.
-

Galice

Galice. - Région de l'Espagne, formant jadis un royaume particulier, est située à l'angle Nord-Ouest de la Péninsule, entre l'Océan Atlantique au Nord et à l'Ouest, le Portugal au Sud et les provinces de Valladolid, Léon et Asturies à I'Est, a 220 km sur 200. Capitale générale Santiago. En 1833 elle a été subdivisée en 4 provinces : la Corogne au Nord-Ouest, Pontevedra au Sud-Ouest, Orense au Sud-Est, et Lugo au Nord-Est. Les côtes de la Galice sont très découpées elles offrent de nombreuses baies et quelques bons ports : la Corogne, le Ferrol, Vigo. La chaîne des monts Cantabres couvre de ses ramifications la Galice tout entière; plusieurs rivières y prennent leur source : l'Oro, le Méa, l'Ulla et le Tamboga; le Minho en arrose la partie méridionale. Les montagnes sont couvertes de forêts; sur les côtes la pêche est très productive. Le fer, l'étain et le plomb se trouvent en assez grande quantité dans les montagnes; autrefois les Romains y exploitaient plusieurs mines d'or et d'argent.

La Galice fut jadis habitée par les Callaici, issus sans doute des Galls ou Gaulois. Ils défendirent avec énergie leur indépendance contre les Carthaginois, qui ne purent les soumettre, puis contre les Romains. Ils furent compris dès l'an 197 av. J.-C. dans la province d'Espagne citérieure, assujettis 60 ans plus tard par Brutus le Gallaïque, et rangés par Auguste dans la Tarraconaise. Au IIe siècle de J.-C., Hadrien rendit à ce pays son ancien nom; mais alors la Gallaecia, outre la Galice actuelle, comprenait une partie du Portugal jusqu'au Duero, avec les Asturies, la Biscaye, et une partie des régions de Léon et de Castille. En 409, la Galice fut occupée par les Suèves ils y fondèrent un vaste royaume qui embrassa un moment la Lusitanie et la Bétique. Après de longues guerres, ce royaume fut détruit en 585 par les Wisigoths, qui y luttèrent courageusement contre l'invasion des Maures. Soumise au VIIIe siècle par les rois des Asturies, qui lui imposèrent des comtes, la Galice fut érigée en royaume particulier par Ferdinand le Grand, roi de Léon et de Castille, pour son troisième fils, Garcia, en 1065, mais elle fut dès 1073 réunie de nouveau à la Castille; néanmoins les seigneurs de cette contrée restèrent presque indépendants jusqu'au règne de Ferdinand V, le Catholique, qui en 1480 l'arracha au joug féodal; par la suite, elle n'a plus été considérée que comme une province ou une région de l'Espagne, tout en conservant encore quelque temps son titre de royaume.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.