.
-

Clément VIII

Clément VIII (Ippolito Aldobrandini) est le 238e' pape. Il a été  élu le 30 janvier 1592, et est  mort le 3 mars 1605. Né en 1536, à Fano, d'une famille florentine, il avait été auditeur de la Rote, puis dataire et dès 1585 cardinal. Les principaux faits de l'histoire de ce pontificat se rattachant à des sujets dont l'exposition développée est faite dans d'autres parties de notre Encyclopédie, nous croyons devoir ne les mentionner que très sommairement ici. 

Aussitôt après son élévation, Clément adressa aux Français une bulle qui leur ordonnait de choisir un roi catholique, excluant ainsi Henri IV. En 1595, il appela le Tasse à Rome, pour y recevoir les honneurs du triomphe au Capitole; le poète mourut avant de les avoir reçus. Le 25 septembre de la même année, absolution du roi de France- Henri IV; 1597, institution de la congrégation De auxiliis destinée à statuer sur les controverses suscitées par le livre de Molina De liberi arbitrii cum gratiae donis... concordia (Jansénisme).

Les historiens politiques attribuent à l'intervention de Clément une part importante dans la conclusion des traités de Vervins (1598) et de Lyon (1600). Henri IV, de son côté, soutint le pape lorsqu'il réunit au domaine de l'Eglise le duché de Ferrare en conséquence de l'extinction de la famille d'Este (1597-1598). Le dernier représentant légitime de cette famille, Alphonse II, avait institué héritier son cousin naturel, César; mais celui-ci, quoique protégé par le roi d'Espagne, ne conserva que Modène et Reggio, considérés comme alleux. 1599, annulation canonique du mariage de Henri IV avec Marguerite de Valois. La fréquence et l'intimité de la correspondance d'Henri IV avec Clément ressort de la découverte de quarante-sept lettres autographes du roi au pape trouvées à Rome, au XIXe siècle, dans les manuscrits de la bibliothèque du prince Doria. Ces lettres traitent d'un projet d'alliance de toutes les puissances chrétiennes contre les Turcs.

Faits d'ordre purement ecclésiastique : 1592, édition améliorée de la Vulgate; révision du Missel romain et du Pontifical romain (Rome, 1595, 2 vol. in-fol.), du Cérémonial des évêques; 17 février 1600, supplice de Giordano Bruno. Il n'y a guère de pontificat qui ait possédé autant de cardinaux distingués que celui de Clément : Baronius, Bellarmin, Tolet, d'Ossat, Du Perron. 

Les médailles frappées sous ce pape sont remarquables par le nombre et la beauté. (E.-H. V.).

Clément VIII (Gilles-Sancho de Muñoz) est un  antipape, né à Pernel, mort en 1446. Il était chanoine à Barcelone lorsque quelques cardinaux, fidèles au parti de Benoît XIII (Pierre de Luna), l'élurent pape (1424). Il prit le nom de Clément, huitième du nom, comptant comme légitime Robert de Genève, pape d'Avignon, que les Romains classent parmi les antipapes. 

Il ne fut accepté que dans les Etats d'Alphonse V d'Aragon, et il s'établit à Peniscola près de Valence, dans le château où son prédécesseur s'était réfugié. En 1429, Alphonse V ayant enfin reconnu Martin V, élu, dès 1417, au concile de Constance, Gilles-Sancho dut se démettre de sa papauté. Il ne lui restait plus que deux cardinaux; il en créa un troisième pour assister à son abdication, qu'il s'efforça de rendre solennelle. En rémunération, il reçut de Martin V l'évêché de Majorque. 

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.