.
-

Almanon

AI-Mamoun, el-Mâmoûn, ou Almanon, calife[ [à partir de 813] de la famille des Abbassides, fils d'Haroun al Rachid, naquit en 786 (ou 788?) à Bagdad, au mois de septembre 788 de notre ère; il mourut le 10 août 833, à l'âge de quarante-sept ans. AI-Mamoun avait réuni à Bagdad des savants de toutes les croyances, qu'il traitait magnifiquement et avec la plus complète tolérance. Al-Mamoun envoya même des émissaires dans la Grèce pour y recueillir les manuscrits les plus célèbres, et les fit traduire en arabe. On raconte que, vainqueur de l'empereur de Constantinople, il lui imposa comme condition de la paix la remise d'un exemplaire manuscrit de l'Almageste.

AI-Mamoun doit être cité pour avoir fait exécuter, dans les plaines de la Mésopotamie, deux opérations destinées à déterminer la valeur d'un degré terrestre. Il nous est; aujourd'hui impossible d'apprécier l'exactitude de ce travail. dans l'ignorance où nous sommes de la véritable grandeur de l'étalon auquel les, longueurs mesurées ont été rapportées.

Les astronomes d'Al-Mamoun trouvèrent que la plus grande équation du centre du Soleil était de 1° 59'. Ils fixèrent la position de l'apogée, de cet astre en 830 à 82° 89'. Le constance d'Al-Mamoun à persévérer dans l'étude des sciences doit être d'autant plus remarquée, que pour avoir proclamé une vérité incontestable il devint l'objet de la haine et de l'animadversion de ses fanatiques coreligionnaires. Les malheurs de son règne tinrent, en effet, en grande partie à ce qu'il proclame que le Coran n'était point un livre éternel, mais qu'il avait été créé. (F. Arago).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.