.
-

 Histoire de l'Asie > La Chine

La période des Printemps et Automnes

La période des Printemps et Automnes  (春秋时代, 770-476 avant notre ère), est une division de l'histoire de la Chine, qui tire son nom des Annales des Printemps et Automnes (春秋, Chunqiu), une chronique historique de l'État de Lu. Elle couvre une époque de la dynastie Zhou de l'Est marquée par une fragmentation du pouvoir central, des guerres fréquentes, des alliances changeantes et des transformations politiques, sociales et culturelles significatives.

La période commence en 770 avant notre ère, lorsque les Zhou déplacèrent leur capitale de Haojing à Luoyang après des invasions par les peuples nomades et des révoltes internes, marquant ainsi le début des Zhou de l'Est. Le pouvoir royal des Zhou s'affaiblit considérablement, laissant les seigneurs féodaux devenir de plus en plus indépendants et puissants. Ils gouvernaient leurs propres territoires et souvent faisaient la guerre les uns contre les autres.

Dans ce contexte de division et de conflit, certains États et dirigeants puissants émergèrent comme hégémons (霸主, Bàzhǔ), cherchant à maintenir un certain ordre et à exercer une domination temporaire sur les autres États. Les hégémons jouaient souvent le rôle de protecteurs du roi zhou et médiateurs entre les États. Les guerres étaient fréquentes, et les alliances entre États étaient souvent temporaires et opportunistes. Les États les plus puissants cherchaient à étendre leur influence et à dominer leurs voisins.

Cette période a vu l'émergence des Cent Écoles de Pensée (诸子百家), dont le confucianisme (Confucius), le taoïsme (Laozi), et d'autres. Ces écoles de pensée ont eu une influence durable sur la culture chinoise. La période a également vu le développement de la poésie, de la musique, et de l'art. Les Classiques tels que le Livre des Odes (诗经) et le Livre des Documents (书经) datent de cette époque (La littérature chinoise). C'est aussi à cette époque que l'on place la vie de Sun Tzu, l'auteur célèbre mais présumé de L'Art de la Guerre.

Principaux États et hégémons.

• État de Qi (齐) . - Le duc Huan de Qi (齐桓公, règne : 685-643 avant notre ère) fut le premier hégémon reconnu. Sous son règne, Qi est devenu un centre de pouvoir et d'influence.

• État de Jin (晋). - Jin a joué un rôle central dans les affaires politiques de l'époque. Le duc Wen de Jin (晋文公, r. 636-628 avant notre ère) est un autre hégémon notable.

• État de Chu (楚). - Chu était l'un des États les plus puissants du Sud, et le roi Zhuang de Chu (楚庄王, r. 613-591 avant notre ère) est connu pour avoir étendu l'influence de Chu et avoir été un hégémon respecté.

• État de Qin (秦). - Qin, situé à l'extrémité ouest du royaume des Zhou, a commencé à émerger comme une puissance majeure pendant cette période, posant les bases de la future unification de la Chine.

• État de Lu (鲁). -  L'État de Lu est particulièrement célèbre pour avoir été le pays natal de Confucius (551-479 avant notre ère). Bien que Lu n'ait jamais été un État hégémonique, il a joué un rôle important dans la préservation des annales historiques et culturelles.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2024. - Reproduction interdite.