé dès le Xe siècle, depuis 1344, possession des ducs de Lorraine, était au Moyen âge une place forte. Prise par les Français en 1638 et démantelée sur les ordres de Louis XIV, elle fut relevée de ses ruines par Léopold Il et embellie par Stanislas. Au XVIIIe siècle, elle était la résidence habituelle des ducs de Lorraine. Lunéville a donné son nom au traité de 1801 qui abandonnait à la France la rive gauche du Rhin. Lunéville porte  d'or à la bande d'azur chargée de trois croissants montant d'argent. (L.W.)..

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.