.
-

La littérature coréenne
L'histoire de la littérature coréenne est marquée par des influences multiples, notamment chinoises et occidentales, ainsi que par les dynamiques politiques et sociales propres à la Corée.

Période ancienne (jusqu'au Xe siècle)

A cette époque, la Corée subit un influence chinoise significative. Le chinois classique est utilisé pour la plupart des écrits littéraires et administratifs.

On connaît aussi des poèmes écrits en coréen avec des caractères chinois, datant de la période Silla (57 av. J.-C. - 935 apr. J.-C.) et appelés hyangga (향가) . par exemple, Cheoyongga et Jemangmaega.

Période Goryeo (918-1392)

La dynastie Goryeo est marquée par une stabilité relative et l'épanouissement culturel. Parmi les oeuvres de cette époque on connaît des goryeo gayo (고려가요), qui sont des chansons et poèmes populaires, et un recueil de légendes, d'histoires et de faits historiques, intitulé Samguk yusa (삼국유사, Mémoires historiques des trois royaumes) par Iryeon.

Période Joseon (1392-1910)

Pendant la dynastie Joseon, le confucianisme est adopté comme idéologie d'État. L'alphabet coréen, hangeul, est créé sous l'impulsion du roi Sejong le Grand en 1443.

On relève des oeuvres telles que Yongbieocheonga (용비어천가, Chants des dragons s'envolant vers les cieux), un poème épique écrit pour célébrer la fondation de la dynastie Joseon, et Hunminjeongeum (훈민정음, Les sons corrects pour l'instruction du peuple), un document expliquant la création et l'utilisation de l'alphabet Hangeul.

Et parmi les écrivains, Jeong Do-jeon (정도전, 1342-1398), un politicien et écrivain influent, auteur de nombreux essais et poèmes en chinois classique, et Heo Nanseolheon (허난설헌, 1563-1589), poétesse connue pour ses poèmes élégants et émouvants.

Période coloniale japonaise (1910-1945)

Pendant l'occupation japonaise de la Corée,  la culture coréenne est réprimée tandis que la langue japonaise est promue.

Plusieurs écrivains, cependant, peuvent être signalés, Yi Kwang-su (이광수, 1892-1950) auteur du premier roman moderne coréen, Mujeong (무정, Le cœur sans maître),  Kim Sowol (김소월, 1902-1934), poète célèbre pour ses poèmes lyriques, notamment Azalées (진달래꽃), et Han Yong-un (한용운, 1879-1944), moine bouddhiste et poète, connu pour Le Silence de l'amant (님의 침묵), ou encore la poétesse et romancière Kim Myung-sun, dont l'oeuvre aborde les défis de la modernité et de la condition des femmes.

Période post-coloniale (depuis 1945)

Deux éléments de contextes marquants pour cette période : la division de la Corée en Nord et Sud après la Seconde Guerre mondiale, suivie de la guerre de Corée (1950-1953); et l'évolution distincte de la littérature en Corée du Nord et en Corée du Sud.

Corée du Nord.
En Corée du Nord, où l'expression est très contrôlée, citons les noms de Kim Il-sung (김일성, 1912-1994), premier dirigeant de la Corée du Nord, et auteur de nombreux écrits de propagande. Ainsi que Ri Ki-yong (리기영, 1895-1984), auteur du roman Jangga (장가, Le Chant du général), célébrant la résistance anti-japonaise.

Corée du Sud.
En Corée du Sud, on peut nommer : Hwang Sun-won (황순원, 1915-2000), auteur de nouvelles et de romans, notamment Cigognes (학) et Les arbres sur la falaise (나무들 비탈에 서다); Kim Dong-in (김동인, 1900-1951), auteur influent du mouvement réaliste, connu pour des nouvelles comme Pomme de terre (감자); Kim Myung-sun poétesse et nouvelliste, promotrice du féminisme en Corée; Yi Mun-yol (이문열, né en 1948), auteur de nombreux romans historiques et contemporains, notamment Notre héros défiguré  (우리들의 일그러진 영웅).

Parmi les contemporains, citons :  Han Kang (한강, née en 1970), auutrice du Végétarien (채식주의자), roman qui a remporté le Man Booker International Prize en 2016; Shin Kyung-sook (신경숙, née en 1963), autrice  de Prends soin de maman (엄마를 부탁해), un roman qui a remporté plusieurs prix internationaux; Kim Young-ha (김영하, né en 1968); auteur de La mort à demi-mot (나는 나를 파괴할 권리가 있다), où il aborde des thèmes contemporains et postmodernes.

On notera parmi les tendances récentes de la littérature coréenne, le nombre croissant des femmes écrivaines tournées vers des thèmes comme le genre ou l'identité, notamment Gong Ji-young et Jeong You-jeong. Il existe aussi une importante littérature de la diaspora, notamment aux États-Unis, avec des écrivains qui contribuent à une littérature diversifiée et multiculturelle. Chang-rae Lee et Min Jin Lee en sont des exemples notables. Enfin, on constate que la littérature pour la jeunesse et les webtoons (bandes dessinées en ligne) ne cessent de gagner en popularité, attirant un large public et influençant la culture populaire.

.


[Histoire culturelle][Langues][Dico des textes]
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2024. - Reproduction interdite.